Antidote HD : présentation déjantée pour une formule améliorée


Jean-François Ferland - 21/10/2009

Druide informatique a lancé Antidote HD, la nouvelle version de son correcteur pour ordinateur. Ses dirigeants en ont présenté les principaux ajouts lors d’une conférence de presse où personne ne s’est ennuyé.

L’éditeur de logiciels Druide informatique a convié les revendeurs et les grands acheteurs de ses produits, ainsi que les représentants des médias, au Centre des sciences de Montréal pour la présentation de la nouvelle formule de son outil de correction.

Alors qu’Antidote HD comporte 120 nouveautés en comparaison avec la version précédente, soit Antidote RX, qui a été lancée en 2006, seulement quelques-unes ont pu être présentées lors de l’événement. Mais le président du conseil et chef de la direction de Druide informatique André d’Orsonnens, encore une fois, a fait la démonstration des nouveautés avec une verve, un dynamisme et un enthousiasme qui n’ont pas d’équivalent dans l’industrie des TIC.

D’ailleurs, pour marquer la fin d’un cycle, M. d’Orsonnens, en coulisse, entre deux présences sur scène et sans crier gare, a rasé sa barbe qu’il avait fait pousser en marge du lancement d’Antidote RX! Ce geste « d’éclat » s’est avéré être de bon ton avec sa présentation qui, comme à l’habitude, était « désopilante »…

Ainsi, l’auditoire a assisté à la présentation d’un dictionnaire étymologique qui offre l’évolution historique de 90 000 mots, à l’aide de 200 000 citations historiques. Un guide historique composé de 93 articles permet d’en savoir plus à propos de l’histoire de l’orthographe et de la grammaire, tout comme des emprunts du français à d’autres langues. La recherche à la frappe affiche des choix de mots lorsque quelques lettres sont inscrites dans le moteur de recherche. Les fiches contiennent quelque 7 000 liens vers l’encyclopédie en ligne Wikipédia. Sous l’icône Découverte, qui émule la fonction du produit Antidote Mobile qui affiche au hasard une fiche lorsque l’appareil mobile est brassé, un menu défilant permet d’obtenir de façon aléatoire une fiche portant sur un mot rare, un pays, une ville ou un personnage célèbre.

D’autres ajouts consistent en un nouveau « prisme » consacré aux statistiques parmi des prismes et des filtres améliorés, un onglet Favoris pour regrouper des définitions fréquemment consultées ainsi que la correction des erreurs d’accords avec les pronoms dans le module du Conjugueur.

Toutefois, ce sont les ajouts qui faciliteront l’emploi du produit au quotidien qui pourraient susciter le plus l’intérêt des utilisateurs. Une interface refondue positionne à la gauche de l’écran les prismes consacrés à la correction, à la révision, à l’inspection et aux statistiques, tandis qu’à la droite on retrouve une liste des détections qui sert à visualiser les coquilles à corriger. Cette nouveauté permet notamment d’effectuer en une seule étape la correction d’erreurs répétées plusieurs fois dans un texte.

Saisie d'écran Antidote HD - cliquez sur l'image pour l'agrandir

L’interface de travail a été entièrement revu avec Antidote HD.

Surtout, l’utilisateur peut dorénavant procéder à l’ajout ou au retrait de mots dans le texte à même l’interface d’Antidote, au lieu d’avoir à retourner dans l’éditeur de texte original.

« Il s’agit d’un changement majeur qui procurera un gain de productivité considérable aux utilisateurs », affirme M. d’Orsonnens.

Une autre fonction intéressante consiste en Anti-Oups!, un utilitaire qui fonctionne de concert avec les logiciels de courrier électronique. Cette nouveauté détecte les erreurs de français avant l’envoi d’un courriel, mais aussi l’absence d’une pièce jointe qui serait mentionnée dans un message!

Saisie d'écran Anti-Oups - cliquez sur l'image pour l'agrandir

L’utilitaire Anti-Oups s’intègre au logiciel de courriel pour détecter les erreurs, notamment l’oubli de joindre un pièce.

Un autre ajout intéressant émane de la relation de longue date qui lie Druide informatique à l’éditeur Québec Amérique. La version courante d’Antidote HD contient Le Visuel Nano, soit un recueil de 7 000 petites illustrations qui sont associées à 20 000 termes. Ces illustrations peuvent être affichées par la sélection d’un terme précédé d’un carré bleu.

De plus, le directeur général de l’éditeur Québec Amérique, Luc Roberge, a présenté un module téléchargeable nommé Le Visuel Intégré qui permet d’insérer des images de grand format ainsi que des fichiers sonores de prononciation aux définitions et aux locutions d’Antidote. Puisque des conditions imposées par les fondateurs de Québec Amérique interdisaient l’utilisation du code du logiciel Visuel par d’autres entreprises, les dirigeants de l’éditeur ont choisi de créer et de commercialiser pour 19,95 $ un module enfichable qui a été développé en interne et qui est vendu dans la boutique en ligne de Druide.

La version complète du logiciel est disponible en versions Windows, Macintosh et Linux, à 32 et à 64 bits, sur un disque optique DVD, à 129,95 $. Les forfaits de mise à niveau débutent à 69 $. Une version multiposte est également commercialisée en même temps que la version monoposte.

Éric Brunelle, le président de Druide informatique, a indiqué que l’entreprise ne cherchait pas à quérir un nouveau type de clientèle avec cette nouvelle version d’Antidote, mais plutôt à mieux desservir la clientèle actuelle qui proviendrait de tous les horizons.

« Antidote, au départ, est très horizontal : on vise tout le monde, n’importe quel utilisateur d’un traitement de texte ou d’un logiciel de courriel et qui écrit en français est un client pour Antidote. Nous ne visons pas de classes particulières [de clientèles]. On répond à certaines demandes d’utilisateurs et nous-mêmes essayons d’aller plus loin. C’est notre passion du contenu […]

Vous avez dit HD?
À quoi correspond l’acronyme HD qui accompagne la dernière version d’Antidote? André d’Orsonnens a plusieurs suggestions : Haute densité; Horizons décuplés; Historique diachronique; Hyper détecteur; Halte distraction.

« C’est pas juste par une espèce de caprice ou d’intérêt personnel : il faut progresser. Il y a des choses auxquelles les gens s’attendent. Plus les ordinateurs progressent, plus les logiciels progressent et les choses avancent et à un moment donné, si on ne fait rien, les gens s’en rendent compte… La recherche à la frappe, par exemple, est offerte sur le Web depuis pas tellement longtemps. Il faut suivre l’évolution, voire même la devancer », a-t-il ajouté.

L’effet iPhone

Éric Brunelle, lors de la présentation, a fait état d’une croissance du nombre d’utilisateurs d’Antidote de 115 000 en 2006 à 300 000 en 2009. Il a également évoqué le produit Antidote Mobile, qui aurait constitué le premier dictionnaire en français à avoir été offert pour les appareils iPhone et iPod Touch d’Apple. Ce logiciel, qui aurait été acquis par 25 000 utilisateurs – dont 85 % sont situés hors du Québec – ferait partie des 50 applications les plus rentables du Apple Store en France, qui contient 85 000 logiciels. Il reconnaît que le produit pour les appareils mobiles procure une visibilité intéressante pour la solution destinée aux postes de travail.

« Le chiffre de 85  % d’exportation est réel : c’est énorme et on ne s’attendait pas du tout à cela. C’est plutôt la proportion pour Antidote pour l’ordinateur de bureau, a-t-il commenté. On a constaté des augmentations dans ces marchés [hors Québec] qui sont clairement dues à cela – on le voit dans les commentaires sur la Toile […] On l’a vécu aussi du côté de la visibilité dans des [médias] qui normalement n’auraient pas parlé de nous, parce que nous étions pour eux un correcteur parmi tant d’autres, mais qui tout à coup se sont rendus compte que nous n’étions pas comme les autres, qu’il y avait quelque chose de nouveau… C’est l’effet de la vague de la popularité de l’iPhone, mais aussi que des dictionnaires aussi complets se retrouvent dans la poche qui a surpris beaucoup de monde. »

Par ailleurs, lorsqu’il a été interrogé par un participant dans l’auditoire à propos de la disponibilité d’Antidote Mobile pour la plate-forme Blackberry de Research In Motion, M. Brunelle a répondu qu’une version serait offerte « quand le fureteur qui vient avec [ces appareils] aura de l’allure ». Des enjeux d’incompatibilité du fureteur à la prise en charge du langage JavaScript et des feuilles de style en cascade seraient les principaux obstacles qui empêcheraient l’offre de ce produit.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+