Industrie Canada accorde 282 licences à 15 entreprises


Alain Beaulieu - 24/07/2008

Ayant généré des revenus de 4,3 milliards $, la mise aux enchères des licences du spectre réservé aux services sans fil évolués permettra aux soumissionnaires d’offrir des services de dernière génération et, éventuellement, dynamiser la concurrence. Au Québec, Vidéotron investit plus d’un demi-milliard pour acquérir 17 licences.

Au terme du processus de mise aux enchères de licences du spectre réservé aux services sans fil évolués (SSFE) et d’autres bandes de fréquences dans la gamme de 2 GHz, qui a pris fin le 21 juillet, Industrie Canada a attribué sous réserve 282 licences à 15 entreprises qui permettront à ces dernières d’offrir de nouveaux services sans fil de dernière génération. La valeur totale des soumissions a atteint 4,3 milliards $. Pour obtenir les licences pour lesquelles elles ont soumissionné, les 15 entreprises devront préalablement démontrer qu’elles respectent les exigences canadiennes en matière de droits de propriété et de contrôle.

Le nombre de soumissions reçues a dépassé les attentes d’Industrie Canada qui justifie la mise aux enchères par la volonté d’accroître la quantité et la qualité des services offerts aux consommateurs, tout en favorisant une baisse des tarifs. « Grâce à la politique du gouvernement en matière de SSFE et à ces enchères, l’industrie a maintenant une occasion sans précédent de mettre au point des produits et des services qui offrent un choix aux consommateurs et aux entreprises canadiens, croit le ministre de l’Industrie, Jim Prentice. Nous pensons que les consommateurs sortiront grands gagnants de ces enchères. »

La bande de fréquences du spectre qui a ainsi été mise aux enchères totalise 105 MHz, dont 40 MHz ont été réservés exclusivement aux nouveaux fournisseurs, la balance ayant été offerte à l’ensemble des fournisseurs. L’organisme fédéral croit que cela contribuera à accroître l’offre et à diminuer les prix, par l’effet de la concurrence.

La mise aux enchères des licences du spectre réservé aux SSFE permettra notamment aux consommateurs d’avoir accès à partir de leur téléphone mobile et autres appareils portatifs sans fil à des applications innovatrices, telles que la vidéo et l’accès Internet à haute vitesse.

Le processus de mise aux enchères des licences a en outre été entièrement effectué en ligne, au moyen d’un système sécurisé utilisant une technologie de chiffrement.

Nouveaux et anciens fournisseurs

Parmi les fournisseurs établis de longue date ayant ainsi remporté des licences du spectre réservé aux SSFE on trouve Bell Mobilité, Rogers Communications et Telus Communications, alors qu’on trouve du côté des nouveaux venus Blue Canada Wireless, Bragg Communications, Celluworld, Data & Audio-Visual Enterprises Wireless, Globalive Wireless, Novus Wireless et Rich Telecom. Parmi ces entreprises, trois sont établies au Québec, soit Blue Canada Wireless, Celluworld et 9193-2962 Québec.

Quebecor Media a, par ailleurs, fait savoir qu’elle avait remporté 17 licences d’exploitation qu’elle compte utiliser pour déployer des services de troisième génération, qui seront commercialisés par sa filiale Vidéotron et parmi lesquels on trouve un service de téléphonie sans fil évolué, offrant notamment l’accès Internet à haute vitesse et la télévision mobile. « Une nouvelle étape vient d’être franchie pour Quebecor Media à la suite de notre volonté d’assurer un autre vecteur de croissance pour l’entreprise dans ce secteur appelé à croître de façon exponentielle », de déclarer son président et chef de la direction de Quebecor, Pierre Karl Péladeau.

« Nous avons maintenant beaucoup de pain sur la planche, notamment en ce qui concerne la construction de notre réseau de troisième génération hautement sophistiqué et évolué, mais nous savons d’ores et déjà que nous élèverons d’un cran le niveau de concurrence sur le marché du sans-fil au Canada, et ce, au profit des consommateurs et entreprises d’ici », a ajouté Robert Dépatie, président et chef de la direction de Vidéotron.

Quebecor Media a, en fait, soumissionné sur 40 MHz partout au Québec, sauf en Outaouais et dans l’est de l’Ontario où elle a soumissionné sur 20 MHz, alors que dans certaines régions du Québec elle a soumissionné sur 10 MHz additionnels et qu’a Toronto elle a remporté une licence de 10 MHz. À la fermeture des enchères, le montant des soumissions retenues de Quebecor Media s’élevait à 554,5 millions $.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , ,