Des sites Web pour les appareils mobiles


François Picard - 16/02/2010

De plus en plus de gens se servent de leur téléphone intelligent pour accéder à Internet, mais trop peu de sites Web y sont adaptés.

À travers le monde, plus d’un milliard de personnes devraient accéder à Internet dès 2010 avec leur téléphone intelligent, leur ordinateur de poche ou leur téléphone cellulaire, selon les dernières prévisions de la firme IDC. Cependant, peu de sites et de services sont adaptés aux petits écrans de ces appareils. Il y a donc beaucoup à faire dans ce domaine si on ne veut pas manquer une clientèle de plus en plus importante.

Quelques sites créés pour le Web mobile

En se promenant sur Internet avec un téléphone intelligent, on ne trouve que peu de sites sur lesquels on peut naviguer avec un contenu qui s’adapte aux petites dimensions de l’écran. On en trouve quand même quelques-uns sur lesquels on retourne régulièrement parce que c’est facile de lire tout ce qui s’y affiche. Les logiciels de navigation de ces petits appareils font voir les pages telles quelles ou avec quelques ajustements qui en facilitent encore plus la lecture. On peut également obtenir encore mieux avec des logiciels spécialement adaptés et perfectionnés sans cesse, comme Opera Mini, Safari, Skyfire ou Minimo de Mozilla, qui sont tous gratuits.

En anglais, on peut mentionner des sites comme Google Mobile, Yahoo for Mobile ou MSN Mobile. En français, on peut consulter des sites comme Radio-Canada pour mobiles, Cyberpresse, le journal Métro de Montréal, le journal Le Monde, L’actualité internationale de France 24 ou les nouvelles météorologiques de MétéoMédia.

MétéoMédia Mobile

Météo Média Mobile

MétéoMédia propose d’ailleurs un site très complet pour le Web mobile, avec, en plus des prévisions météo, des cartes radar, des informations sur la qualité de l’air, l’indice UV, etc. C’est un bon exemple d’exploitation du Web mobile.

Plus de ressources qu’on ne penserait

Face à la situation, l’organisme à la source du langage HTML, le W3C, a mis sur pied la Mobile Web Initiative pour pousser au développement de sites adaptés au Web Mobile en fournissant des normes et des outils aux programmeurs de sites. Les standards pour le Web mobile ont été diffusés en 2008 et ils sont revus régulièrement. On les trouve dans le document Mobile Web Best Practices et l’on peut télécharger également les spécifications sur le site de W3C . On apprend ainsi que les pages pour mobiles ne devraient pas excéder 20 Ko, que toutes les images doivent être en GIF ou JPG et que les caractères spéciaux du document doivent être codés en UTF-8 seulement. En suivant strictement toutes les spécifications, on peut obtenir un site auquel est attribué le label MobiOK.

Si on a déjà un site et qu’on souhaite vérifier s’il est correct pour les petits appareils, on a juste à se servir des outils de vérification qu’on trouve sur le site du W3C ou sur dev.mobi (dont le service mobiReady.com), un autre site qui offre beaucoup de ressources pour le développement de sites Web pour mobiles.

Saisie d'écran mobiReady.com - cliquez sur l'image pour l'agrandir

mobiReady.com

Si on ne souhaite pas passer soi-même des heures à créer un site adapté, on peut faire appel à des concepteurs de sites Web qui proposent maintenant de faire des sites Web pour mobiles. Il y en a plusieurs, mais il est recommandé de voir et tester l’une ou l’autre de leurs réalisations avant de leur confier un mandat.

On peut arriver à créer soi même un site pour mobile avec différents logiciels de programmation de sites comme WebEasy Professional d’Avanquest, Dreamweaver d’Adobe ou SiteSpinner Pro de Virtual Mechanics. L’intérêt de SiteSpinner Pro se situe au niveau du fait qu’il permet de créer soit des sites pour ordinateurs standard, soit des sites pour mobiles, soit des sites pour tous les appareils. Il est très complet, mais malgré tout un peu compliqué à utiliser au départ, sauf si on ne crée qu’un site pour mobiles, ce qui reste relativement simple.

Le marketing par le Web mobile est en plein développement et il ne faudrait pas manquer cette opportunité de toucher une clientèle ouverte à tout ce que cette technologie peut lui apporter. On peut imaginer des magasins où des renseignements complémentaires sur les produits sont accessibles directement du téléphone intelligent, des publicités avec une adresse web à inscrire dans le navigateur pour en savoir plus ou profiter d’un prix spécial… Il suffit de laisser aller son imagination.

Une chose est sûre: le futur du Web semble de plus en plus mobile, mais cela peut se présenter de bien des façons.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.