Des unités de stockage qui se démarquent


Jean-François Ferland - 29/11/2005

LaCie présente des disques rigides empilables à l’air ludique, qui ressemblent à des blocs de construction. De son côté, ioSafe offre une unité externe résistante aux catastrophes, avec un prix à l’avenant.

Le manufacturier de produits externes de stockage LaCie a récemment mis en marché les disques rigides Brick destinés aux environnements PC ou Macintosh. Ces disques, qui utilisent une liaison USB 2.0 pour permettre un taux de transfert des données maximal de 480 Mbps, se démarquent de la concurrence par leur boîtier bleu, blanc ou rouge qui a la forme d’un bloc de construction de type Lego ou Mega Bloks! Ces unités empilables, ou plutôt imbriquables, sont munies d’un disque rigide à vitesse de rotation de 7 200 tours/minute doté d’une mémoire cache d’au moins 2 Mo. Elles sont livrées avec des utilitaires de gestion et de sauvegarde des données. Les modèles disponibles ont une capacité de 160 Go, 250 Go, 300 Go ou 500 Go.

Une unité externe résistante aux catastrophes

Le manufacturier ioSafe commercialise, quant à lui, une unité de disque rigide externe nommée Disaster Ready Drive qui a été conçue pour résister à plusieurs sinistres pouvant survenir dans un environnement de travail. Testée en fonction des standards des laboratoires UL, elle serait apte à résister à une chaleur de 1 750 degrés Fahrenheit. Résistante aux éclaboussures, l’unité peut, selon les options choisies, résister également aux inondations. Son boîtier en acier est conçu pour résister aux effondrements d’édifices, et l’unité peut être immobilisée au sol par des boulons ou attachée à un câble. Dotée de ports USB 2.0 et Firewire 400, elle peut contenir un disque d’une capacité maximale de 400 Go. Livrée avec des logiciels de sauvegarde et un service de soutien initial de trois ans en cas de catastrophe, l’unité coûte entre 2 995 $ US et 3 500 $ US selon la capacité du disque rigide et les options sélectionnées.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+