À la recherche de l’immortalité numérique


Benjamin Jébrak - 28/10/2013

Pendant près de quinze ans, un chercheur émérite d’un laboratoire de recherche de Microsoft dans Silicon Valley a documenté tous les moments de sa vie.

Gordon Bell, 79 ans, souhaite ainsi laisser un héritage de données le plus précis possible aux générations futures. En association avec le laboratoire de recherche de Microsoft dans Silicon Valley et le programme de recherche MyLifeBits de Microsoft, il a amassé plus de 150 000 photos, 750 000 documents écrits et 20 000 courriels.

Photo de Gordon Bell

Gordon Bell
Source: Wikipédia

Par ce projet, le laboratoire de Microsoft cherche à développer un avatar recréant les spécificités du caractère de M. Bell, selon le site Internet de CNBC.

Pour ce faire, les données de sa vie ont été classées sous plusieurs thèmes : vie personnelle, mémoire quantifiable, biomémoire (souvenirs pouvant être modifiés sous l’effet de l’émotion et du temps), données médicales, vie professionnelle, etc.

Gordon Bell croit qu’en récoltant le plus de données personnelles possible, grâce à l’utilisation d’appareils informatiques, l’empreinte numérique qui sera créée pourra être assez précise pour non seulement analyser les évènements récents, mais aussi pour discuter avec la version numérique d’une personne disparue.

« Je suis convaincu que nous serons en mesure de fournir un avatar de conversation, a déclaré Gordon Bell. Il n’y a aucune raison pour que nous ne puissions interagir [avec des données], comme nous l’observons avec Wikipédia, mais en mode de conversation et avec plus de détails. »

Lire la suite de l’article sur CNBC (en anglais)




Tags: , , , , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+