HP veut aider les organisations à réduire leur empreinte environnementale


Alain Beaulieu - 21/05/2009

Le fabricant propose aux organisations un programme en sept étapes, permettant de réduire l’impact environnemental des activités reliées à la production de documents et aux communications internes.

Par les temps qui courent, l’informatique verte a la cote. Non seulement en raison de la conscientisation grandissante des organisations et des individus à l’égard du fait environnemental et de la dégradation croissante de l’environnement, mais aussi, et surtout en raison des économies que permet de réaliser une utilisation responsable des ressources, notamment énergétiques. En période de récession comme celle que nous vivons actuellement, ce dernier argument a encore plus de poids.

Une étude de la firme Deloitte, intitulée « Green Means Business » et publiée en avril dernier, montre d’ailleurs que 67 % des dirigeants d’entreprises canadiennes accordent une priorité supérieure à la responsabilité corporative. Toutefois, 83 % des dirigeants s’attendent à ce que leurs initiatives environnementales aient des retombées commerciales, donc financières.

En outre, la firme Forrester Research met en lumière, dans un rapport publié en octobre dernier, que 49 % des dirigeants d’entreprises ne vont pas ralentir ni stopper leurs programmes environnementaux, même si la situation économique se dégrade davantage. L’étude de Forrester montre aussi que 67 % des dirigeants justifient leurs programmes environnementaux par la volonté de réduire les dépenses opérationnelles et 42 %, par la volonté de protéger l’environnement.

Pour répondre à cette conscientisation accrue, un nombre croissant de manufacturiers de produits informatiques proposent des solutions permettant de réduire la consommation d’énergie et de ressources, en plus d’adopter des méthodes de fabrication davantage respectueuses de l’environnement et d’offrir des programmes de récupération de leurs produits en fin de vie utile.

HP, dont les responsables de la mise en application de sa stratégie environnementale canadienne étaient à Montréal cette semaine, ajoute de l’eau au moulin en proposant aux organisations un programme de réduction de l’impact environnemental des activités reliées à la production de documents et aux communications internes en sept étapes. Intitulé Plan d’actions TI vert d’HP (HP Eco Solutions Program), ce programme prend en charge l’ensemble du processus, de l’analyse de la situation à la mesure des résultats.

Programme en sept étapes

La première étape consiste à dresser l’état de la situation, en collectant diverses données sur l’utilisation des ressources.

Deuxième étape, on analysera ces données pour avoir des métriques précises sur l’impact environnemental des activités d’impression de l’organisation, tel que la contribution à la production de gaz à effet de serre, et établir des objectifs de réduction de cet impact.

En troisième lieu, on établira un plan de travail subdivisé en trois centres d’intérêt : 1) amélioration du flux de travail; 2) gestion de l’impact environnemental; et 3) optimisation de l’infrastructure.

Quatrième étape et sur la base de ce plan de travail, on développera un plan d’actions comprenant des mesures concrètes que l’organisation compte appliquer pour réduire son impact environnemental, tel que l’impression en duplex, l’utilisation accrue de documents électroniques, le recours croissant aux échanges électroniques, etc.

Il importe ensuite, cinquièmement, d’obtenir l’engagement de l’ensemble des employés à sa mise en application, ce qui inclut un plan de communication ciblé, établi en fonction des priorités distinctes de chaque groupe d’utilisateurs.

En sixième lieu, on verra à gérer avec soin les transformations qu’implique la mise en oeuvre du programme sur les façons de faire des employés.

Finalement, à la septième et dernière étape, on s’assurera de mettre en place des mesures permettant de mesurer les résultats du programme pour pouvoir y faire les changements qui s’imposent pour en accroître l’efficacité et les retombées.

Solution gagnante sur toute la ligne

Les organisations peuvent mettre en oeuvre elles-mêmes ce programme, d’autant plus que des outils sont offerts gratuitement sur le site Web du fabricant. Il ne s’agit donc pas d’un nouveau produit à la « saveur du jour » qui s’ajoute aux autres solutions qu’offre déjà le manufacturier, bien que celui-ci, et plus particulièrement ses partenaires intégrateurs, peuvent aider les organisations à le mettre en oeuvre.

C’est dans cette perspective que le manufacturier offre sur son site Web un calculateur de l’empreinte carbone, qui permet de réduire jusqu’à 30 % les émissions de carbone, et un guide facilitant la mise en oeuvre du programme.

Mais alors, quel est l’intérêt du fabricant à proposer un programme qui aura pour conséquence de réduire la quantité de documents imprimés, quand on sait que celui-ci est avant tout un fournisseur de produits d’impression? L’entreprise estime, en fait, que tout le monde y gagnera à adopter un comportement écoresponsable, en commençant par elle-même qui rehaussera ainsi son image sur le marché, laquelle se traduira par des ventes accrues.

Les organisations clientes, pour leur part, hausseront leur performance et leur efficacité, en accélérant les communications et le flux de travail, tout en diminuant leurs frais d’exploitation, en plus de redorer leur image sur le marché.

« En tant qu’entreprise qui vend de l’équipement d’impression, nous voulons aider nos clients à réduire leur empreinte environnementale et nous croyons qu’il y a un bénéfice à le faire, soutient Frances Edmonds, directrice Programmes environnementaux chez HP Canada. Les chiffres le démontrent : quand nous aidons nos entreprises clientes à agir correctement, leurs employés sont plus heureux, elles économisent des sous et elles nous perçoivent comme un partenaire-clé, ce qui va nous aider à prospérer plus longtemps.

« Nous pensons que tout le monde aura à penser un jour ou l’autre à réduire son impact environnemental, nous pensons que nous sommes à l’avant de la vague et que cela va nous permettre d’attirer plus de clients. […] La protection de l’environnement a toujours été importante pour HP, cela fait une quinzaine d’années que nous avons une politique environnementale. Nous recyclons nos produits dans plus de 50 pays et avons récupéré plus d’un milliard de livres d’équipements et de fournitures à ce jour. C’est pour cela que nous nous sentons à l’aise à parler de développement durable avec nos clients. »

« Et quand les entreprises vont imprimer des documents, elles vont continuer de choisir nos produits, ajoute Jean-Paul Desmarais, directeur Marketing d’entreprise chez HP Canada. […] L’intérêt des entreprises pour la protection de l’environnement est le même au Québec que dans les autres provinces. C’est un enjeu important pour tout le monde. »

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , ,