Des logiciels pour écrire en toute compatibilité


François Picard - 13/01/2010

Voici trois alternatives viables et abordables aux logiciels de bureautique courants : Corel Home Office, la suite Microsoft Works et OpenOffice.org.

Beaucoup de gens utilisent pour leur travail un ordinateur portatif ou un miniportatif, mais ils ne veulent pas nécessairement dépenser une fortune en logiciels de bureautique.

Le principal, quand on a un ordinateur, c’est de pouvoir créer des documents qui seront compatibles avec les autres logiciels utilisés et avec ceux dont se servent les collègues de travail.

Nous avons trouvé trois options viables à peu de frais: Corel Home Office, la suite Microsoft Works et OpenOffice.org.

Saisie d'écran Corel Home Office - cliquez sur l'image pour l'agrandir

Corel Home Office

Corel Home Office de Corel En 13 langues, dont le français. Sur clé USB pour Windows XP ou Vista 79,99 $

Sur tout ordinateur, il est indispensable d’avoir un logiciel de traitement de texte, un dictionnaire et quelques autres utilitaires permettant de faire les tâches de bureautique de base non compris dans le système d’exploitation. Parmi les dernières suites de bureautique sorties, on note Corel Home Office, disponible depuis juin dernier en 13 langues dont le français. Sa principale particularité est d’être vendue sur une clé USB plutôt que sur CD ou DVD, de façon à ce que les utilisateurs de miniportatifs puissent en profiter aussi, même s’ils ne disposent pas d’un lecteur de disques optiques.   Les trois principales applications de Corel Home Office sont un logiciel de traitement de texte, un logiciel de tableur et un logiciel de présentation. Avec ces applications, Corel rejoint plus les PME que le public en général. Il est intéressant de savoir que ces trois outils sont compatibles avec leurs équivalents dans la suite Microsoft Office. Autrement dit, Corel Home Office peut importer des documents aux extensions .doc, .xls et .ppt de Word, Excel et PowerPoint, puis on peut sauvegarder les documents dans ces mêmes formats. Le produit de Corel supporte aussi le format Open XML qui est beaucoup utilisé depuis Microsoft Office 2007.   Corel Write, Corel Calculate et Corel Show peuvent être configurés de nombreuses façons pour s’adapter aux besoins de chacun. Corel Write n’est pas juste un logiciel de traitement de texte, puisqu’il permet de faire des montages avec du texte, des images, des graphiques ou des photos. Dans son interface très conviviale, on retrouve un peu de Word et de WordPerfect. On peut l’utiliser pour créer ou éditer des textes en 13 langues, dont le français, l’anglais et l’espagnol. Il comporte un détecteur de fautes, AutoSpell, et un correcteur orthographique, AutoCorrect.

Corel Calculate offre la plupart des options d’édition de base qu’on trouve dans les autres tableurs. Et c’est la même chose pour Corel Show qui sert à produire des montages qui ressemblent beaucoup à ceux qu’on pourrait faire avec Microsoft Office PowerPoint, par exemple. Dans les trois applications, on peut sauvegarder son travail en PDF, comme on le ferait avec Adobe Acrobat qui coûte plus de 200 $.   Corel Home Office n’est pas sans rappeler la suite Corel WordPerfect Office X4 qui est beaucoup plus coûteuse, mais aussi plus complète. La nouvelle suite bureautique est plus simple et d’autant plus efficace qu’on n’y trouve que ce dont ont besoin la majorité des travailleurs à la maison ou des petites entreprises, soit un outil permettant de produire des textes, des rapports, des graphiques, des curriculum vitae, des chiffriers, des diaporamas professionnels… Ceux qui cherchent une telle suite pour travailler sur des documents en plusieurs langues seront heureux de pouvoir passer d’une langue à une autre d’un seul clic.

Saisie d'écran Microsoft Works 9 - cliquez sur l'image pour l'agrandir

Microsoft Works 9

Microsoft Works 9, de Microsoft En plusieurs langues, dont le français Windows XP/Vista 49,95$

Tout le monde n’a pas les moyens d’acquérir la suite Microsoft Office à 500 dollars ou plus. Pour dix fois moins cher, on peut trouver la suite Microsoft Works qui constitue un compromis intéressant. Il arrive même que cette suite soit comprise dans le coût d’achat d’un nouvel ordinateur. Même si la sortie de la version 9.0 de Works remonte déjà à novembre 2007, cet ensemble de logiciels reste à jour et très utile, tant pour le grand public que les gens d’affaires qui cherchent à économiser un peu sur les coûts de bureautique.

La suite Works de Microsoft comprend un logiciel de traitement de texte, un tableur, un logiciel de base de données, un calendrier, un dictionnaire et un porte-documents. Chaque programme permet de produire un document en partant de zéro ou en utilisant l’un des nombreux modèles proposés. Chaque modèle est en fait une sorte de matrice qui comprend du texte, des styles et des images. En utilisant un modèle, l’utilisateur l’adapte à ses besoins en modifiant le texte, les images ou les deux, mais il travaille en fait sur un nouveau document. Cela signifie que le modèle original n’est pas modifié et qu’on peut y revenir à tout moment.   Le principal avantage de travailler à partir d’un modèle est d’arriver à produire des documents plus rapidement. L’utilisateur peut aussi créer ses propres modèles personnalisés et faire enregistrer ceux qu’il préfère dans la catégorie Modèles personnalisés de Works. Comme les modèles de Works sont classés par catégorie, on peut trouver facilement ce qu’on cherche. Les catégories portent des noms évidents: lettres et étiquettes, bulletins et brochures, événements et planification, messagerie et Internet…   Parmi les applications, le calendrier sert à inscrire ses rendez-vous puis à les consulter de façon quotidienne ou hebdomadaire. Le calendrier a été repensé de façon à permettre la création de 32 calendriers individuels avec des codes de couleurs ainsi que le partage de ses rendez-vous avec d’autres personnes, même si celles-ci n’utilisent pas Works. L’onglet Contacts permet quant à lui d’accéder à la liste des numéros de téléphone du Carnet d’adresses et d’envoyer un courriel juste en cliquant sur l’adresse courriel d’un contact.

  L’interface du logiciel de traitement de texte de Works s’apparente beaucoup à celle de Word d’Office. Microsoft a en effet conservé le même design pour l’accès aux fonctions d’édition, de formatage et de correction. Elles sont alignées sur trois lignes au-dessus de la fenêtre de rédaction du texte. Le traitement de texte Works permet d’enregistrer en plusieurs formats: son propre format .wps ou .wpt, en format RTF, en format .txt, en HTML et en .doc de Word 2007 et des versions précédentes de Word. Les documents produits sont donc entièrement compatibles avec Word.

À l’instar de Word, Works offre des outils de correction grammaticale et orthographique ainsi qu’un dictionnaire français et un dictionnaire des synonymes. L’utilisateur peut opter pour la correction automatique d’un texte, ce qui a comme effet de lancer la correction en cours de saisie d’un texte si le logiciel détecte une faute d’orthographe et de frappe. Cet éditeur de texte permet la production de toutes sortes de documents succincts, comme une affiche ou une lettre de présentation, ou encore plus élaborés, comme des bulletins ou des brochures, en exploitant ses fonctions de mise en page. On peut en effet y importer des images ou des tableaux, faire insérer les numéros de page, la date…

Le tableur de Works permet d’ouvrir et d’enregistrer des fichiers au format d’Excel 2007. Il sert à créer des feuilles de calcul qui rendent plus facile la tenue de livres de comptes, la création de graphiques et de tableaux. Le logiciel de gestion de bases de données est également très facile à utiliser. La suite Works 9 peut vraiment remplacer avantageusement la suite Office de Microsoft dans la plupart des besoins qui ne sont pas spécialisés à l’extrême.

Saisie d'écran OpenOffice.org 3.1.1 - cliquez sur l'image pour l'agrandir

OpenOffice.org 3.1.1

OpenOffice.org 3.1.1 d’OpenOffice.org En plusieurs langues, dont le français Pour Windows XP/Vista/7 Gratuit

OpenOffice.org a permis à beaucoup de gens de faire de la bureautique alors qu’ils n’en auraient pas eu les moyens autrement. Depuis 10 ans, cette suite bureautique libre et ouverte est un projet collaboratif auquel ont participé une quantité de gens, de programmeurs et d’utilisateurs critiques, pour qu’OpenOffice.org soit un excellent outil capable de remplacer des produits trop coûteux comme les suites bureautiques de Microsoft ou de WordPerfect.

OpenOffice.org est très complet avec ses modules Writer, Calc, Impress, Draw et Base. Tout document produit avec ces modules peut être sauvegardé de façon à être compatible avec les autres suites bureautiques.   OpenOffice.org trouve son origine dans le logiciel commercial StarOffice, de StarDivision, racheté par Sun Microsystems puis remodelé et mis en marché sous le nom de StarOffice. Par la suite, Sun Micro Systems a mis le code source de StarOffice à la disposition de la communauté informatique, ce qui a donné OpenOffice.org. On peut télécharger la version française 3.1.1. d’OpenOffice.org. Le fichier à télécharger pour les appareils équipés de Windows XP et Vista fait 140 Mo, Java inclus. À la même adresse, on trouve aussi des versions pour Linux et pour Mac OS X.    Ayant profité de toutes les améliorations apportées à Star Office depuis 1999, puis de ses propres développements et des suggestions de beaucoup d’utilisateurs, le logiciel de traitement de texte OpenOffice.org Writer est maintenant d’une qualité exceptionnelle, très proche de celle de Microsoft Word qu’il peut remplacer sans problème dans bien des cas. Ce module de traitement de texte est vraiment très bon et son correcteur fonctionne bien. C’est intéressant de constater qu’un correcteur orthographique et grammatical fait partie des outils linguistiques de même qu’un dictionnaire de synonymes. Ceux qui ne sont pas satisfaits du logiciel de correction grammaticale peuvent toujours faire appel à un correcteur grammatical externe, comme Antidote de Druide Informatique.   Quand on se sert d’OpenOffice.org Calc, on a l’impression d’être dans Excel tellement ces deux logiciels se ressemblent. Il est maintenant doté d’un mode zoom et d’un outil pour résoudre plus facilement les équations. On peut donc avoir jusqu’à 1024 colonnes par feuille. Le module Draw est un éditeur graphique au point (bitmap) avec quelques fonctions d’éditeur graphique vectoriel et un mode de création de graphiques à partir de données, comme des statistiques. Il est très facile à utiliser. Le logiciel de présentation Impress est loin d’être aussi puissant que PowerPoint, mais il est suffisant pour la plupart des projets de montage de présentations. Le module Math permet quant à lui de créer des graphiques à partir de fonctions mathématiques.

Cela ne vaut guère la peine de se priver d’un outil aussi puissant qu’OpenOffice.org et qui, en plus, est gratuit. Il faut cependant ne pas l’utiliser juste d’une façon passive, en profitant des autres, mais ne pas se gêner d’apporter ses commentaires qui seront appréciés par les développeurs. Y mettre son grain de sel est important, car ce n’est que de cette façon que pourront survivre des projets communautaires comme celui-là.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.Pic