Hewlett-Packard supprime 9000 emplois


Denis Lalonde - 02/06/2010

Hewlett-Packard supprime 9000 emplois en lien avec un investissement de 1 milliard de dollars américains qui vise la bonification de ses services d’affaires.

L’entreprise basée à Palo Alto, en Californie, souhaite investir dans des centres de données entièrement automatisés qui seront gérés par ses logiciels afin, dit-elle, de mieux servir sa clientèle.

La suppression des emplois, qui s’échelonnera sur plusieurs années, découlera des gains de productivité que Hewlett-Packard (HP) prévoit réaliser une fois que les centres de données auront été mis en place.

Afin de financer cet investissement, Hewlett-Packard prendra une charge de 1 milliard de dollars américains qu’elle étalera sur plusieurs années.

Une fois finalisé, l’investissement devrait permettre des économies nettes de 500 à 700 millions de dollars américains par année.

La direction de Hewlett-Packard soutient que les sommes économisées seront réinvesties dans la croissance de l’entreprise afin de créer davantage de valeur pour ses actionnaires.

Selon un rapport de l’entreprise publié en début d’année, Hewlett-Packard compte 304 000 employés dans 170 pays et a généré des revenus de 114,6 milliards de dollars américains durant son exercice 2009.

La société n’a pas précisé dans quels pays les suppressions d’emploi auront lieu.

Denis Lalonde est rédacteur en chef au magazine Direction informatique.




Tags: ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW