Internet haute vitesse: La FQM demande des actions d’Ottawa


Jean-François Ferland - 19/01/2010

Le regroupement des villages du Québec demande au gouvernement Harper de favoriser l’accessibilité du réseau Internet à large bande aux communautés rurales et éloignées. L’organisme déplore l’incompatibilité de deux programmes gouvernementaux et une possible hausse des tarifs d’implantation.

La Fédération québécoise des municipalités FQM, une association qui représente les intérêts de plus de 1 000 municipalités et MRC (municipalités régionales de comté) du Québec, presse Ottawa d’agir afin que la province reçoive « sa juste part des investissements fédéraux » pour le branchement des communautés rurales et éloignées à Internet haute vitesse.

La fédération déplore l’absence d’arrimage entre un programme fédéral annoncé en 2009, qui consacre 225 M$ à une stratégie d’amélioration de l’accès à Internet à large bande au Canada, et le programme Communautés rurales branchées du gouvernement du Québec.

La FQM affirme qu’en raison de l’avancement du branchement des coeurs des villages québécois, les grandes entreprises de télécommunications, qui ont accès au programme fédéral, verraient peu d’intérêt à desservir la population rurale qui réside en périphérie des villages.

Le président de l’association, Bertrand Généreux, demande même au premier ministre du Québec, Jean Charest, de réclamer auprès d’Ottawa un transfert d’argent afin de brancher la population non desservie de la province.

Infrastructure : Hausse des coûts dénoncée

Du même souffle, la Fédération québécoise des municipalités réclame une intervention du gouvernement fédéral auprès de la Commission de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), afin d’empêcher une augmentation des coûts liés à l’installation des infrastructures d’accès à Internet

La FQM dénonce une demande de révision des tarifs pour les services de soutènement du réseau, soit l’installation des structures de branchement et des poteaux, qui a été formulée par les entreprises de services locaux titulaires (les entreprises traditionnelles de l’industrie des télécommunications).

La FQM craint qu’une hausse des tarifs entraîne augmentation de 30 M$ par année des dépenses de branchement des communautés rurales à la Toile.

Cette dernière réclamation est formulée en marge d’une décision qui doit être rendue prochainement par le CRTC. La Fédération québécoise des municipalités affirme qu’elle n’a pu se faire entendre par l’organisme gouvernemental lors d’un appel d’observation qui était consacré au sujet.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+