Des nouveautés pour les ordinateurs et les réseaux


Jean-François Ferland - 04/06/2008

MIS Utilities bonifie son logiciel d’identification des actifs informatiques. OKI Data Americas et Samsung commercialisent de nouveaux périphériques. Rogers vend un premier ordinateur ultraportatif. Cisco lance une architecture d’intégration de la réseautique sans fil. Sun et NetMarketingSolution mettent à jour des logiciels.

Identification améliorée des actifs en réseau

L’éditeur de logiciels MIS Utilities a mis en marché Network Asset Tracker Pro 2.0, la version professionnelle d’un outil d’identification des actifs informatiques qui sont exploités dans un environnement Windows et sont reliés à un réseau d’entreprise.

Cet outil procède à l’inventaire des systèmes informatiques et de leurs configurations matérielles et logicielles, sans installation préalable de logiciels, par le biais de la technologie WMI (Windows Management Instrumentation). L’information recueillie a trait au système d’exploitation, aux ensembles de modifications provisoires, aux rustines, aux composantes matérielles, aux clés de produits, aux versions des logiciels installés et aux processus exploités sur un ordinateur. L’utilisateur peut effectuer des recherches sur un segment de réseau, selon une plage d’adresses IP, selon un domaine ou selon les noms des ordinateurs.

Cette version « Pro », qui fournit plus d’information que la version standard, a recours à une arborescence pour la présentation de l’information. Les données de configuration peuvent être stockées dans une base de données de type Access, Firebird, SQL ou Oracle. Le logiciel, qui fonctionne sous Windows 98 et plus, peut avoir une interface en français. Son prix démarre à 99 $ US pour 25 noeuds.

Imprimantes couleur numériques chez OKI

Oki Data Americas commercialisera en juin plusieurs modèles d’imprimantes numériques en couleur à technologie DEL (diode électroluminescente) à l’intention des groupes de travail. Ces imprimantes sont en format A4, mais elles acceptent les formats lettre et légal.

Ces imprimantes ont recours à une technologie d’impression en haute définition, à 1 200 X 600 points par pouce, qui est fondée sur 60 000 têtes d’impression, à de l’encre en poudre fine de même qu’à un système de contrôle de l’impression qui vérifie l’alignement et la balance des couleurs. Elles intègrent un serveur d’impression Ethernet.

L’imprimante C3600n (399 $) peut émuler les langages PCL 5c, PostScript 3 et SIDM. Elle imprime la première page d’un document en douze secondes et produit les impressions suivantes à raison de 16 pages par minute (ppm) en couleur et 20 ppm en noir.

Les imprimantes de la série C5650, qui peuvent imprimer des bannières de 47,24 pouces de longueur, produisent des impressions à une cadence de 22 ppm en couleur et 26 ppm en noir. Outre le modèle C5650n (449 $), on retrouve le modèle C5650dn (589 $) qui peut imprimer en recto verso. Un deuxième bac à feuilles est offert en option.

Les imprimantes de la série C710, dotées d’un processeur cadencé à 700 MHz, peuvent émuler les langages PCL 5c et PostScript 3. Elles ont une vitesse maximale d’impression de 30 ppm en couleur et 32 ppm en noir. Elles peuvent aussi imprimer des bannières. Outre le modèle « n » (1 099 $), la série comprend le modèle « dn » (1 239 $), qui imprime en recto verso, et le modèle « dtn » (1 449 $), qui est muni d’un deuxième bac à feuilles.

Les modèles de deux autres séries commercialisées en mai, soit la série C6050 (de 499 $ à 699 $) et la série C6150 (de 839 $ à 1 149 $), impriment à 26 ppm en couleur et 32 ppm en noir. Elles sont dotées d’une interface parallèle pour un branchement à des systèmes patrimoniaux.

Moniteurs hauts en couleur chez Samsung

Samsung Canada mettra bientôt en marché la série T200 de moniteurs SyncMaster sous l’appellation « Touch of Colour  », soit comme certains modèles de téléviseurs à haute définition. Le cadre noir des modèles de cette série arbore une teinte rougeâtre et émet une lumière, de l’arrière du périphérique, dont la nuance varie selon la luminosité ambiante.

Les modèles T200 et T220 (à partir de 299,99 $), dont les écrans mesurent respectivement 20 pouces et 22 pouces de diagonale, offrent un taux de rafraîchissement de 2 millisecondes. Des modèles dotés du suffixe HD (à partir de 359,99 $) seront munis de 2 entrées HDMI et d’un syntoniseur numérique terrestre. Deux modèles, soit le T240HD de 24 pouces et le T260HD de 26 pouces, pourront afficher des images télé à une résolution de 1080i.

Ordinateur ultraportatif chez Rogers

Le fournisseur de services de télécommunications Rogers a mis en marché l’ordinateur ultraportatif Shift X9501 de HTC, à l’intention de la clientèle d’affaires qui aime voyager léger.

Il s’agit d’un petit ordinateur portatif d’un poids de 1,8 livre (800 grammes) qui est doté d’un écran tactile de 7 pouces de diagonale, d’un clavier de type QWERTY, d’une caméra Web, d’un disque rigide de 40 Go, d’un lecteur d’empreintes digitales et de modules de liaison sans fil Bluetooth 2.0 et Wi-Fi 802.11 b/g. Il se branche au réseau 3G HSPA de Rogers pour l’accès à Internet.

L’appareil, qui fonctionne à l’aide du système d’exploitation Windows Vista Business qui est disponible en français, est muni d’une technologie nommée SnapVue qui donne accès au carnet d’adresses, à la messagerie texte, aux courriels et à l’agenda électronique dans un mode minimal d’alimentation en énergie. Dans trois mois, les utilisateurs recevront une mise à jour qui ajoutera à l’ordinateur une fonction de localisation GPS.

L’appareil est disponible pour un temps limité à 1 599,99 $ lors de signature d’un contrat de trois ans et de la sélection d’un forfait de données pour carte PC d’au moins 50 $. L’appareil coûte 2 099,99 $ sans contrat.

Solution d’intégration de la réseautique sans fil chez Cisco

Le fournisseur de solutions de réseautique Cisco a dévoilé les composantes d’une solution qui servira à l’intégration des appareils, des applications, de la sécurité et des réseaux sans fil au sein d’une seule plate-forme de réseautique en entreprise.

En juin, Cisco mettra en marché le serveur monofonction 3350 Mobility Services Engine (19 995 $ US) qui servira à la consolidation et au soutien de services de mobilité sur des réseaux filaires et sans fil. Quatre logiciels pourront être exploités avec ce serveur dans un premier temps. Un logiciel contextuel, prévu pour juin, fournira des données liées, par exemple, à la température, à l’emplacement, à la disponibilité et à l’application utilisée sur des réseaux sans fil, par le biais de senseurs, d’appareils mobiles et d’étiquettes RFID.

Plus tard dans l’année, un logiciel d’itinérance des appareils mobiles bimodes entre les réseaux cellulaires et Wi-Fi et un logiciel de prévention des intrusions sur les réseaux sans fil seront mis en disponibilité. Un logiciel de gestion sécurisée des clients, qui centralisera la sécurité et le dimensionnement des appareils mobiles sur des réseaux filaires et sans fil, sera lancé au cours du premier semestre de 2009.

La version 5.1 du logiciel de convergence de la réseautique sans fil Unified Wireless Network Software, publiée en mai 2008, a été dotée de nouvelles fonctions liées à la mobilité et d’éléments pour le soutien de cette nouvelle architecture.

Optimisation de la virtualisation libre chez Sun

Le fournisseur d’équipements informatiques Sun Microsystèmes a lancé la version 1.6 du logiciel libre de virtualisation du poste de travail xVM VirtualizationBox.

Cette version procure une compatibilité aux systèmes hôtes des environnements Macintosh, Solaris et OpenSolaris. Elle s’ajoute à la compatibilité aux environnements Linux et Windows qui était offerte par le produit développé à l’origine par l’entreprise allemande Innotek que Sun a acquise plus tôt cette année. Parmi les quelque 2 000 améliorations apportées au produit, on retrouve le soutien d’appareils virtuels à haute performance et l’ajout de services Web d’administration à distance.

Les systèmes d’exploitation invités qui sont soutenus par ce logiciel, en plus des SE hôtes, sont OpenBSD, DOS, OS/2, Syllabe, ReactOS et SkyOS. Plusieurs moutures de Linux fonctionnent entièrement ou partiellement, selon la version utilisée.

Quelques améliorations pour GlobeMeeting

L’éditeur de logiciels NetMarketingSolution, de Montréal, a mis à jour le logiciel de conférence Web avec voix et vidéo GlobeMeeting à la version 4.0.7.

Ce logiciel multilingue, qui fonctionne sous l’environnement Windows, est dorénavant doté d’un gestionnaire de présentations PowerPoint qui vise à faciliter la préparation et à sécuriser la diffusion de la présentation. Pour les autres fichiers, comme ceux de Work, d’Excel ou d’Acrobat, les participants doivent avoir l’application requise sur leur poste de travail, sinon l’application du conférencier est mise en partage.

Un ajustement automatique du volume du microphone et du haut-parleur et de nouvelles composantes internes ont été ajoutés au logiciel. NetMarketingSolution a également mis à niveau le matériel de réseautique qui soutient l’exploitation de salles de conférence Web, qui sont louées à la minute par les utilisateurs de la solution.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: L’avenir est flash! Cinq logiciels qui capteront votre attention Un téléphone cellulaire en guise de modem De nouvelles pirouettes pour Acrobat




Tags: , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+