Informatiser son entreprise à peu de frais


François Picard - 02/11/2005

On peut trouver sur Internet des logiciels gratuits ou peu coûteux permettant de bâtir un poste de travail en entreprise simple, mais fonctionnel.

Le prix exorbitant de certains logiciels gruge rapidement le budget de bien des compagnies, surtout des PME. Alors au lieu de pirater des logiciels dispendieux que proposent les grands producteurs de logiciels, on peut raisonnablement penser à s’informatiser en évitant de se servir de leurs produits. Ce qui n’est pas évident, mais faisable.

D’abord, pour ce qui est du système d’exploitation, on peut remplacer Windows par Linux au moins sur la plupart des ordinateurs secondaires qui ne nécessitent pas d’avoir Windows, ceux sur lesquels on fait surtout du traitement de texte, de la navigation sur Internet, de l’édition graphique de base ou de la gestion de contacts, par exemple.

Nous avons testé plusieurs systèmes d’installation de Linux proposés par Mandriva (NDLR: auparavant connu sous le nom de Mandrakelinux) et avons constaté que deux ou trois heures suffisent pour installer sur un ordinateur le système d’exploitation Linux et les logiciels de base comme la suite bureautique OpenOffice.org, le navigateur Web Mozilla, le gestionnaire de contacts Kontact, le logiciel de visualisation de vidéo Kaffeine et le gestionnaire de projets Planner.

On peut s’en tenir à un système d’installation de base pour une soixantaine de dollars ou aller vers un ensemble plus complet pour 120 $ environ. En fait, dans ces « distributions » de Linux avec des applications adaptées à Linux, on paie pour un logiciel d’installation qui facilite énormément la mise en place du système d’application gratuit, mais relativement complexe à utiliser sans cette aide.

Les fabricants qui proposent ces ensembles incluent avec Linux des applications gratuites et d’autres applications commerciales qu’on ne peut essayer que quelques semaines et qu’il faut payer par la suite si on souhaite les conserver. Ils ajoutent habituellement les versions Linux gratuites d’utilitaires comme Adobe Reader, Real Player ou Flash Player pour Linux. On peut, en se limitant aux applications gratuites, faire beaucoup de choses sur un ordinateur, doté d’au moins 64 Mo de mémoire et quelques mégaoctets d’espace disque libre.

Bien que l’installation de Linux ait été facile, il a fallu quelques heures de plus pour relier l’ordinateur à un réseau sans fil. C’est d’ailleurs la particularité de l’utilisation de Linux: si ce dont on a besoin est prévu ou existe, c’est simple, si ce ne l’est pas, c’est plus compliqué, dans quel cas on peut profiter des ressources d’Internet.

Il existe plusieurs autres distributions Linux qui donnent un résultat comparable à celles de Mandriva. Mentionnons Red-Hat, SuSe, Debian, Caldera, Ubuntu Linux et Ze Linux. De plus, des associations comme Linux Québec offrent des ressources aux entreprises qui font le pas vers Linux.

Logiciels gratuits sous Windows

Si on veut utiliser des applications gratuites sous Windows, l’application la plus connue et la plus complète est sans contredit la suite OpenOffice mais on peut également se servir du logiciel de navigation Internet Mozilla Firebird, du logiciel de courrier électronique Mozilla Thunderbird ou du logiciel de transfert de fichiers FileZilla. Ce sont des logiciels offerts en Open Source, autrement dit avec une mise en commun du code source pour qu’un maximum de personnes puissent en profiter et contribuer à leur développement.

À côté des logiciels Open Source, on peut trouver sur Internet une foule de logiciels soit gratuits, soit peu coûteux pour une utilisation commerciale. Il faut cependant se méfier parce que plusieurs logiciels supposément gratuits ne le sont pas. Alors que certains vendeurs piègent les systèmes de recherche d’Internet avec des expressions comme téléchargement gratuit, démo gratuit, gratuit pour un mois, etc., d’autres ne font mention d’aucun coût à payer mais un coup le logiciel téléchargé et installé, on s’aperçoit qu’il faut payer une somme pour pouvoir en profiter.

Le meilleur moyen de trouver des logiciels gratuits est de se servir des outils de recherche sur Internet avec des mots clés comme logiciel open source, logiciel gratuit, gratuiciel, free software ou freeware. On arrive rapidement à des sites qui ne font que référencer des logiciels gratuits ou à des sites qui proposent des logiciels gratuits parmi des partagiciels (shareware) ou des logiciels commerciaux. Il y en a beaucoup en anglais, moins en français, mais assez pour qu’on puisse profiter d’un ordinateur sous Windows sans avoir à acheter aucun autre logiciel que Windows si on ne veut pas passer à Linux.

Voici quelques exemples de logiciels gratuits répondant aux besoins de base d’un utilisateur d’ordinateur. Et c’est, bien sûr, sans compter les logiciels gratuits connus comme Netscape, MSN Messenger, Yahoo Messenger, etc.

FileZilla de SourceForge, un logiciel de client FTP distribué sous forme de licence publique générale (GPL).

FoxMail, un logiciel de courrier électronique très complet.

Mozilla FireFox, un navigateur HTML assez complet et efficace.

Mozilla Thunderbird, un logiciel de courrier électronique.

Mozilla Suite, avec navigateur Web, logiciel de courrier électronique, client de clavardage et éditeur HTML.

OpenOffice, une suite bureautique dont les types de fichiers sont compatibles à Microsoft Office.

Opera, un logiciel de navigation sur Internet avec beaucoup d’options.

QuickZip, un logiciel de compression/décompression en 14 formats.