Internet haute vitesse : 24 M$ pour brancher le Québec rural


Jean-François Ferland - 10/03/2009

Le gouvernement lance un programme de financement pour soutenir des projets collectifs d’implantation de réseaux à large bande dans les territoires non desservis. L’objectif souhaité est de couvrir 95 % du territoire d’ici 2015.

Le Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire a donné le coup d’envoi au programme Communautés rurales branchées. L’objectif de ce programme est d’étendre l’accessibilité de l’accès à Internet à haute vitesse aux communautés qui ne sont pas déjà desservies par les fournisseurs d’accès – bien souvent pour des questions de rentabilité.

Ce programme est destiné à des regroupements collectifs qui procéderont à la conception de projets de branchement collectif, à l’intention des citoyens, des organismes et des entreprises, pour lesquels le gouvernement fournira une aide financière. Une municipalité, un regroupement de municipalités, une MRC, un organisme sans but lucratif, une coopérative ou un conseil de bande pourront soumettre de tels projets. Les coopératives et les OSBL, toutefois, devront avoir pour unique mission d’offrir des services d’accès à Internet haute vitesse.

Québec octroiera un montant à partir de l’enveloppe de 24 M$ qui a été octroyée pour ce programme, et ce, pour une période de cinq ans. Le montant maximal accordé à chaque projet sera de 1,5 M$, pour un maximum des deux tiers des coûts.

Les critères d’évaluation des projets seront la clientèle visée et la pertinence de la technologie et le territoire couvert. Le promoteur du projet devra amorcer rapidement l’initiative, la terminer dans des délais raisonnables et maintenir à long terme la disponibilité du service d’accès à Internet. Surtout, le service offert devra être équivalent à celui proposé dans les centres urbains, autant au niveau de qualité de la bande passante que des frais mensuels.

Accompagnement et sondage

Dans le cadre de ce projet, Québec a établi en 2008 le Groupe de travail sur les collectivités rurales branchées qui est dirigé par Monique Charbonneau, l’ancienne présidente-directrice générale du CEFRIO. Ce groupe a produit un guide d’accompagnement qui décrit les étapes à suivre pour réaliser un projet collectif de branchement.

Ce groupe de travail a aussi mandaté la firme Léger Marketing à produire un sondage – qui sera analysé par le CEFRIO – auprès de citoyens de plusieurs régions rurales, pour savoir s’ils sont branchés à la Toile et pour connaître le type de connexion qu’ils utilisent. Ce sondage réalisé auprès de 18 000 personnes, dont les résultats seront dévoilés en avril 2009, cherchait également à savoir si les répondants étaient au courant de la disponibilité d’une connexion Internet à haute vitesse dans leur localité.

Le nouveau programme est qualifié par Québec comme étant la suite logique du programme Villages branchés du Québec qui a financé des projets de déploiement de réseaux à large bande pour le branchement de municipalités régionales de comté, de municipalités et de commissions scolaires. 150 M$ ont servi à brancher 550 bibliothèques, 2 050 immeubles municipaux et 2 100 édifices scolaires dans 800 municipalités et 60 commissions scolaires.

Vous pouvez visionner ci-dessous l’intégralité de la conférence de presse présentant ce programme.

Merci à PQM.net de leur collaboration.

* * *

Voici quelques articles, tirés de nos archives, qui traitent de l’accès à Internet à haute vitesse en région

Déjà répandu, le haut débit gagnerait à être stimulé davantage André Ouellet -30/04/2008 Bien engagée, la prolifération de l’Internet à large bande peut entraîner un impact économique très positif. Au cours des prochaines années, le plus fort courant d’expansion viendra sans doute du sans-fil.

Réduire à haute vitesse le fossé numérique rural Jean-François Ferland -30/04/2008 Xittel rend accessible à prix raisonnable le service Internet à large bande à la campagne, un marché ignoré des grands fournisseurs. Pour ce faire, l’entreprise de Trois-Rivières met en place des partenariats municipaux aux modèles d’affaires variés.

WiMAX 101 Jean-François Ferland -16/01/2007 Les réseaux de données sans fil de moyenne portée WiMAX semblent avoir un avenir prometteur. Voici une présentation de cet ensemble de normes pour lequel quelques prévisions de marché et quelques enjeux ont été soulignés par les analystes.

Large bande : un fossé numérique se comble, un autre se creuse Jean-François Ferland -24/01/2006 Selon la firme d’analyse britannique Ovum, alors que l’écart se rétrécira entre ceux pouvant opter pour une connexion à large bande et ceux qui n’y ont pas accès, la vitesse de transfert et les services offerts sépareront encore les uns des autres.

L’Internet à large bande comme outil de développement André Mondoux -30/10/2003 Plus de 750 collectivités locales en milieu rural et nordique bénéficieront d’une enveloppe de 44 millions de dollars pour déployer un accès Internet à large bande.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+