EMC veut aider les entreprises à prendre le dessus sur l’information


Alain Beaulieu - 21/05/2008

L’information croît de façon exponentielle et les nouveaux produits dévoilés durant la conférence EMC World 2008 aspirent à réduire le fardeau que représente leur gestion et leur stockage.

LAS VEGAS – EMC a profité de la tenue de sa conférence annuelle EMC World, à Las Vegas et à laquelle assistaient 9 300 personnes provenant de 85 pays différents, pour annoncer plusieurs nouveaux produits, présenter sa stratégie de croissance et donner un avant-goût des développements à venir. En résumé, le message est le suivant : l’information croît de façon exponentielle et il importe d’agir maintenant avant qu’il ne soit trop tard. Et EMC affirme avoir ce qu’il faut pour permettre aux organisations de sortir victorieuses du combat qui les opposent à ce qui est convenu d’appeler « l’explosion informationnelle ».

La firme de Hopkinton, Massachusetts, a rappelé que la quantité d’information numérique dont dispose l’humanité augmente en moyenne de 60 % annuellement, ce qui fait qu’en 2011 elle devrait atteindre 1 773 exaoctets, soit dix fois plus qu’en 2006. Et même si 70 % de cette information est créée par les individus, ce sont les organisations qui en assurent la gestion, dans une proportion de 85 %. C’est ce qui explique que la majeure partie des produits présentés durant la conférence s’adressent aux entreprises et qu’ils ont pour ambition de réduire le fardeau – et surtout le coût – que leur stockage et leur gestion représentent pour ces mêmes organisations.

En fait, les produits annoncés ont pour ambition de réduire la quantité d’information stockée, et conséquemment l’espace disque utilisé, et les coûts énergétiques associés à leur stockage, d’une part, et de faciliter la localisation des ressources et des applications utilisées dans un environnement mixte, physique et virtualisé, et conséquemment de réduire les coûts reliés à la recherche des ressources informationnelles, d’autre part. C’est dans cette perspective qu’ils intègrent de nouvelles capacités, notamment une fonction permettant d’éliminer de façon automatique les informations dupliquées, appelée « dé-duplication », de réduire le taux de révolution des disques, lorsqu’ils sont inutilisés, et de supporter des disques de plus grande capacité, lesquels consomment moins d’énergie et occupent moins d’espace.

On trouve, plus précisément parmi les nouveaux produits annoncés, six solutions de sauvegarde, soit EMC Disk Library 3D 1500, EMC Disk Library 3D 3000, EMC Disk Library 4000, EMC Avamar Data Store Gen 2, EMC Avamar 4.0 et EMC NetWorker Fast Start, de même qu’une solution de localisation des ressources, appelée EMC Smarts Application Discovery Manager (ADM) 6.0.

Réduire les « taxes »!

« La sauvegarde des données, c’est comme une taxe que les entreprises ont à payer et pour laquelle ils n’obtiennent aucune valeur ajoutée, et comme c’est une année d’élection aux États-Unis et que tout le monde parle de taxation, nous proposons de réduire cette taxe, ironise Barbara Robidoux, vice-présidente, marketing des produits, Division des produits de stockage, chez EMC. Mais sérieusement, nous voulons faire en sorte que ce soit moins douloureux de faire la sauvegarde des données. La sauvegarde sur disque permet de rendre cette opération moins coûteuse […] et personne ne veut sauvegarder et stocker des données dupliquées, ce que permet d’éviter la fonction de dé-duplication. »

Les systèmes EMC Disk Library 3D 1500 et 3000 sont deux systèmes de sauvegarde sur disque destinés aux entreprises de calibre moyen. Intégrant une fonction d’élimination des informations dupliquées fondée sur des politiques d’entreprise, les deux systèmes s’utilisent dans des environnements de réseaux locaux et intègrent des disques de 1téraoctet (To) avec protection RAID 6. Alors que le modèle 1500 offre une capacité maximale de 36 To, le modèle 3000 offre une capacité de 148 To. Les deux modèles seront disponibles le 28 mai.

Le système EMC Disk Library 4000 est pour sa part une bandothèque virtuelle sur disque qui offre aussi la fonction de dé-duplication de l’information, mais offre en plus une fonction de réduction du taux de révolution des disques, qui permet de réduire de 19 % la consommation d’énergie, et intègre les derniers disques de haute capacité à faible consommation énergétique, permettant de réduire cette dernière de 47 %. Conçue pour les environnements de stockage en réseau (SAN) à haute performance, la solution intègre des disques SATA de 1 To à 5 400 tours/minute (rpm).

Intégrant aussi la fonction de dé-duplication, les deux solutions de sauvegarde et de reprise sur disque EMC Avamar Data Store Gen 2 et EMC Avamar 4.0 offrent le double de la capacité de sauvegarde des versions précédentes et permettent de réduire de 43 % la consommation électrique par téraoctet, ce qui représente une réduction du coût total de possession de 25 % par rapport aux versions précédentes et de 75 % par rapport aux solutions utilisant des rubans magnétiques. Les deux solutions sont issues de l’acquisition de la firme Avamar, complétée l’an dernier.

EMC Avamar Data Store Gen 2 est, plus précisément, une solution intégrée qui comprend la solution logicielle Avamar V4.0 qui a été bâtie sur une plateforme matérielle EMC préconfigurée et qui peut emmagasiner quotidiennement 250 copies de sauvegarde de fichiers de données totalisant 23 To. La solution sera disponible le 23 mai, alors que la solution EMC Avamar 4.0 l’est déjà.

EMC NetWorker Fast Start est, pour sa part, une version simplifiée de la solution de sauvegarde NetWorker conçue spécialement pour les entreprises de petite et moyenne taille. Il s’agit d’une solution de sauvegarde de base, prête à l’emploi et d’installation facile, pouvant supporter une vingtaine de postes clients et cinq modules d’application de sauvegarde à chaud, résultant en une capacité de stockage totale de 10 To. Elle offre un temps d’installation de 75 % inférieur par rapport à NetWorker. La solution, qui est disponible immédiatement, peut supporter la fonction de dé-duplication.

« Le marché de la grande entreprise a toujours été le marché traditionnel d’EMC, mais depuis quelques années déjà, nous essayons de présenter de nouveaux produits qui nous permettront de développer de nouveaux marchés, d’affirmer Mme Robidoux. Le marché des PME fait partie de ceux qui nous intéressent. En fait, les marchés qui offrent le plus fort potentiel de croissance sont les marchés d’entrée de gamme. »

Gérer les environnements mixtes

EMC Smarts Application Discovery Manager (ADM) 6.0 propose plusieurs améliorations par rapport à la version précédente, dont la plus importante est sans conteste la prise en charge des environnements virtualisés, construits à partir de la technologie de VMware, en même temps que les environnements physiques. Résultat : les ressources informationnelles sont plus faciles à localiser et contrôler dans l’organisation, peu importe qu’elles soient exploitées à partir d’un serveur physique ou virtuel, et les organisations peuvent gérer de façon plus efficace leurs environnements mixtes.

Pour localiser les ressources, la solution scrute le trafic qui a cours sur le réseau corporatif, grâce à une fonction appelée « Virtual Listener », et ne nécessite aucunement la mise en place d’agents logiciels.

Lorsqu’utilisé en conjonction avec la solution EMC IT Compliance Analyser – Application Edition 1.1, Smarts ADM 6.0 permet de contrôler davantage les environnements virtuels, dans une perspective de conformité aux règlements et aux meilleures pratiques en gestion d’environnements virtuels. La firme prévoit supporter éventuellement d’autres technologies de virtualisation.

« Le marché de la localisation des ressources croît très rapidement en Amérique du Nord, tout comme celui de la gestion des connaissances et nous en tenons compte au niveau des produits que nous développons, affirme Whitney Tidmarsh, vice-présidente marketing, Solutions de gestion et d’archivage des contenus, chez EMC. Parfois, l’information existe, mais personne ne sait où elle se trouve exactement. Les travailleurs du savoir perdent environ 40 % de leur temps à chercher dans l’entreprise l’information dont ils ont besoin pour faire leur travail. »

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Quatre petits logiciels à inclure dans votre arsenal d’outils Des systèmes d’alimentation sans coupure plus puissants et plus sûrs Impressions polyvalentes sur un coin de bureau

Nouveaux produits en sécurité, en assurance, en bureautique et en communauté d’entreprise




Tags: , , , , , ,