Des stations d’accueil pour utilisateurs de portatifs


François Picard - 13/09/2006

L’ordinateur portatif est le meilleur ami du travailleur mobile, sauf lorsque celui-ci veut facilement accéder à ses périphériques et se recréer un environnement de bureau fixe. La solution pratique : les stations d’accueil.

Les ordinateurs portatifs ont de plus en plus souvent la faveur des gens d’affaires et des travailleurs itinérants parce qu’ils sont facilement transportables d’un endroit à un autre. Si certains s’en satisfont en tout temps, d’autres préfèrent avoir entre les mains un appareil moins compact, avec un clavier pleine grandeur et un écran, auquel on peut ajouter davantage de périphériques. De là sont nées les stations d’accueil qui sont maintenant nombreuses sur le marché et nous avons testé trois systèmes différents sortis ces derniers mois.

En fait, une petite recherche sur Internet met en évidence la diversité de l’offre au niveau des duplicateurs de ports et des stations d’accueil. D’un côté, on trouve des stations d’accueil faites pour un type bien particulier d’ordinateur portatif comme la VAIO SZ Series Docking Station de Sony, le Thinkpad Port Replicator de Lenovo ou le BookEndz Docking Station for PowerBook G4. Panasonic, Toshiba, Compaq, HP, Nec, Dell, Acer et plusieurs autres fabricants d’ordinateurs ont aussi leurs propres modèles. D’un autre côté, plusieurs marchands d’accessoires d’ordinateurs nous proposent une dizaine de modèles de stations d’accueil adaptées à une grande variété d’ordinateurs portatifs. Les plus visibles sur le marché canadien semblent être Kensington, Targus et Belkin.

Il y a quelques années, certaines personnes faisaient une nuance entre les duplicateurs de ports et les stations d’accueil. Elles considéraient alors que les duplicateurs de ports étaient une version simplifiée du même système sur lequel on retrouvait autant de ports que sur l’ordinateur et on pouvait y laisser branchés différents périphériques. Les stations d’accueil avaient alors en plus des accessoires intégrés comme un disque dur ou des fentes d’extension, transformant ainsi l’ordinateur portatif en ordinateur de table. Cependant, avec la disponibilité d’un nombre grandissant de périphériques USB, les disques durs ont disparu des stations d’accueil de même que les fentes d’extension qui ont été remplacées par plus de ports USB.

Les stations d’accueil de Kensington

La Notebook Docking Station de Kensington est un modèle de station d’accueil qui permet de rattacher l’ordinateur à un réseau, à une imprimante à port parallèle et jusqu’à quatre périphériques USB comme un clavier, une souris, une imprimante à port USB, un scanneur, etc. Les ports USB sont conformes à la norme USB 2.0 et la prise réseau est de format Ethernet 10/100 Mbps standard. L’installation et l’utilisation de cet accessoire sont des plus simples. Il faut commencer par installer les pilotes fournis sur un CD puis utiliser le câble USB pour relier l’ordinateur portatif à la station d’accueil. On peut ensuite accéder directement aux autres périphériques branchés à la Notebook Docking Station.

Les différents périphériques peuvent rester branchés à la station d’accueil pour être reliés alternativement à différents ordinateurs. Cette station d’accueil à 90 $ environ est compatible avec tout ordinateur fonctionnant sous Windows 2000 ou XP. Son design a été prévu pour relever l’arrière de l’ordinateur portatif afin de permettre une meilleure ventilation et une position du clavier plus ergonomique. Sur cette station d’accueil, il manque cependant une sortie vidéo, un élément qui peut être important pour ceux qui utilisent un ordinateur portatif à petit écran et ne veulent pas toujours avoir à brancher leur portatif directement à un moniteur externe.

Ce problème a été corrigé par Kensington avec sa Notebook Expansion Dock with Video, qui est beaucoup plus intéressante puisqu’elle permet de transformer un ordinateur portatif en ordinateur de table avec écran, souris, clavier, réseau, imprimante, écouteurs et microphones. Pour cela, on a juste à installer sur l’ordinateur les pilotes fournis et à brancher la station d’accueil à un port USB du portatif. Tous les périphériques peuvent rester branchés en permanence au Notebook Expansion Dock with Video. On peut ainsi profiter de l’ordinateur portatif avec un clavier de taille standard, un grand écran à cristaux liquides et des haut-parleurs extérieurs.

La station d’accueil comporte une prise réseau Ethernet, une prise vidéo pour un écran dont la définition peut aller jusqu’à 1280 x 1024, quatre ports USB 2.0, une prise de microphone et une prise d’écouteurs. Clavier, souris, imprimante, disque dur et autres périphériques peuvent être branchés aux ports USB. La Notebook Expansion Dock with Video est compatible avec tout ordinateur fonctionnant sous Windows XP SP2, mais Windows 2000 n’est plus supporté avec ce modèle. Comme pour le modèle sans vidéo, le design de cette station d’accueil a été prévu pour relever l’arrière de l’ordinateur portatif. Le seul point négatif que nous ayons trouvé à cette station d’accueil est son prix de 215 $ environ. Depuis que nous avons testé cette station d’accueil, nous en avons trouvé une équivalente chez Targus, mais à une quinzaine de dollars de moins.

Le Flip de Belkin

Que l’on ait un vieil ordinateur et un nouveau ou un ordinateur de table et un ordinateur portatif, la multiplication des écrans, claviers, souris et haut-parleurs n’est pas ce qu’il y a de plus pratique. Le producteur d’accessoires Belkin propose son Flip à ceux qui souhaitent simplifier les choses. Le Flip est un système de raccords qui permet de profiter d’un écran, d’un clavier, d’une souris et des haut-parleurs en alternance avec deux ordinateurs. Les deux ordinateurs peuvent rester branchés en permanence et il suffit de presser un bouton de la télécommande pour que l’écran, le clavier, la souris et les haut-parleurs fonctionnent soit avec l’un, soit avec l’autre.

Le Flip est compatible avec les systèmes d’exploitation Windows 98SE/Me/2000/XP/2003 aussi bien qu’avec Mac OS X version 10.3 ou supérieure ou encore Linux. Si le clavier et la souris utilisés ont une interface USB PC ou Mac, il faut acheter le modèle F1DG102U sinon le modèle F1DG102P avec une interface PS/2. Les écrans peuvent être VGA ou numériques DVI-I avec un adaptateur VGA. On peut ainsi profiter d’un seul moniteur numérique récent avec deux ordinateurs. Les branchements sont faciles à faire et peuvent être permanents. Il n’y a pas de pilotes à installer. Le système de raccords est assez discret sur un bureau. Ce peut être très pratique pour tous ceux qui doivent travailler sur deux ordinateurs et cela ne coûte qu’une soixantaine de dollars.