Contrats militaires totalisant 75M$ pour CAE


Denis Lalonde - 29/09/2010

Le fabricant de simulateurs de vol CAE a remporté des contrats militaires totalisant 75 millions de dollars canadiens au Canada, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Afrique.

L’entreprise basée à Montréal effectuera notamment la mise à niveau de des systèmes visuels et d’affichage sur les 12 simulateurs d’hélicoptères construits par CAE à l’école d’aviation German Army Aviation School, située à Bückeburg, en Allemagne.

CAE a aussi remporté un contrat de renouvellement d’un an accordé par L-3 Communications. La société continuera à fournir aux CF-18 des Forces canadiennes des services de mise à niveau des logiciels d’avionique, de soutien logistique intégré et de gestion des données. CAE assure des services de soutien technique des systèmes sur la flotte de CF-18 depuis plus de 20 ans.

Dans le cadre d’un contrat de sous-traitance avec Lockheed Martin, CAE effectuera une série de mises à niveau sur des dispositifs d’entraînement utilisés par la Royal Air Force à la base de la RAF à Lyneham.

CAE a obtenu un contrat portant sur l’exécution d’une importante mise à niveau sur un simulateur de missions C-130H situé sur une base militaire nord-africaine. L’identité de ce client n’a pas été révélée. Le C-130H est un avion utilisé par de nombreuses armées à travers le monde pour transporter de la machinerie lourde.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW