Encore et toujours de nouvelles souris


François Picard - 20/01/2010

Tannés d’avoir toujours la même souris? Si l’envie vous prend d’en changer, il en sort encore de nouvelles chaque mois, de toutes les formes possibles.

Au CES 2010 de Las Vegas, plusieurs compagnies présentaient des souris et des tapis de souris parmi leurs nouveaux produits. De la nouvelle souris classique à la souris transformable en robot, elles continuent de nous étonner et on ne peut que s’y intéresser parce que beaucoup de personnes ne sauraient s’en passer.

Finalement, il y en a pour tous les goûts, mais elles ne sont pas nécessairement très ergonomiques. Dans certains cas, on se demande même si on ne viserait pas des collectionneurs de souris originales plutôt que des utilisateurs d’ordinateurs.

Les nouveautés du CES 2010

Rien ne peut attirer plus l’attention qu’une souris d’ordinateur très spéciale et Toshiba n’a pas manqué de le faire en présentant, au CES de Las Vegas, des souris Transformer, comme les voitures jouets que les enfants pouvaient transformer en robots voici une vingtaine d’années. Dans ce cas-ci, au lieu d’une voiture, on part d’une souris qui a l’air tout à fait classique. C’est amusant et cela peut être un bon truc pour se débarrasser du stress…

Au CES, la firme Saitek n’a pas manqué non plus d’étonner avec sa Cyborg Mouse qui semble sortir d’un film de science-fiction, mais devrait surtout intéresser des joueurs ou des graphistes.

Souris Cyborg

La souris Cyborg Mouse, de Saitek

Malgré tout, elle ressemble beaucoup à la souris G9X que Logitech a lancée lors du même événement.

Souris G9X

La souris G9X, de Logitech

D’un autre côté, la firme Impecca a présenté une souris en bambou, ce qui lui donne un air écologique si on ne tient pas compte de tout ce qui est caché à l’intérieur, bien entendu. Jelfin a présenté la Jelfin Mouse, ronde, ressemblant à une balle de golf, avec un gel sous sa surface.

Souris Jelfin

La souris Jelfin Mouse, de Jelfin

Pour sa part, Hillcrest Labs a attiré l’attention avec le Loop Pointer, une souris qu’on tient dans les airs et qu’on ne glisse pas sur une surface comme les autres.

Les nouvelles souris des derniers mois

À l’automne, Apple avait attiré l’attention avec sa nouvelle souris sans fil Magic Mouse. Elle est Bluetooth, comme le clavier sorti en même temps, mais on n’y presse pas des boutons, ni une roulette. On y a reproduit plutôt l’interface de l’iPhone où l’on glisse les doigts, on les écarte, on montre une direction, on pince, on essuie sa surface, etc. C’est ce qu’Apple appelle la technologie Multi-Touch. La souris peut être achetée seule au prix de 69 $.

Souris Magic Mouse

La souris Magic Mouse, d’Apple

Les souris standard existent encore, comme l’a démontré Belkin avec trois nouvelles souris pour ordinateurs de bureau, l’une avec câble rétractable, une autre sans fil et une autre Bluetooth. Leur point commun selon Belkin: elles ont été dessinées pour que la main puisse se reposer confortablement sur la souris et pour permettre de travailler sans trop de stress au niveau des avant-bras et des poignets. La Retractable Comfort Mouse (F5L051) à 19,99 $US est un modèle de base. La Wireless Comfort Mouse (F5L030) à 29,99 $US est sans fil et bien adaptée à la forme de la main. La Bluetooth Comfort Mouse (F5L031) à 49,99 $US fonctionne avec l’émetteur-récepteur Bluetooth installé dans l’ordinateur ou une clé Bluetooth qu’on branche à l’ordinateur.

Quand il s’agit d’ergonomie pour des souris, la hauteur joue souvent un grand rôle parce que chacun est mieux avec une souris d’une hauteur particulière. Pour faciliter les choses, la firme Verbatim Americas a donc conçu une souris mince, mais à hauteur variable pour PC aussi bien que pour Mac. Un bouton permet de changer d’une hauteur à une autre. La famille des Easy Riser comporte trois modèles: la Nano Wireless Mouse, la Bluetooth Wireless Mouse et la USB Retractable Wired Mouse. Il s’agit de souris faites pour la main droite aussi bien que pour la main gauche. Les prix vont de 19,99 à 39,99 $US.

On a même sorti des souris très plates, plus adaptées aux ordinateurs miniportatifs, afin qu’elles prennent le moins de place possible. Newton Peripherals souhaite satisfaire les utilisateurs de miniportatifs avec une mini-souris Bluetooth ultra-mince, la MOGO MOUSE for Netbooks. Elle mesure moins de 5 mm d’épaisseur et on peut la ranger avec le miniportatif, dans un petit étui qui se colle sur le couvercle de l’ordinateur. On peut s’en servir jusqu’à 10 mètres de l’ordinateur, ce qui est pratique lors de présentations. La souris MOGO MOUSE (99 $US) s’alimente par un petit câble qui se branche à un port USB de l’ordinateur.

Souris MOGO Mouse for Netbooks

La souris MOGO NetPack Mouse X54 , de MOGO

Ce ne sont que quelques exemples de souris qui ont pu arriver sur le marché, mais pas nécessairement ici parce que certains producteurs s’en tiennent à l’anglais dans leur documentation ou leur empaquetage. Pour les souris, le mieux reste toujours d’aller en magasin et de demander à les prendre en main quelques instants sur une surface plane pour trouver la mieux adaptée à notre main. La plus attirante n’est pas nécessairement celle qui ira le mieux pour travailler.

Personnellement, après avoir testé des dizaines de souris au fil des ans, j’en suis revenu à une souris optique avec fil de Logitech à 20$ parce qu’elle est légère, suffisamment rapide et, surtout, qu’elle tient bien dans ma main.

NDLR: Nous n’avons pas testé en détail tous les produits présentés ici et nous ne pouvons donc pas garantir qu’ils sont exempts de bogues ou de vulnérabilités. Ils nous ont seulement paru intéressants à exploiter.

Nous vous suggérons donc de les tester en bonne et due forme avant de les déployer dans votre organisation.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.