Des dictionnaires pour tous


François Picard - 01/06/2010

Si l’on se fie à tous les dictionnaires vendus en magasin ou sur Internet, il en existe un grand nombre parmi lesquels il n’est pas toujours facile de faire un choix.

On a tous besoin d’un dictionnaire à un moment ou à un autre pour vérifier si on a choisi le bon mot ou la bonne traduction. Il existe toutes sortes de dictionnaires pour ordinateurs ou ordinateurs de poche, mais on se demande toujours si celui qu’on pourrait acheter serait suffisant, même s’il ne correspond pas à des noms de dictionnaires bien ancrés dans notre mémoire.

Pourtant, il en existe bien d’autres, à peu près aussi bons et souvent moins chers. À vrai dire, on n’en trouve que peu en magasin et il faut consulter Internet pour se rendre compte qu’il y en a pour répondre à tous les besoins.

Les classiques sur CD-ROM

Les dictionnaires de base les plus complets, comme Le Petit Larousse, Le Petit Robert ou le Harrap’s, sont les plus chers, mais malgré tout à des prix abordables. Au Québec, le Petit Larousse est distribué par PMD Logisoft et le Petit Robert par Documens.

Le Petit Larousse 2010 sur CD-ROM pour Windows 7/Vista/XP coûte une cinquantaine de dollars. Il comporte 59 000 noms communs et 28 000 noms propres avec leur définition et un module de grammaire. En plus, il renferme 60 tableaux et listes de référence ainsi que plus de 300 cartes interactives, 2 100 photographies ou dessins et 200 documents multimédias. Il est remis à jour chaque année, comme sa version papier, mais il reste valable pour longtemps, aussi longtemps que le système d’exploitation le supportera.

Le Petit Robert 2010 sur CD-ROM pour Windows 7/Vista/XP ou OS X se vend un peu plus de 80 $. Il est devenu le Dixel pour iPad.

Le Petit Robert 2010

Le Petit Robert 2010 sur ordinateur

On peut y trouver 60 000 mots avec 300 000 sens et 40 000 citations de 1 000 auteurs. Des versions réseau et intranet sont disponibles. Le Grand Robert à 300 $ serait plutôt tourné vers les entreprises qui œuvrent dans le domaine des langues, de la traduction ou de la linguistique. Il renferme 100 000 entrées avec 200 000 définitions, 86 000 articles, 25 000 expressions et 250 000 citations. En outre, on y trouve 800 000 formes fléchies, autrement dit des verbes conjuguées et les pluriels et féminins des mots.

Le Harrap’s Shorter sur CD-ROM est le dictionnaire anglais-français le plus populaire – surtout en Europe – depuis plus de 100 ans et il est remis à jour régulièrement avec les mots les plus récents. Il coûte une soixantaine de dollars. Il comprend 550 000 traductions de 350 000 mots et expressions. C’est un dictionnaire facile à utiliser avec des exemples de mise en situation des mots dans des phrases du quotidien. Les entreprises qui œuvrent dans un domaine spécialisé devraient plus se tourner vers la version Harrap’s Unabridged qui est beaucoup plus complète et renferme davantage de mots techniques. Elle coûte un peu plus cher, mais cela en vaut la peine.

Les alternatives en magasin

38 Dictionnaires et recueils de correspondance de Micro Application, pour Windows XP/Vista/7, est le produit le plus impressionnant par le nombre de dictionnaires qu’on nous fournit pour moins de 40 $. En fait, il s’agit de 13 dictionnaires et de 25 recueils de correspondance, mais ce n’est déjà pas si mal. Parmi les dictionnaires, il y en a qui ne donnent que les définitions de 500 000 mots et expressions, d’autres des traductions, d’autres des synonymes, des homonymes, des conjugaisons, des citations, des anagrammes, des rimes… Ce qui est intéressant pour une entreprise, c’est qu’une partie des 7 200 modèles de courrier peuvent les inspirer et qu’ils comportent des exemples de courriels et même de lettres en anglais.

Ceux qui ne sont pas intéressés par la correspondance préféreront l’ensemble 9 Dictionnaires illustrés de Media Dico et Micro Application qui comporte à peu près le même contenu que l’ensemble décrit précédemment, mais sans les modèles de courrier, tout cela pour 25 $ seulement. Il s’agit d’un groupe de dictionnaires très complet avec la définition de plus de 500 000 mots et expressions, un million de mots traduits de l’anglais au français et vice-versa, les synonymes, les conjugaisons, 7 000 citations et 35 000 expressions associées à des mots.

Et puis, quand on a déjà un dictionnaire français et qu’on cherche juste un dictionnaire anglais-français et français-anglais pas trop coûteux, on peut se tourner vers le Dictionnaire complet anglais-français de Micro Application, à 15 $ seulement, qui intègre à la fois un dictionnaire de définitions en anglais et un dictionnaire de traduction. On y trouve 100 000 définitions et 250 000 traductions, ce qui n’est pas si mal et devrait suffire à beaucoup de gens.

Les dictionnaires téléchargeables

Dans son Espace numérique, Dictionnaires Le Robert vend maintenant en ligne ses dictionnaires Le Nouveau Petit Robert de la langue française 2010, Le Grand Robert & Collins, Le Robert & Collins Compact Plus et Le Robert & Collins Maxi anglais. Ils sont téléchargeables dès qu’on les a payés. Pour sa part, le dictionnaire Petit Larousse est téléchargeable en ligne sur plusieurs sites qui vendent des logiciels. Et c’est la même chose pour les dictionnaires français et de traduction de Collins et Ultralingua qu’on peut télécharger, essayer et payer ensuite pour continuer d’en profiter.

Le plus grand producteur de logiciels de dictionnaires est sans conteste Paragon Software qui propose des dictionnaires pour la plupart des langues et la plupart des plateformes informatiques. Ainsi, cette firme vend le dictionnaire

Harrap's Unabridged

Harrap’s Unabridged sur appareil mobile

Harrap’s anglais-français aussi bien pour Windows XP/Vista/7 que pour Mac OS X 10.4 ou plus récent, iPhone, Windows Mobile, Android et BlackBerry. Sous Windows et Mac, le Harrap’s téléchargeable comporte la traduction de 600 000 mots et fournit 350 000 références. Les prix varient selon la plateforme. On a juste à télécharger le dictionnaire une fois payé et à l’utiliser.

Paragon Software propose également d’autres dictionnaires téléchargeables. Son dictionnaire français Slovoed pour Windows, avec les définitions en français, coûte par exemple 60 $ et il renferme 63 000 entrées. Paragon Software produit aussi le logiciel des dictionnaires Oxford, PONS et Merryam-Webster. La visite de son site vaut la peine, même juste pour en savoir plus sur les différents dictionnaires qui couvrent bien d’autres langues, comme l’espagnol, l’allemand, le russe, l’italien, le chinois, etc.

En plus de tout cela, on peut trouver en ligne plusieurs dictionnaires du français ou de traduction du français à d’autres langues. La plupart d’entre eux sont gratuits, intéressants, mais moins complets que les dictionnaires commerciaux. On peut, par exemple, y consulter un dictionnaire français en ligne de 95 000 mots, le dictionnaire WordReference Français-Anglais en ligne et bien d’autres. Les personnes qui recherchent des éléments de dictionnaire québécois-français peuvent, quant à eux, visiter le site Lexilogos.

Ce qui complique le plus la comparaison et le choix des dictionnaires, c’est qu’il n’y a pas de mesures communes. Pour l’un d’eux, on calcule les entrées, pour un autre les mots et expressions, pour un autre les mots traduits soit une fois, soit dans chaque sens de la traduction. Finalement, c’est très mêlant. Même la directrice des communications de Paragon Software, à laquelle je demandais de telles statistiques récemment, m’a tout simplement répondu qu’à leur niveau aussi c’était la confusion. Alors…

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.




Tags: , , , , ,