EMC mise sur l’innovation


Alain Beaulieu - 22/11/2007

Puisant à de multiples sources, l’innovation permet, croit le fabricant, de créer de la valeur et, ce faisant, de se distinguer de la concurrence.

BOSTON – Dans le contexte économique actuel, marqué par une intensification de la concurrence internationale, l’innovation n’est pas un luxe pour une entreprise qui vise le haut du pavé. Car l’innovation permet de créer de la valeur et de se distinguer de la concurrence. Mais, il n’y a pas qu’un chemin qui mène à l’innovation et l’entreprise avisée ne négligera aucune avenue.

Tel était le message que voulait faire passer le fournisseur de solutions de stockage et de gestion de l’information EMC lors d’un événement de presse qui avait lieu à Boston la semaine dernière, intitulé Innovation Day. L’événement, qui en était à sa première édition, a attiré une centaine de journalistes et d’analystes nord-américains.

Les visées du fournisseur ne faisaient pas de doute : il n’y a qu’une place vraiment confortable sur le marché, c’est la première, et elle est pour EMC! Et l’opportunité que présente le marché du stockage des données et de la gestion de contenu est très alléchante pour un fournisseur comme EMC, particulièrement en cette ère de démocratisation du processus de création. Il y a bien sûr mySpace et YouTube, mais aussi des secteurs comme la santé qui contribuent fortement à la croissance de la masse informationnelle.

« Il y a quelques années, on aurait simplement parlé de stockage, mais maintenant l’accent est mis sur l’information, car c’est elle qui croît de façon exponentielle, a résumé le président et chef de l’entreprise, Joe Tucci. On parle d’une croissance annuelle de 60 %! En 2010, ça va faire 988 milliards de gigaoctets d’information numérique, dont 70 % vont être créés par les particuliers, alors que 85 % seront gérés par les organisations. C’est pour ça qu’on se concentre sur l’information; c’est le nerf de la guerre. On a un terme pour ça, qui reflète notre stratégie, et c’est l’infrastructure informationnelle. » Cette infrastructure prend en charge l’ensemble des besoins en gestion de l’information, de sa création à son archivage ou sa destruction.

« En tant qu’entreprise voulant faire des profits, nous ne voulons pas que la croissance du volume de données stockées cesse, d’ajouter Mark Lewis, président de la division Gestion du contenu et archivage, chez EMC. Notre rôle est de maximiser la valeur de l’information […]. »

Stratégie de croissance

La raison première de l’événement était de faire le point sur la stratégie de croissance de l’entreprise. Car force est de constater qu’elle est en mode de croissance accélérée – et de diversification – depuis 2003, alors qu’elle agissait essentiellement en tant que fournisseur d’équipement de stockage. Mais maintenant, quatre ans plus tard et des milliards de dollars investis en R&D et en acquisitions, l’entreprise se veut un guichet unique (one stop shop) pouvant satisfaire tous les besoins en infrastructure informationnelle des organisations, incluant logiciels, matériels et services.

En fait, EMC a acquis une trentaine d’entreprises depuis 2003, à raison de deux milliards de dollars par année, et a investi cette année 12 % de ses revenus en R&D, soit 1,5 milliard de dollars, ce qui fait un investissement total de 3,5 milliards au chapitre de « l’innovation ». L’entreprise définit l’innovation en termes de technologie, de processus et stratégie d’affaires.

Pour EMC, l’exercice d’innovation, dont l’objectif est d’enrichir le portfolio de produits et de services, est donc le fruit d’efforts internes (activités de R&D) et de l’ajout de compétences externes (acquisitions).

Parmi les entreprises que EMC a acquises au cours des dernières années figurent Documentum, pour les logiciels de gestion documentaire, plus récemment VMware, pour les solutions de virtualisation, et RSA, pour les solutions de sécurité. « Donc, nous sommes bien positionnés pour les années à venir, de résumer Joe Tucci. Nous avons établi nos priorités et avons fait des acquisitions en conséquence. Nous en avons fait beaucoup depuis cinq ans et nous n’avons pas de nouvelles acquisitions majeures en vue; nous allons plutôt nous concentrer sur l’intégration de toutes les compagnies et technologies que nous acquises. »

Collaborer pour mieux innover

Gérer l’innovation, dans un contexte d’entreprise éclatée, ayant des bureaux et des filiales en divers endroits de la planète, notamment en Chine, en Inde et en Russie, n’est pas chose aisée. « EMC est maintenant une entreprise mondiale […] et l’innovation peut venir de la Chine ou de la Russie, a affirmé Jeff Nick, vice-président senior et responsable des TI de l’entreprise. Le modèle de la technologie inventée aux États-Unis et dont la réalisation est assurée en Inde ne tient plus. Il faut repenser le processus d’innovation pour favoriser l’implication des développeurs situés à l’étranger, ce qui implique de mettre en place diverses méthodes et technologies de collaboration issues du Web 2.0. »

Outre le recours aux développeurs de l’entreprise et de ses filiales, le processus d’innovation peut être alimenté par les partenaires du fournisseur, ce qui requiert également l’emploi d’une infrastructure de collaboration performante. Cisco, Microsoft et Deloitte figurent parmi ces partenaires. Mais pas Google ni YouTube… « On cherche continuellement à élargir nos partenariats », de commenter Steve Bardige, directeur principal des relations avec les analystes chez EMC.

« Nous n’étions pas très portés sur les partenariats auparavant, a reconnu Howard Elias, président Services globaux et gestion des ressources chez EMC. Mais les choses ont bien changé depuis : nous avons plusieurs partenaires. »

« Maintenant, EMC s’implique plus tôt dans les projets, de confirmer Douglas Tuttle, responsable des alliances chez Deloitte. Avant, ils attendaient la onzième heure et ne donnaient aucun choix. »

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: SR Telecom à la croisée des ondes Cisco croit aux vertus de l’unification L’industrie des TI en bref

Applications à la demande : solution avantageuse pour les entreprises en démarrage

Faute avouée…





Tags: , ,