Enquête canadienne sur l’utilisation d’Internet 2005 – partie 2


Statistique Canada - 30/08/2006

Cette deuxième partie du compte-rendu fait état de l’utilisation d’Internet à domicile, du type de connexion utilisé et de la préoccupation des internautes envers la sécurité.

Utilisation d’Internet à domicile : plus de la moitié des utilisateurs paient leurs factures en ligne La grande majorité des utilisateurs à domicile ont déclaré avoir utilisé Internet en 2005 pour envoyer et recevoir du courrier électronique et pour faire de la navigation générale sur Internet. Près des deux tiers l’ont utilisé pour obtenir des bulletins météorologiques ou sur les conditions des routes et pour trouver des renseignements sur des voyages. Environ 62 % l’ont utilisé pour voir les nouvelles ou les résultats sportifs.

Internet est également devenu un moyen important de s’occuper d’affaires financières et d’interagir avec les administrations publiques. Environ 6 personnes sur 10 utilisant Internet à domicile (58 %) ont dit l’avoir fait pour effectuer des opérations bancaires, et 55 %, pour régler leurs factures en ligne. Un peu plus de la moitié ont recherché des renseignements sur les gouvernements et 58 %, des renseignements médicaux ou liés à la santé.

Plus de la moitié (57 %) des utilisateurs à domicile avaient fait du lèche-vitrine en ligne, tandis que 43 % avaient déclaré avoir commandé des biens et services sur Internet.

L’utilisation individuelle a varié selon l’âge et le sexe. Environ 79 % des utilisateurs à domicile de moins de 25 ans ont dit utiliser Internet pour les besoins de leurs études, d’une formation ou de travaux scolaires et 61 %, pour jouer à des jeux.

Les femmes ont été plus susceptibles que les hommes d’utiliser Internet à la maison pour rechercher des renseignements médicaux ou liés à la santé. Parmi le groupe des utilisateurs à domicile, environ 63 % des femmes ont déclaré avoir utilisé Internet pour cette raison, comparativement à 53 % des hommes.

Ces femmes ont dit avoir recherché des renseignements sur une maladie particulière, sur le mode de vie, sur certains symptômes, ainsi que des renseignements sur des drogues ou des médicaments.

Par contre, les hommes (56 %) ont été plus susceptibles que les femmes (48 %) d’utiliser Internet à la maison pour rechercher des renseignements au sujet des administrations publiques. Ils ont dit le faire principalement pour avoir accès à des programmes gouvernementaux, télécharger des formulaires et produire leur déclaration de revenus en ligne.

La majorité avait une connexion Internet à haute vitesse

La majorité des utilisateurs d’Internet à domicile possédaient une connexion à haute vitesse selon l’enquête (la question concernant la connexion à haute vitesse n’a été posée qu’aux utilisateurs à domicile ne se raccordant pas à Internet par câble ou par satellite).

Environ 50 % des personnes qui utilisaient Internet à domicile l’ont fait au moyen d’une ligne de câblodistribution raccordée à un ordinateur, tandis que 44 % ont utilisé une ligne téléphonique raccordée à un ordinateur.

Cependant, environ 59 % des personnes qui ont utilisé une ligne téléphonique ont dit qu’il s’agissait d’une connexion à haute vitesse; habituellement, les fournisseurs de services Internet par câble offrent une gamme d’options correspondant à diverses vitesses de connexion, toutes plus rapides que le service conventionnel d’accès par réseau commuté.

Un nombre estimatif de 2,7 millions des utilisateurs individuels à domicile ont déclaré qu’ils n’avaient pas utilisé de connexion à haute vitesse pour se raccorder à Internet en 2005. Ils ont représenté environ 18 % de l’ensemble des utilisateurs à domicile.

Parmi ces personnes, un peu plus du tiers (922 250) ont déclaré qu’un service Internet à haute vitesse, par câble ou par téléphone, n’était pas offert dans leur région. Près de 70 % de ces personnes vivaient dans de petites villes ou des régions rurales.

La sécurité est une préoccupation pour les trois quarts des adultes canadiens

Près des trois quarts des participants à l’enquête, aussi bien les utilisateurs que les non-utilisateurs d’Internet, ont dit qu’ils étaient préoccupés (33 %) ou très préoccupés (40 %) au sujet de la confidentialité et de la sécurité. Plus de la moitié (57 %) des Canadiens ont été très préoccupés à l’idée d’utiliser une carte de crédit sur Internet.

Certaines différences se sont dégagées selon la langue d’utilisation. Parmi les utilisateurs d’Internet qui ont indiqué que l’anglais était leur langue d’utilisation préférée, plus de 97 % ont déclaré obtenir l’information qu’ils recherchaient dans la langue de leur choix. Parmi ceux qui ont indiqué que leur langue de choix était le français, 83 % seulement ont fait la même déclaration.

Les Canadiens qui avaient un ordinateur personnel ou un autre moyen d’accès à Internet, mais qui n’avaient pas utilisé Internet à partir de leur domicile l’année qui a précédé l’enquête, ou qui n’avaient jamais utilisé Internet, ont fourni diverses raisons. Plusieurs ont déclaré n’avoir aucun intérêt (29 %) ou ne pas en ressentir le besoin (25 %), tandis que d’autres ont dit qu’Internet coûtait trop cher (16 %) ou était trop difficile à utiliser (12 %).

Néanmoins, près du tiers de ces non-utilisateurs ont dit qu’ils prévoyaient commencer à utiliser Internet au cours des 12 prochains mois à partir d’un endroit ou un autre.