Des déclarations rapides


Alain Beaulieu - 08/04/2008

Grâce au module EasyStep d’ImpôtRapide 2007, qui applique une approche par questions et réponses, c’est presque agréable (!) de remplir son devoir de contribuable.

Il ne reste plus que 21 jours pour soumettre les déclarations de revenus fédérale et provinciale. Comme chaque année, les fabricants ont mis sur le marché des versions bonifiées de leurs logiciels, c’est-à-dire tenant compte des nouvelles règles d’imposition. Cette année Intuit Canada propose ImpôtRapide 2007 en quatre déclinaisons, soit De base (19,99 $), De luxe (39,99 $), Platine (59,99 $) et Entreprise non incorporée (79,99 $), soit deux fois plus que l’an dernier. Chaque version correspond à une situation fiscale particulière.

La version De luxe s’adresse aux particuliers et aux familles ayant des revenus d’emplois et désirant optimiser leurs déductions, la version Platine est conçue pour les contribuables qui ont en plus des revenus de placements ou d’immeubles locatifs. S’adressant aux propriétaires d’entreprise individuelle et aux travailleurs contractuels ou autonomes, cette fois, la version Entreprise non incorporée permet aux contribuables de combiner leurs déclarations de revenus personnels et professionnels.

Notons que les prix indiqués permettent de préparer deux déclarations de revenus, comparativement à cinq l’an dernier. On peut toutefois acheter des déclarations supplémentaires pour 10 ou 15 $ selon la version, jusqu’à concurrence de 18 déclarations supplémentaires.

Les nouvelles déclinaisons du produit sont également disponibles pour être utilisées en ligne. Le prix pour les versions en ligne est moindre que pour les versions en boîte correspondantes (De luxe à 19,99 $, Platine à 29,99 $ et Entreprise non incorporée à 39,99 $). Ne nécessitant aucun téléchargement ou installation de logiciel, les versions en ligne du logiciel utilisent la même technologie de cryptage que les grandes banques canadiennes.

Au chapitre des nouveautés, soulignons également l’ajout d’une trousse d’optimisation des déductions aux versions De luxe, Platine et Entreprise non incorporée.

Appelée Trousse de déductions, la trousse d’optimisation des déductions dresse la liste de A à Z de toutes les déductions dont l’utilisateur peut profiter, lui suggérant ainsi quantité d’occasions d’épargnes fiscales auxquelles il n’aurait peut-être pas songé. Par exemple, pour savoir si on peut déduire les frais d’orthodontie, on clique sur la lettre « O » de l’optimiseur. Aussi, les utilisateurs qui soumettent leur déclaration fédérale au moyen d’ImpôtNet peuvent profiter de la Solution écolo qui offre une remise en argent de 10 $.

EasyStep

Une des forces d’ImpôtRapide, que la mise à l’essai de sa version De luxe a fait ressortir, est sans contredit le module EasyStep qui, à partir des réponses fournies à une série de questions, guide l’utilisateur étape par étape dans le processus et remplit automatiquement les formulaires à mesure qu’il prépare sa déclaration. Cela permet d’accélérer le processus, mais aussi de maximiser les déductions auxquelles on a droit (le remboursement moyen des utilisateurs excède 1 300 $, selon Intuit). Ce module s’adresse aux situations fiscales simples.

Le logiciel propose aussi un optimiseur REER qui aide l’utilisateur à optimiser ses cotisations à un REER de sorte à obtenir les remboursements les plus élevés possible.

Tout au long du processus, une fenêtre de navigation indique à l’utilisateur à quelle étape du processus il est rendu, en tout temps, et le total cumulatif prévu du remboursement ou de l’impôt dû. Ce total est automatiquement ajusté en fonction des informations fournies par l’utilisateur, ce qui permet de voir rapidement le résultat des différentes stratégies de déclaration. Le logiciel relève également les erreurs et les incohérences, à mesure que l’utilisateur remplit sa déclaration.

Lorsque la déclaration est remplie, l’utilisateur peut la transmettre de façon électronique ou encore l’imprimer pour la transmettre de la manière traditionnelle. Le transfert électronique est des plus simples; le remboursement est habituellement effectué dans un délai de huit jours ouvrables, aux dires d’Intuit.

Cela dit, le logiciel, qui a recours à des catégories prédéterminées, n’offre pas la même flexibilité que la traditionnelle méthode sur formulaires papier, pour les cas particuliers. Par exemple, le parent qui demande les frais de garde doit au préalable inscrire le nom des enfants comme étant des personnes à charge. Au moment de faire la demande de déduction pour personnes à charge, ce parent doit sélectionner les enfants en bloc, et ne peut conséquemment en transférer un à son conjoint, ce que permet de faire le formulaire sur papier.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.