Définition d’un centre de données «vert» selon Gartner


Denis Lalonde - 19/11/2010

La firme de recherche américaine Gartner jette les bases de ce qu’elle considère comme étant des centres de données « verts ». Selon l’entreprise, les centres de données de prochaine génération devront emmagasiner 300 % plus de données que ceux actuellement en service, tout en utilisant 60 % moins d’espace.

Les nouveaux centres de données devront être conçus pour être plus efficients au niveau de la consommation d’électricité, de l’allocation de l’espace et des dépenses en capital.

« La plupart des infrastructures des centres de données sont sous-utilisées. Par exemple, un serveur x86 n’est utilisé qu’à 12 % de sa capacité en moyenne; les bâtis d’équipements (racks) sont utilisés entre 50 % et 60 % de leur capacité; l’espace plancher est augmenté afin de disperser la chaleur… Il devient clair que l’efficience de la conception et de l’implantation d’un centre de données peut bénéficier d’améliorations significatives », affirme le directeur de la recherche au niveau des infrastructures chez Gartner, Dave Cappuccio, dans un communiqué.

Gartner soutient qu’au cours des prochaines années, la demande pour des centres de données d’une plus grande densité sera sans cesse grandissante en raison des coûts d’acquisition de l’espace, ce qui accentuera la pression sur les besoins en électricité et en refroidissement.

M. Cappuccio souligne que les dirigeants d’entreprises commencent à s’inquiéter de plus en plus de la croissance des coûts liée à la consommation énergétique des équipements informatiques: « Aux tarifs actuels, un bâti qui consomme 40 kilowatts/heure d’électricité coûte jusqu’à 5 400 dollars américains par serveur par année. Dans ce contexte, l’ère des serveurs qui demeurent en fonction tout en étant inactifs en dehors des heures de pointe sera bientôt révolu », dit-il.

Selon lui, les entreprises doivent réaliser que les innovations dans la conception des centres de données peuvent générer des économies en capital et en frais d’exploitation: « Pensez petit, pensez dense. L’objectif est d’obtenir une performance maximum par kilowatt », explique-t-il.

Gartner y va d’une recommandation en cinq points pour améliorer l’efficacité énergétique des centres de données existants :

1- Implanter le refroidissement par range et par bâti peut réduire la consommation d’électricité de jusqu’à 15 % et rendre le centre de données plus extensible.

2- Opérer un centre de données de juste taille, sans plus – et procéder à des expansions seulement quand c’est essentiel – peut réduire les coûts d’exploitation à long terme de 10 % à 30 %.

3- Utiliser des récupérateurs de chaleur dans certaines régions est une décision facile à prendre et qui peut rapporter gros. Gartner soutient que de nombreux centres de données sont équipés de tels équipements, mais que ceux-ci ont été mis hors tension au moment de leur installation, alors que les coûts de l’électricité n’étaient pas une préoccupation.

4- Porter une attention particulière à la disposition de l’équipement, pas seulement pour respecter les couloirs d’air froid ou d’air chaud, mais sur le mouvement de l’air en général, afin de réduire la pression sur l’équipement de ventilation.

5- Utiliser autant que possible la virtualisation – particulièrement pour les serveurs x86 – qui ont en moyenne un taux d’utilisation très faible et qui ont besoin d’une part importante de leur puissance maximale uniquement pour fonctionner tout en étant inactifs. Ces serveurs devraient être utilisés à leur plein potentiel afin de réduire la consommation énergétique globale des centres de données, ce qui permet en plus de libérer de l’espace plancher.

Gartner ajoute que la baisse de la consommation énergétique des centres de données passe également par l’adoption de systèmes de gestion en temps réel, qui permettent de fermer et de démarrer des serveurs automatiquement selon les besoins propres à chacune des périodes de la journée.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW