Divertissement et légèreté accrus chez Toshiba


Jean-François Ferland - 31/07/2008

Le fabricant commercialisera trois blocs-notes dans la gamme Qosmio, orientés vers le multimédia et le jeu, ainsi qu’un ordinateur ultraportatif Portégé à disque dur électronique.

Qosmio F50, G50 et X300

Les nouveaux modèles Qosmio de Toshiba du Canada, qui mettent l’emphase sur les applications multimédias et le jeu vidéo, auront en commun un clavier bilingue, un processeur à double coeur Core 2 Duo P7350 d’Intel cadencé à 2,0 GHz et 2 Go de mémoire vive DDR3 extensible à 4 Go.

Ils seront dotés d’un graveur de CD et DVD double couche, d’un port de sortie vidéo HDMI, d’un lecteur de cartes de mémoire, d’un microphone, d’une caméra Web à résolution de 1,3 mégapixel avec une fonction de reconnaissance des visages, de fonctions de réseautique Ethernet, Wi-Fi a/g/n et Bluetooth et de haut-parleurs accompagnés d’un caisson d’extrêmes graves de Harman Kardon. Chaque modèle est livré avec l’une ou l’autre des versions du système d’exploitation Windows Vista.

Les modèles F50 (à partir de 1 499 $) et G50 (à partir de 1 699 $) dont les écrans panoramiques mesurent respectivement 15,4 pouces et 18,4 pouces de diagonale, seront dotés d’une carte vidéo GeForce 9200M GS de Nvidia avec 256 Mo de mémoire vive et d’un disque dur de 320 Go. Ils auront aussi un processeur vidéo Quad Core HD qui fera l’émulation des contenus vidéo standard en haute définition, accélérera l’encodage de contenus en HD et reconnaîtra des mouvements de la main afin de commander l’écoute de la vidéo sans utiliser la souris ou le clavier. L’autonomie théorique maximale de la pile est de trois heures.

Le modèle X300 (à partir de 1 999 $), doté d’un écran panoramique de 17,1 pouces de diagonale et d’une carte vidéo GeForce 9800M GS qui tire profit de 512 Mo de mémoire vive, sera muni d’un disque dur de 500 Go et de haut-parleurs en configuration ambiophonique 5.1. Le boîtier sera rouge, tout comme les diodes électroluminescentes qui illumineront les boutons de la barre multimédia, le pavé tactile et les haut-parleurs d’aigus. L’autonomie théorique de la pile de ce modèle est de deux heures.

Portégé R500

Toshiba offre depuis peu un nouveau modèle Portégé R500 dans la catégorie des ordinateurs ultraportatifs. Le modèle PPR50C-SP209C (à partir de 3 299 $), dont le poids est de 979 grammes et dont l’épaisseur varie de 19,5 à 25,5 mm, est muni d’un disque dur électronique – qu’on appelle également disque dur à mémoire Flash – de 128 Go.

L’appareil est doté d’un écran panoramique à rétroéclairage DEL de 12,1 pouces de diagonale, d’un processeur à double coeur Core 2 Duo U7600 cadencé à 1,2 GHz et de 1 Go de mémoire vive DDR2 extensible à 2 Go. Le clavier bilingue résiste aux éclaboussures de liquides. La pile offre une autonomie théorique d’utilisation de neuf heures.

Ce modèle est doté d’un graveur de CD et DVD, de fonctions de réseautique Gigabit Ethernet, Wi-Fi a/g/n et Bluetooth, de ports pour un microphone et des écouteurs et de ports USB et FireWire. Un réplicateur de port (199 $) doit être utilisé pour tirer profit de ports de sortie audio et DVI-D et de ports USB et Ethernet additionnels. L’audio et la vidéo sont gérés par des puces intégrées à la carte-mère. Cet ordinateur est livré avec le système d’exploitation Windows Vista Business.

Entente antivirale

Par ailleurs, Toshiba a paraphé une entente avec l’éditeur de solutions de sécurité Symantec qui vise l’inclusion des logiciels Norton 360 ou Norton Internet Security 2009, avec un abonnement d’essai gratuit de soixante jours, sur tous ses modèles d’ordinateurs. Les logiciels préinstallés auront une interface en français et auront été configurés comme tel.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Calcul, stockage et traitement optimisés chez Sun Logiciels du monde – Sélection 15 Les PC ultramobiles et l’entreprise Des produits et des services d’ici et d’ailleurs




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+