De nouveaux produits à exploiter dans une organisation


François Picard - 20/04/2010

Ces derniers mois ont apporté une manne de nouvelles technologies et de nouveaux produits, surtout à cause du Computer Electronics Show de Las Vegas qui amène des milliers de fabricants à présenter leurs produits en quelques jours seulement. En voici quelques-uns qui peuvent intéresser des entreprises.

Les nouveaux processeurs Atom d’Intel   Plusieurs processeurs Atom d’Intel sont maintenant bien connus, en particulier les Atom N270 et N280, parce qu’ils équipent la plupart des ordinateurs miniportatifs.

Nouvel Atom d'Intel

Nouvel Atom d’Intel

Plus de 40 millions de miniportatifs équipés de processeurs Atom ont en effet été vendus en deux ans seulement. Intel a travaillé fort sur ses tables à dessin pour créer des processeurs de miniportatifs améliorés avec davantage de puissance de traitement. Cela donne des processeurs qui sont moins chers tout en étant plus performants.

Les nouveaux Atom de base sont le D410 à monocœur et le D510 bicœur. Le modèle le plus haut de la gamme est le N450 monocœur. Les trois processeurs vont à 1,66 GHz. Le N450 et le D410 ont un cache de niveau 2 de 512 ko alors que celui du D510 est de 1 Mo. Le D410 et le D510 peuvent supporter jusqu’à 4 Go de mémoire vive, le N450 seulement 2 Go. La principale innovation est une consommation électrique qui est jusqu’à 20 % moins élevée. La deuxième innovation, ce sont les éléments de la carte graphique qui sont intégrés au processeur, si bien qu’on a maintenant tout dans deux puces au lieu de trois. Ces processeurs sont disponibles pour les manufacturiers depuis début janvier et on commence à voir de nouveaux appareils qui en sont équipés.

   Écran et clavier virtuels   On comprendra facilement que le Light Touch ait été l’une des innovations les plus remarquées du CES de Las Vegas, parce que les applications possibles sont nombreuses.

Le Light Touch

Le Light Touch

C’est à la fois un écran et un clavier virtuels. Un projecteur diffuse sur une surface plate une image – celle d’un clavier tactile, par exemple – sur laquelle on peut toucher des points interactifs. L’écran virtuel en couleur mesure 10,1 pouces en diagonale. D’après le concepteur Light Blue Optics, l’image WVGA est produite par un laser holographique qui corrige les distorsions, si bien qu’elle est toujours nette. Le détecteur de mouvements fonctionne à infrarouge. De plus, le Light Touch comporte des émetteurs-récepteurs Wi-Fi, avec cryptage sécurisé WEP/WPA2, et Bluetooth.

L’appareil est équipé de 2 Go de mémoire qui peuvent être complétés par jusqu’à 32 Go sur une carte SD. La pile a une autonomie de 2 heures entre les charges. Les logiciels qui exploitent ce système sont développés en langage Flash Lite 3.1 d’Adobe qui permet de produire rapidement des applications. C’est une technologie à surveiller, car on peut imaginer beaucoup d’applications dans différents domaines commerciaux, industriels ou même de loisirs.

De petits portatifs orientés affaires   Lenovo a lancé une nouvelle catégorie de petits ordinateurs portatifs qu’elle destine aux gens d’affaires, les Thinkpad X100e.

Les Thinkpad X100e

Les Thinkpad X100e

Ils sont aussi pratiques que les miniportatifs, mais avec un écran un peu plus gros, un peu plus de puissance et tout ce dont ont besoin des gens d’affaires en déplacement. Ces appareils au prix de base de 519 $ ont été conçus en collaboration avec AMD. Selon le modèle, ils sont équipés soit d’un processeur AMD Athlon monocœur ou bicœur, soit d’un processeur Turion bicœur, et ils sont gérés par Windows 7 Premium ou Professional. Ils comportent un écran de 12,1 pouces, un clavier pleine grandeur et un bloc à effleurement multipoint. Les Thinkpad X100e sont équipés du Wi-Fi, le Bluetooth et le 3G étant offerts en option. Les modèles de base pèsent moins de 1,5 kilogramme.   Même si ces nouveaux modèles sont intéressants, l’ordinateur de Lenovo qui a le plus attiré l’attention au CES de la Vegas est l’IdeaPad S10-3t avec son design avant-gardiste.

L'IdeaPad S10-3t

L’IdeaPad S10-3t

Il s’agit d’un miniportatif avec un écran de 10,1 pouces qui peut se tourner 180 degrés sur lui-même pour que l’appareil se transforme en tablette PC, avec toutes sortes d’applications possibles dans des domaines comme la santé, le transport de marchandises, les manufactures, la vente, etc. En plus, son écran est tactile multipoint, mais avec la technologie NaturalTouch de Lenovo qui ne nécessite pas de pression sur l’écran. Le S10-3t est équipé d’un processeur Atom N470, d’un disque dur de 350 Go, du son Dolby et de Windows 7 Premium. Une nouvelle technologie permet de démarrer rapidement certaines applications et d’accéder au Web en quelques secondes, sans avoir besoin que Windows soit amorcé entièrement. On y trouve aussi un mode de synchronisation avec un autre ordinateur portatif, un logiciel de reconnaissance faciale et un système de protection du disque dur en cas de chute. Malgré tout cela, le prix de vente annoncé n’est que de 599,99 $. Pour l’instant, l’IdeaPad S10-3t n’est cependant disponible que pour les Canadiens anglais. Souhaitons qu’il soit francisé bientôt et vendu en français aussi.   Le miniportatif le plus fin et le plus léger   Si l’on se fie aux nouveautés, les miniportatifs ne sont jamais assez légers, ni assez petits. Dans cette bataille entre les manufacturiers, la firme Averatec a mis sur le marché le N1200, un miniportatif de 10.1 pouces qui serait le moins épais et le moins lourd de sa catégorie.

Le N1200 de Averatec

Le N1200 de Averatec

En fait, la compagnie en propose 3 modèles entre 329 et 379 dollars américains. Le N1200 mesure moins d’un pouce d’épaisseur et il pèse un kilogramme. Sa pile peut lui donner une autonomie de 3 à 6 heures selon le modèle.

Averatec a réussi l’exploit de le faire aussi mince en combinant l’écran le plus mince avec le disque dur le moins épais, n’ayant que 7 mm d’épaisseur. Sur ces appareils, Averatec a installé soit Windows XP Home, soit Windows 7 Starter. Avec une petite différence de prix, le modèle le plus cher est sans contredit le plus intéressant avec son processeur Atom N450 à 1,66 GHz, 1 Go de mémoire (jusqu’à 2 possibles), un disque dur de 350 Go, le Wi-Fi, le Bluetooth et une caméra Web.

Un disque dur externe USB sans fil de 1,5 To   Les disques durs sont de plus en plus gros et sont de plus en plus souvent externes.

Le Pro WX de Imation

Le Pro WX de Imation

Il faut dire que, d’année en année, on se retrouve avec une plus grande quantité de données qu’il faut sauvegarder et partager. L’idéal pour garder une copie des fichiers sur place peut être de se tourner vers un disque dur comme celui que la firme Imation a commencé à vendre à travers le monde, le Pro WX. Comme il est accessible par USB sans fil, on peut le placer jusqu’à 10 mètres de l’ordinateur, par exemple discrètement dans un meuble fermé à clé ou même dans une autre pièce. Sa capacité est de 1,5 téraoctet et des logiciels prennent en charge la sécurité des données aussi bien qu’une sauvegarde automatique permanente des fichiers qui se trouvent sur l’ordinateur.

Le taux de transfert entre l’ordinateur et le disque de 3,5 pouces peut atteindre 15 Mo par seconde. Le prix du Pro WX est de 480 $ environ. Il est compatible Windows XP/Vista/7 et Mac OS 10.4 et plus, mais son logiciel ne fonctionne que sous Windows.  

Des disques externes de 2 ou même 4 téraoctets   Ceux qui ont encore plus de données à sauvegarder peuvent se tourner vers des disques durs avec une plus grande capacité encore comme les deux disques qu’Hitachi propose depuis peu, des disques internes ou externes de 2 téraoctets (To), soit 2 048 gigaoctets.

Le DuoProDrive de Hitachi

Le DuoProDrive de Hitachi

Hitachi suggère même d’en mettre deux dans un même boîtier, qu’elle fournit, pour obtenir un espace de sauvegarde total de 4 096 gigaoctets. À la base, ce sont des disques Hitachi Deskstar de 2 To avec une vitesse de 7 200 tours/minute, mais qui ne nécessitent que peu d’énergie. Dans 2 To, on peut sauvegarder jusqu’à 4 000 heures de vidéo ou 665 000 photos.

Le Pro Drive externe coûte 249,99 $, le même prix que le disque interne de même capacité. Il offre quatre options d’interface (USB 2.0, FireWire 400, FireWire 800 et eSATA à 3Go/sec) et deux niveaux de sécurité de sauvegarde. Le SimpleTech Duo Pro Drive, avec le double de capacité, coûte deux fois plus cher. Il ne dispose cependant que des interfaces eSATA et USB 2.0. En eSATA Raid 0, la vitesse de sauvegarde des données est six fois plus rapide qu’en mode USB 2.0.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.