Commerce électronique et technologie (2)


Statistique Canada - 27/04/2007

Dans ce dernier volet portant sur l’Enquête sur le commerce électronique et la technologie (ECET) de 2006, Statistique Canada observe les avantages perçus de la transition au commerce électronique ainsi que l’utilisation des sites Web et des services Internet à large bande.

Au départ, on percevait de nombreux avantages au commerce électronique, dont la réduction des coûts pour les entreprises, laquelle permet à ces dernières de solliciter des marchés partout dans le monde et de réduire les frais généraux liés au commerce traditionnel. L’enquête a permis de déterminer que la plupart des entreprises voient les choses différemment.

Seulement environ une entreprise sur quatre utilisant Internet a indiqué qu’elle croyait que les activités commerciales par Internet comportaient des coûts plus faibles. Ce chiffre est demeuré relativement constant au cours des cinq dernières années. Il montre bien que les organisations doivent reconnaître d’autres avantages au commerce en ligne.

Les entreprises ont indiqué deux principaux avantages perçus en 2006. Le premier était l’élargissement de la clientèle. Dans l’ensemble, 36 % des entreprises étaient d’avis que le commerce par Internet leur permettait d’entrer en rapport avec de nouveaux clients. Il s’agit d’une hausse par rapport à la proportion de 31 % enregistrée en 2005.

Il convient de souligner que 50 % des entreprises du secteur de la fabrication et 59 % des entreprises de l’industrie de l’information et de l’industrie culturelle croyaient que le commerce en ligne leur permettait d’élargir leur clientèle.

Le deuxième avantage perçu du commerce en ligne était une meilleure coordination avec les fournisseurs, les clients ou les partenaires. En 2006, plus de 35 % des entreprises privées considéraient qu’il s’agissait d’un avantage possible. Cette proportion représente presque le double de celle enregistrée en 2003, alors que seulement 21 % des entreprises percevaient cela comme un avantage.

La croissance peut fournir une indication qu’une masse critique d’entreprises et de particuliers au Canada (les clients, les fournisseurs ou les partenaires) utilisent maintenant Internet pour leurs affaires. Les effets et les avantages perçus sont reconnus dans tous les secteurs d’activité.

Sites Web et services à large bande

La proportion d’entreprises privées qui avaient un site Web en 2006 a augmenté légèrement pour s’établir à 40 % de toutes les entreprises.

La grande majorité des entreprises utilisent leur site Web uniquement pour fournir de l’information au sujet de leurs activités ainsi que des produits et services qu’elles offrent.

L’utilisation d’Internet à large bande par les entreprises privées au Canada continue de se répandre. Environ 85 % des entreprises utilisaient une connexion à haute vitesse en 2006, en hausse comparativement à 80 % en 2005. Cette proportion fait en sorte que l’on s’approche du point de saturation pour le marché canadien.

——–

Les données proviennent de l’Enquête sur le commerce électronique et la technologie (ECET) de 2006, qui portait sur l’ensemble de l’économie, exception faite des administrations locales. L’ECET a été menée auprès de quelque 19 000 entreprises.

Par commerce électronique, on entend les ventes par Internet, avec ou sans paiement en ligne. La notion englobe la valeur des commandes reçues par Internet. Les ventes effectuées par échange de données informatiques dans des réseaux exclusifs et les transactions par guichet automatique sont exclues.

La valeur des instruments financiers transigés sur Internet, comme les prêts et les actions, n’est pas comptabilisée dans le commerce électronique, mais les frais de service perçus pour ces transactions sont compris.




Tags: , ,