Google Chrome plus populaire que Safari


Denis Lalonde - 07/01/2010

Le Google Chrome s’est classé au 3e rang des navigateurs Web les plus populaires à travers le monde en décembre derrière Internet Explorer et Firefox, devançant pour la première fois le Safari d’Apple.

Selon une étude de Net Applications, Chrome a obtenu une part de marché de 4,63 % en décembre, par rapport à 4,46 % pour Safari.

Internet Explorer demeure le leader mondial incontesté de l’industrie avec une part de marché de 62,69 %. Cette performance représente toutefois une baisse de 0,93 point de pourcentage par rapport au mois de novembre.

Au deuxième rang, Firefox pointe à 24,61 %, pratiquement stable par rapport au mois précédent.

Entre les mois de décembre 2008 et 2009, seul Internet Explorer (-7,81 %) a vu sa part de marché décliner. Firefox (+2,92 %), Chrome (+3,23 %), Safari (+1,05 %) et Opera (+0,23 %) ont tous réussi à améliorer leur sort.

Le temps où Internet Explorer (IE) dominait le marché des navigateurs Web à 90 % semble donc bien révolu. Même le lancement d’IE8 survenu en 2009 n’a pas réussi à freiner la lente glissade du navigateur Web.

Microsoft peut toutefois se consoler à l’idée que son navigateur est toujours plus de deux fois plus populaire que son plus proche poursuivant.

L’étude de Net Applications se base sur échantillon de 40 000 sites Internet regroupant un total de 160 millions de visiteurs uniques.

Denis Lalonde est rédacteur en chef au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW