Des finalistes québécois aux prix CIPA


Jean-François Ferland - 12/10/2007

Des 90 projets finalistes du Concours de l’informatique et de la productivité pour l’avenir, huit ont été exécutés par des organisations québécoises. La quinzième édition du concours annuel comporte quelques ajouts et modifications.

Les organisateurs du Concours de l’informatique et de la productivité pour l’avenir, le CIPA (Canadian Information Productivity Awards en anglais), ont annoncé la liste des finalistes de la quinzième édition du programme de récompenses en technologies de l’information et en innovation.

Ce concours est décrit comme « une vitrine pour ces organismes qui se distinguent par leur productivité et leur utilisation des technologies de l’information, sachant s’adapter et innover dans le cadre d’un marché mondial dynamique. »

Les prix seront remis lors d’un gala qui aura lieu le mercredi 14 novembre 2007 au centre de congrès Westin Harbour Castle à Toronto.

Nouvelles modalités

L’édition 2007 décernera des prix dans cinq catégories, soit pour souligner les projets technologiques qui ont trait à l’efficacité et à l’amélioration opérationnelle, à l’amélioration de la perspective client, au renouvellement du modèle d’entreprise, à l’innovation et à l’amélioration de la collaboration. Cette dernière catégorie est nouvellement instaurée pour l’édition 2007.

D’autre part, l’édition 2007 comportera quelques modifications en matière d’attribution des prix, puisque les sections du concours « à but lucratif » et « sans but lucratif » ont été remplacées par les sections « secteur privé » et « secteur public », cette dernière incluant les organismes sans but lucratif, les institutions publiques et les institutions gouvernementales. Également, les organisateurs remettront un prix Or mais un seul prix Argent dans chaque section du concours, alors que deux fois plus de prix Argent avaient été remis l’an dernier.

Également, un prix Diamant, qui souligne l’excellence d’un projet parmi les projets candidats dans toutes les catégories, hormis celle qui est vouée à l’innovation, sera remis dans les deux sections du concours. Un seul prix soulignant le caractère exceptionnel d’innovation sera remis à l’un des projets soumis dans les deux sections du concours.

Comme ce fut le cas l’an dernier, les organisateurs éliront une personne au Temple de la renommée du concours CIPA, afin de souligner sa contribution à la croissance de l’industrie canadienne des TI au cours de sa carrière professionnelle.

Les projets soumis au concours CIPA ont été préalablement approuvés par l’Association canadienne des technologies de l’information (ACTI), la Canadian Information Processing Society (CIPS), la Canadian Advanced Technology Alliance (CATAAlliance), Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC), la Canadian Healthcare Information Technology Association (CHITTA) et l’Association canadienne d’informatique de la santé (COACH).

Les projets québécois, quant à eux, sont soumis par le biais d’une alliance avec le concours des Octas de la Fédération de l’informatique du Québec (FIQ).

Huit finalistes québécois

Des 90 projets d’organisations canadiennes faisant partie des finalistes de ce concours, huit projets en lice ont été réalisés par des entreprises du Québec. Ces projets sont :

– L’application libre-service d’enregistrement de vol sur des bornes ou sur l’Internet d’Air Canada; – Le système de gestion des données de câblage WDMS de Bombardier Aéronautique; – Le Registre de consentement au don d’organes et de tissus de la Chambre des notaires du Québec; – La méthode et le système d’extraction pour l’audit automatisé de la publicité de Eloda; – Le projet L’enregistrement numérique des audiences des tribunaux du Ministère de la justice du Québec; – Le projet Mise en œuvre du Régime québécois d’assurance parentale du Ministère de l’emploi et de la Solidarité sociale du Québec; – Le projet Gestion des opportunités clients de la Banque nationale du Canada; et – Le projet Implantation de Solotrace, un système de traçabilité informatisé chez les Produits Alimentaires Viau.

Par ailleurs, les six derniers projets ont obtenu un prix Octas en 2007. En vertu d’une entente, les projets récompensés par le concours de la FIQ étaient automatiquement soumis au jury du concours CIPA.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+