Des produits à l’intention des organisations


Jean-François Ferland - 17/09/2008

Business Objects optimise la gestion centralisée des métadonnées. Symantec et McAfee améliorent la sécurité informatique. VMware et Sun annoncent des produits qui ont trait à la virtualisation. Cisco annonce des équipements pour les entreprises de télécommunications. Et plus encore.

Gestion des métadonnées améliorée chez Business Objects

L’éditeur de logiciels Business Objects, une filiale de SAP entame la commercialisation de la solution de gestion BusinessObjects Metadata Management XI 3.0. Ce logiciel regroupe dans un répertoire les diverses métadonnées d’une organisation, peu importe le fournisseur des outils de modélisation ou d’intégration des données ou de veille commerciale. Il procure une visualisation centralisée et une gestion de ces métadonnées et de leurs relations pour améliorer les activités de veille commerciale.

La solution, qui s’intègre à la plate-forme de veille commerciale BusinessObjects XI 3.0, intègre une encyclopédie de métadonnées commerciales – dont le surnom « medapedia » évoque l’encyclopédie en ligne Wikipedia – qui permet aux utilisateurs de créer et bonifier des glossaires de termes descriptifs de données commerciales. Le vocabulaire de mots, de phrases et de concepts peut être classé en fonction de sujets ou des unités commerciales d’une organisation. Les plates-formes compatibles sont Windows de Microsoft, Tomcat d’Apache, Linux, Solaris et IBM AIX, ainsi que des serveurs d’applications comme WebSphere d’IBM et BEA WebLogic d’Oracle.

Sécurité : nouvelles versions chez Symantec…

Symantec a lancé les versions 2009 de la solution Norton Internet Security et de l’antivirus Norton AntiVirus , desquels d’éditeur de solutions de sécurité assure la grande facilité d’installation, la rapidité de balayage et surtout l’atténuation de l’impact sur les ressources informatiques – un essai indépendant aurait évalué l’impact sur la mémoire vive à sept mégaoctets. Les versions adaptées pour le marché canadien, dont la version en français, devraient être disponibles à la fin de septembre.

Parmi les nouveautés de ces solutions qui ont fait l’objet de réingénierie, on retrouve la technologie Insight qui élimine la redondance au niveau du balayage de fichiers communs, une mise à jour des définitions dans des intervalles variant de 5 à 15 minutes, la fonction multicouche Protection System qui est supposée bloquer des menaces avant qu’elles n’atteignent le poste de travail, de nouvelles interfaces utilisateurs et un mode de fonctionnement qui suspend les alertes et les mises à jour lors d’activités comme le jeu ou une présentation. Symantec offre dorénavant le soutien technique gratuit par le Web, le clavardage, le téléphone et le courriel, alors qu’un forum de discussion alimenté par les utilisateurs a été instauré.

…et nouveautés chez McAfee

McAfee a, pour sa part, annoncé la disponibilité du service Web Artemis. Ce service identifie un fichier suspect et vérifie en quelques secondes s’il est malicieux ou non en utilisant les serveurs de l’éditeur de logiciels de sécurité, et ce, sans avoir d’impact sur les performances du système informatique. Ce service, aux dires de McAfee, sert de complément à la vérification traditionnelle fondée sur des définitions téléchargées, afin de combler le délai entre l’identification d’une menace et la diffusion des définitions appropriées sur les ordinateurs. Le service Web gratuit, disponible dès maintenant pour la solution Total Protection Service pour les PME, sera ajouté d’ici quelques semaines à l’antivirus pour les organisations VirusScan, ainsi qu’aux logiciels grand public sous une différente appellation.

D’autre part, McAfee mettra en marché, au dernier trimestre de l’année en cours, la solution Total Protection for Virtualization qui, comme son nom l’indique, sera vouée à la protection des serveurs virtualisés qui font l’objet d’un intérêt accru au sein des organisations. La solution, optimisée pour les produits de WMware, sera constituée des logiciels de balayage pour les serveurs Windows et Linux ainsi que pour les images hors ligne, de protection contre les logiciels-espions, de prévention des intrusions et de gestion centralisée des utilisateurs et des politiques.

SE virtuel pour les centres de données chez VMware

L’éditeur VMware a dévoilé de nouveaux produits de virtualisation, dont la solution Virtual Datacentre Operating System (VDC-OS), qui fait office en quelque sorte de système d’exploitation pour un centre de données. Cette solution sert à former des réserves de ressources matérielles d’unités de stockage, de réseaux et de serveurs – appelées « nuages » – à l’interne et permet au besoin de transférer des charges vers des nuages hors sites.

La solution est fondée sur des services d’infrastructures qui servent à agréger les ressources et à les affecter à des applications, des services d’applications qui assurent l’extensibilité, la disponibilité et la sécurité des applications et des « services de nuages » qui gèrent la capacité de traitement des nuages internes et hors site. Plusieurs composantes nécessaires à l’implantation du concept sont disponibles et d’autres seront lancées en 2008 et 2009. Plus d’une centaine de partenaires ont joint une initiative commerciale nommée vCloud, alors que des programmes de certification VMware Ready ont été annoncés pour le développement de matériel et de solutions de gestion compatibles.

VMware a aussi présenté des interfaces de programmation d’application et des technologies de virtualisation du stockage sous la bannière vStorage à l’intention des partenaires spécialisés en stockage de données pour faciliter l’intégration de leurs solutions à VDC-OS. L’éditeur a également dévoilé des éléments pour l’optimisation du développement, de l’implantation et de la gestion de serveurs monofonction virtuels.

Virtualisation étendue chez Sun

Sun Microsystèmes a ajouté à son offre en matière de virtualisation le logiciel de serveur xVM Server, un hyperviseur destiné à l’exploitation virtuelle d’hôtes sous des environnements Linux, Solaris ou Windows à partir des systèmes à architecture x86 à 32 bits ou 64 bits. Le produit, qui est apte à consolider des charges hétérogènes, permet la gestion des aspects physiques et virtuels et soutient les conditions liées à une conformité réglementaire. Une version du logiciel est offerte gratuitement pour les systèmes formés d’un seul noeud, sans soutien technique. Sun a également lancé un site Web qui contient le code source du produit ainsi que les ressources de développement à l’intention des personnes qui veulent contribuer à l’évolution du produit.

Sun a également lancé xVM Ops Center , le logiciel de plate-forme pour la gestion convergente d’environnements Linux et Solaris physiques et virtuels, sur des serveurs à architecture x64 et SPARC. Le logiciel, qui permet la planification de tâches d’entretien, la découverte et l’enregistrement d’actifs de centres de données, le dimensionnement d’un système, comporte des fonctions vouées à des principes de conformité, comme la génération de profils et la production de rapports.

Le produit est disponible en version Standard, qui permet entre autres la gestion des inventaires, le groupement de systèmes, l’audit, la surveillance et la gestion sans connexion continue à l’Internet. La version Premium inclut la gestion du cycle de vie des machines virtuelles, la surveillance à distance, des interfaces de programmation d’application ouvertes, le soutien technique de multiples environnements hôtes ainsi qu’un contrôleur de haute disponibilité.

Enfin, Sun a lancé le logiciel de virtualisation des postes de travail xVM VirtualBox qui soutient la majorité des systèmes d’exploitation les plus populaires pour des architectures à 32 bits et 64 bits. Le logiciel, offert gratuitement, doit faire l’objet d’un abonnement annuel pour une utilisation en entreprise qui permet à l’utilisateur de déployer le logiciel à l’aide d’outils spécialisés et de bénéficier d’un soutien technique.

Produits de télécommunications chez Cisco

L’équipementier Cisco a procédé à des améliorations pour les entreprises de télécommunications qui sont conformes à sa conception de réseau de transport Ethernet à protocole Internet (IP) de nouvelle génération, notamment pour la diffusion de contenus vidéo.

La carte de ligne Ethernet Series Plus 40G double la capacité d’agrégation de service des routeurs de la série 7600, permet l’envoi individuel et la multidiffusion de pair avec une qualité de service hiérarchique en fonction des abonnés et étend la capacité du protocole Internet par multiplexage en longueur d’onde dense. Du côté des commutateurs d’accès Ethernet, les produits de la série ME 4500 bénéficient d’augmentations de la bande passante et de la capacité par fente, alors qu’une nouvelle série de commutateurs, nommée ME 3400E, est destinée à la fourniture de services commerciaux.

En quelques octets

EMC a ajouté à son logiciel de gestion de la duplication des données Replication Manager une fonction de protection des données au sein de l’infrastructure virtuelle VMware Infrastructure de WMware.

EMC, IBM et Microsoft soumettront à l’organisme OASIS une spécification pour des services d’interopérabilité de la gestion des contenus (CMIS) entre des répertoires commerciaux hétérogènes, à l’aide de services Web, grâce à une initiative où participent aussi Open Text, Oracle et SAP.

Le réseau social Myspace, qui a lancé une version de son portail pour les appareils mobiles, a lancé un logiciel qui permet aux utilisateurs de téléphones évolués Blackberry de Research In Motion d’utiliser ses services de réseautage et de messagerie instantanée.

L’entreprise canadienne Nokvault a mis en marché un logiciel à l’intention du grand public qui chiffre, barre et cache les fichiers et les logiciels sur un ordinateur.

Dell Canada a commercialisé à l’intention des PME le serveur d’entrée de gamme PowerEdge T100 qui est doté d’un processeur Xeon d’Intel à quatre coeurs, d’une capacité maximale de 8 Go, d’une architecture RAID et de caractéristiques de protection comme une puce d’authentification et de chiffrement.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Progresser par la (large) bande Quatre logiciels utilitaires à votre service Des données sécurisées pour un ordinateur de poche ou un téléphone intelligent IBM: avalanche de produits et services en matière de stockage




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+