David au pays des Goliaths


Andre2 - 10/02/2006

PERSONNALITÉ DU MOIS Michel Simard, président et chef de la direction d’Above Sécurité, est la personnalité du mois de décembre 2005 en TI au Québec.

Comment une petite entreprise réussit-elle à naviguer avec succès dans une mer où abondent des géants ? Demandez-le à Michel Simard, le grand patron d’Above Sécurité, une firme de petite taille qui décidément voit grand…

Il n’y a pas mille et une façons pour une jeune et petite firme de se positionner favorablement dans un marché, plus spécifiquement celui des services de sécurité informatiques pour les grandes et très grandes entreprises, où les concurrents sont aussi nombreux que puissants. Il faut savoir maîtriser les bonnes technologies, bien connaître et administrer les processus d’affaires et avoir le sens de l’organisation et des ressources humaines. Indéniablement, Michel Simard se démarque par ces compétences, à preuve une carrière jalonnée par un succès qui ne s’est jamais démenti.

Fraîchement diplômé en sciences politiques avec une mineure en économie, Michel Simard se destine à devenir gestionnaire au sein des services publics. Malheureusement, les emplois ne sont pas aussi abondants qu’escomptés ; aussi s’en s’engage-t-il dans un second baccalauréat, en administration celui-là. C’est au cours de cette formation qu’il fera sa première rencontre avec les technologies de l’information et des communications lors d’un cours sur la gestion des systèmes informatisés. Peu après, il entre au service de la firme-conseil CGI où il travaille initialement dans la systématisation des processus de ressources humaines. « J’ai beaucoup appris pendant cette période, se remémore Michel Simard. C’est là que j’ai pu perfectionner l’application d’infrastructures technologiques à la réingénierie des processus d’affaires liés aux ressources humaines. »

En 1999, Michel Simard devient le chef de l’exploitation pour Mediagrif, une firme spécialisée dans les plates-formes de commerce électronique entre entreprises. « Après plusieurs années à œuvrer à titre de consultant, j’étais alors devenu un gestionnaire », souligne Michel Simard. Son talent de gestionnaire s’est fait immédiatement sentir, alors qu’en l’espace de cinq années, Mediagrif voit son nombre d’employés bondir de 40 à 450 employés et ses revenus passer de 3 millions de dollars à près de 50 millions de dollars. Au début 2004, le Fonds de solidarité FTQ lui propose de prendre la tête d’une jeune firme dans laquelle l’organisme a investi. C’est ainsi que Michel Simard prend la barre d’Above Sécurité.

Cette jeune firme se spécialise dans les produits et services de télésurveillance des infrastructures informatiques stratégiques, comme les plates-formes de transactions financières électroniques. « Alors que les technologies se font sans cesse plus présentes et que se multiplient les interconnexions, la sécurité des infrastructures informatiques devient de plus en plus cruciale », précise Michel Simard. Above Sécurité s’est donné pour mission d’aider ses clients à préserver l’intégrité de leurs infrastructures informatiques, notamment par le dépistage de vulnérabilités et la prévention d’intrusions électroniques par l’identification des profils ou des signatures d’attaques. C’est ainsi qu’est déployée, sur une base 24/7, une console informatique de surveillance devant laquelle se relayent, jour et nuit, des équipes de spécialistes en sécurité informatique.

Le succès ne s’est pas fait attendre pour la jeune firme qui ainsi réalise la moitié de ses revenus aux Caraïbes où elle a réussi à mettre pied dans le marché des institutions financières ; un marché stratégique où la fiabilité et la réputation se doivent d’être irréprochables. Cette expansion, dans un marché où pourtant dominent les gros joueurs, Above Sécurité la doit à ses clients qui n’hésitent pas à recommander les services de la jeune firme à d’autres institutions financières. « Notre meilleure carte d’affaires, ce sont nos clients satisfaits », souligne Michel Simard.

Comment assurer son expansion, dans un marché où les gros joueurs, bien souvent d’envergure transnationale, ont à ce titre un avantage indéniable ? Michel Simard et Above Sécurité ont mis de l’avant une stratégie qui porte fruit : le partenariat ou la franchisation. Above Sécurité et la société suisse Proactive Partners SA ont unis leurs efforts pour mettre sur pied la société SecureIT SA afin d’offrir sous licence la technologie CSC2 (Centrale de Surveillance, Commande et Contrôle) d’Above Sécurité en Suisse. Inaugurée en avril 2005, la société SecureIT SA compte depuis janvier dernier un premier site client opérationnel. Aux Caraïbes, Above Sécurité a noué des liens de partenariats avec Fujitsu qui pourra ainsi offrir les solutions de sécurité de la firme québécoise.

Prochaine étape : amorcer une pénétration dans le vaste marché américain. Ici, la stratégie de partenariat/franchisation d’Above Security s’avère un incontournable : « De toute évidence, les firmes américaines ne pourront confier la sécurité de leurs infrastructures informatiques à des firmes étrangères ; afin de proposer nos services, il nous faudra nouer des ententes avec des partenaires américains », précise Michel Simard.

Chose certaine, le monde des affaires en général ne pourra plus faire l’économie des mesures de sécurité informatique. Ainsi, la Californie vient de passer une loi (SB 1386) obligeant les firmes à divulguer toute brèche de sécurité informatique aux personnes dont les données ont ainsi pu être divulguées. « La sécurité informatique sera appelée à jouer un rôle encore plus important au sein des entreprises », conclut Michel Simard. Et gageons que David sera plus que jamais présent parmi les Goliaths.

Le choix de la Personnalité du mois en TI au Québec est le fruit d’une collaboration entre la Fédération de l’informatique du Québec, Direction informatique et de nombreux partenaires.