Canada: la course aux réseaux 4G bat son plein


Denis Lalonde - 07/10/2010

Rogers met à l’essai un réseau sans-fil LTE (Long Term Evolution) de quatrième génération dans la région d’Ottawa en collaboration avec Ericsson Canada, alors que Barret Xplore prévoit lancer son réseau 4G cet automne dans quelques régions rurales du pays.

Le projet de Rogers

Le LTE est une technologie de quatrième génération (4G) qui permet de traiter de la vidéo en haute définition (HD), de s’adonner à des jeux, de communiquer et de faire des transactions, entre autres expériences, à des vitesses pouvant atteindre jusqu’à 150 mégabits par seconde (Mbps) grâce à Internet sans fil.

De concert avec Rogers, Ericsson a réalisé, dans ses installations de recherche et de développement d’Ottawa, des essais en laboratoire sur la technologie LTE, comparant la vitesse et la performance de cette technologie d’une fréquence à une autre. S’appuyant sur ces tests, Rogers procédera à la mise à l’essai technique globale de la technologie LTE à des fréquences basses et hautes, dans la région d’Ottawa.

Rogers effectuera également des tests d’interopérabilité entre le réseaux LTE et celui que l’entreprise utilise actuellement, de type HSPA+ (High Speed Packet Access, ou Accès par paquets haut débit).

Le fournisseur de services de télécommunications ajoute que la mise à l’essai technique reposera d’abord sur le spectre réservé aux services sans-fil évolués qui a été récemment acquis aux enchères. Rogers travaille aussi avec Industrie Canada pour obtenir une licence qui l’autorisera à utiliser une fréquence de 700 mégahertz pendant les essais.

Rogers n’a pas précisé quand elle prévoyait lancer son réseau 4G.

Barrett Xplore en avance

De son côté, l’opérateur Barrett Xplore, sous la bannière Xplornet, lancera cet automne son réseau 4G pour les régions rurales du Canada. L’initiative touchera le réseau terrestre fixe sans fil et s’étendra ensuite au réseau satellite.

« Il s’agit d’un premier déploiement commercial d’un réseau 4G national au Canada. Pour les régions au Canada, ce progrès technologique marque le début d’un accès à l’Internet haute vitesse encore plus rapide, abordable et offrant plus de bande passante », précise l’entreprise dans un communiqué.

« Barrett Xplore a pour mission de combler l’écart de bande passante qui sépare les régions des grands centres urbains », déclare le directeur général pour l’Est du Canada chez Barrett Xplore, Charles Beaudet.

« Les retombées potentielles de l’Internet haute vitesse en région sont inestimables. Du télétravail aux entreprises émergentes en zone rurale, en passant par la santé et l’éducation à distance, l’Internet haute vitesse en région mènera le Canada vers une ère nouvelle », ajoute-t-il.

Barret Xplore soutient que la capacité du nouveau réseau permettra de multiplier l’éventail des forfaits, offrant ainsi de 3 à 10 fois plus de capacité que la technologie HSPA actuelle. Au début, le réseau terrestre 4G exploitera la technologie Wimax, mais le logiciel pourra être mis à niveau afin d’accueillir les nouveaux protocoles WiMAX ou LTE.

La société dit avoir investi 150 millions de dollars dans son réseau sans fil terrestre, auquel sera greffé un autre réseau qui exploitera une architecture de satellite à haut débit (HTS). Barret Xplore dit prévoir le lancement de deux satellites en 2011 et en 2012 qui lui permettront d’offrir des vitesses pouvant atteindre 25 Mbps.

La construction du nouveau réseau sans fil terrestre 4G débutera à l’automne 2010 dans le Bas-St-Laurent et dans la MRC Les Sources en Estrie; il pourra commencer à desservir des clients dès la fin de l’année. Le réseau satellite 4G accueillera ses premiers clients vers la fin de l’année 2011.

Pendant ce temps chez Bell

Bell Canada dit elle aussi tester son réseau 4G LTE en ce moment en quelques endroits au Canada, dont à Montréal.

La chef divisionnaire adjoint, relations avec les médias chez Bell, Marie-Ève Francoeur, soutient que l’entreprise lancera son réseau LTE au plus tôt en 2012. Elle ne s’attend pas à ce qu’un autre concurrent canadien devance Bell à ce niveau.




Tags: , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW