4 logiciels pour ajouter à votre coffre d’outils


François Picard - 13/05/2009

LOGICIELS DU MONDE – Un éditeur de texte, un outil pour administrateur, un équivalent d’Outlook et un outil multilingue pour écrire les chiffres en lettres.

À travers le monde, on peut trouver des milliers de programmeurs et de petits producteurs de logiciels qui créent des outils très pratiques et souvent très abordables.

Nous en avons sélectionné et testé quelques-uns pour leur intérêt pour des entreprises et des organismes d’ici. On peut en savoir plus sur les sites Web de ces producteurs de logiciels et on peut généralement tester une version démo avant d’aller plus loin ou d’acheter le logiciel en ligne.

Saisie d'écran EmEditor Professional d'Emurasoft - cliquez sur l'image pour l'agrandir

EmEditor Professional d’Emurasoft

EmEditor Professional d’Emurasoft En plusieurs langues, dont le français et l’anglais Vista/XP/2000/Server 2008/Server 2003/Windows 7 39,99 $US

Quand on parle d’éditeur de textes, tout le monde pense d’abord à un logiciel comme Microsoft Word qui peut créer toutes sortes de documents imprimables. Il existe cependant bien d’autres types de textes qu’il serait difficile d’éditer avec Word et qu’il risquerait même d’altérer.

Les programmeurs, les personnes qui travaillent sur de longs textes ou des textes archivés, ou encore celles qui doivent essayer de récupérer des données de fichiers partiellement brisés ou effacés ont tous besoin d’un éditeur de texte plus spécialisé. Dans le temps, on se servait de logiciels comme Emacs, qui est gratuit, mais EmEditor Professional est actuellement l’un des meilleurs, avec un prix d’achat tout à fait raisonnable.

Dès le départ, on apprécie EmEditor pour sa rapidité à se charger en mémoire et à être prêt pour son utilisation. C’est sûr qu’il ne peut pas importer directement des fichiers .doc ou .rtf qui n’ont pas été convertis en format .txt mais il accepte une quantité de formats plus spécialisés. En plus du format Texte standard, très ouvert, et de l’hexadécimal, il peut travailler avec tous les formats de programmation courants (C++, Java, JavaScript, Pascal, Perl, VBScript, Assembler x86, PHP…). On peut aussi s’en servir pour éditer un document en HTML ou en XML.

Dans tous les cas, EmEditor met en évidence les mots liés au langage de programmation. En plus, on peut s’en servir pour travailler sur des bases de données SQL. Autre point intéressant : il n’y a, pour ainsi dire, pas de limite à la grosseur de fichiers que peut éditer EmEditor puisque la taille maximale de fichiers qu’il peut supporter est de 248 Go ou de 2,1 milliards de lignes.

L’interface d’EmEditor est des plus simples. Elle rappelle celle du bloc-notes de Windows, mais avec plus de fonctions. EmEditor est extrêmement rapide, en particulier pour rechercher une séquence de caractères et la remplacer, même dans de très gros fichiers. On peut facilement l’adapter à ses besoins.

Il supporte l’Unicode, ce qui permet de travailler avec la plupart des caractères d’imprimerie internationaux. Il dispose de macrocommandes puissantes pour effectuer des travaux automatisés sur plusieurs fichiers. Il comporte également une série de plugiciels (plug-ins) qui augmentent son potentiel. On peut même l’intégrer à Vista sous forme de gadget. Ce petit éditeur de texte américain développé par Yutaka Emura fait tout comme un grand avec un logiciel qui ne fait que 600 Ko. Ça, c’est de la programmation efficace!

Saisie d'écran Purgos 3.0 de Softulz.Net - cliquez sur l'image pour l'agrandir

Purgos 3.0 de Softulz.Net

Purgos 3.0 de Softulz.Net Anglais Windows 2000/2003/XP/Vista/2008 Server Open Source GNU

Les administrateurs de systèmes informatiques sont toujours à la recherche de nouveaux outils leur permettant d’agir le plus efficacement possible. Purgos devrait donc en intéresser plusieurs, d’autant plus qu’il n’y a rien à payer et qu’on peut en modifier des éléments ou en ajouter, voire même le franciser au besoin. Avec ce logiciel, une seule personne peut administrer et gérer à distance des centaines d’ordinateurs. D’un ordinateur, on peut installer des logiciels sur tous les autres, vérifier leur bon fonctionnement, rassembler des données sur le matériel utilisé sur chacun d’eux, tester certains éléments, déceler des failles ou des pannes possibles.

En plus, Purgos permet d’avoir, en temps réel, un inventaire de tous les ordinateurs utilisés sur un réseau. Il permet également de prendre à distance le contrôle total d’un ordinateur et de s’en servir comme s’il était devant soi, l’ordinateur distant pouvant alors être soit sur le réseau local, soit en un autre lieu, n’importe où dans le monde. Beaucoup d’activités de Purgos peuvent être programmées dans des macrocommandes et des scripts. Toutes les tâches de Purgos sont sécurisées et les transferts de données entre les ordinateurs sont toujours cryptés. Purgos semble être une solution intéressante pour gérer plus facilement un réseau Windows.

Saisie d'écran Orchidmedia d'Information Core Technologies - cliquez sur l'image pour l'agrandir

Orchidmedia d’Information Core Technologies

Orchidmedia d’Information Core Technologies Anglais Windows Me/2000/XP/Vista 78,38 $US

Question logiciels, il va sans dire que les anglophones ont bien des avantages sur les francophones et en voici un autre exemple. Quand on n’a pas Microsoft Outlook sur son ordinateur, on peut quand même arriver à s’organiser avec les différentes applications éparpillées dans Windows, mais c’est relativement complexe. Pour y remédier, la firme Information Core Technologies a décidé de produire un utilitaire tout-en-un permettant d’avoir dans une seule interface un logiciel de courrier électronique, un carnet d’adresses, une base de données de ses contacts, un calendrier, un navigateur Web, un logiciel de messagerie instantanée, un lecteur multimédia et une visionneuse de photos. C’est vraiment pratique et le logiciel fonctionne bien.

Le module de courrier électronique est très complet, avec la possibilité de gérer un nombre illimité de comptes de courriel, de transférer automatiquement des messages, de filtrer le pourriel, d’écrire des messages en texte simple, en format Rich Text (RTF) ou en HTML. Le logiciel prend même en main le transfert de fichiers et la capture audio ou vidéo. Au niveau des adresses, des contacts et des calendriers, on peut classer les correspondants, les documents, les événements ou les tâches en différentes catégories. Le logiciel Orchidmedia est très intuitif. La firme Core Technologies permet l’utilisation de sa version Pro complète durant 30 jours puis elle ne conserve que les fonctions de courrier électronique, de clavardage et de carnet d’adresses si on ne paie pas le montant demandé pour la version complète.

Saisie d'écran InWords Amanuensis de Canadian Mind Products - cliquez sur l'image pour l'agrandir

InWords Amanuensis de Canadian Mind Products

InWords Amanuensis de Canadian Mind Products Anglais Windows, Mac Linux et autres Gratuit

Qui ne s’est demandé un jour comment écrire un nombre complexe en français ou dans une autre langue, par exemple au moment d’écrire un chèque? Comment écririez-vous 234 180 en anglais américain? Ce serait two hundred thirty-four thousand one hundred eighty, mais ce n’est pas évident. Et où mettriez-vous les traits d’union dans ce nombre écrit en français? Pour obtenir la réponse, le plus simple est d’aller consulter InWords Amanuensis en ligne, ce qu’il traduit par deux cent trente-quatre mille cent quatre-vingts.

InWords Amanuensis est un petit applet Java écrit par un Canadien qui peut transcrire n’importe quel nombre en lettres dans différentes langues, dont l’anglais, le français, l’allemand, l’espagnol et l’italien. On peut aussi voir l’équivalent en Kanji japonais si l’ordinateur supporte les caractères Unicode. Il n’y a rien de plus simple à utiliser que ce logiciel en ligne. Comme l’auteur fournit la source, on peut en plus l’adapter à un site Web ou à différentes applications en ligne ou hors ligne et même traduire l’interface.

NDLR: Nous n’avons pas testé en détail tous les logiciels présentés ici et nous ne pouvons donc pas garantir qu’ils sont exempts de bogues ou de vulnérabilités. Ils nous ont seulement paru intéressants à exploiter.

Nous vous suggérons donc de les tester en bonne et due forme avant de les déployer dans votre organisation.

François Picard est rédacteur en chef et éditeur du magazine Atout Micro.