Intérêts et besoins croissants pour l’informatique mobile


Jean-François Ferland - 11/10/2006

Trois firmes d’analyse ont récemment diffusé des évaluations et des prévisions à propos des marchés des appareils électroniques évolués et de la sécurité des réseaux dans fil.

Services mobiles convergents : le Blackberry a de la concurrence

Selon la firme IDC, les livraisons des appareils mobiles qui sont destinés aux services convergents, notamment de la voix et des données, pourraient passer de 7,3 millions d’unités en 2005 à près de 63 millions d’unités en 2010.

Toutefois, alors que l’entreprise canadienne Research in Motion détient une position dominante sur le marché, avec plus de 5,5 millions d’abonnés en ce moment à l’échelle internationale et des ventes prévues de près de 2 milliards $US pour l’année financière 2006, IDC indique que cette emprise sera affaiblie par des concurrents.

Les fabricants de téléphones mobiles Motorola et Nokia auraient une position favorable pour ravir des parts de marché à RIM en raison de leur présence importante dans leur marché qu’est celui de la téléphonie. Alors que Nokia a procédé à l’acquisition du fournisseur de solutions de synchronisation Intellisync, Microsoft a établi des partenariats avec des entreprises comme Palm, Samsung et Motorola pour attaquer ce marché. IDC croit que Microsoft détiendra près du tiers des parts de marché des appareils mobiles convergents d’ici l’année 2010.

La sécurité des réseaux locaux sans fil en croissance

Selon la firme américaine In-Stat, le créneau de la sécurité pour les réseaux locaux sans fil connaîtra une croissance intéressante au cours des prochaines années. Les créneaux combinés de la sécurité pour les appareils portatifs et de la sécurité des opérations de réseau et des actifs situés dans les bureaux des organisations qui exploitent de tels réseaux pourraient générer des revenus de 4,4 milliards $US d’ici l’année 2010.

Selon les données diffusées par la firme, 70 % des répondants à un sondage ont dit utiliser des réseaux locaux sans fil dans leurs organisations. Près de 460 millions d’appareils dotés de fonctionnalités sans fil seront livrés aux entreprises entre maintenant et 2010, alors que les blocs-notes et les téléphones mobiles dotés de fonctionnalités Wi-Fi constitueront 94,9 % de ces composantes clientes.

Des prévisions pour les téléphones mobiles évolués et les assistants numériques

Selon Gartner, 42,1 millions de téléphones mobiles évolués et d’assistants numériques personnels auraient été livrés sur les marchés de la planète au cours de la première moitié de l’année 2006, ce qui constituerait une hausse de 57 % en comparaison avec les livraisons de l’année 2005.

34,7 millions de téléphones évolués auraient été livrés au cours de cette période, ce qui constituerait une hausse de 75 % en rapport avec l’année précédente, alors que le créneau des assistants numériques personnels, avec 7,4 millions d’unités livrées, aurait connu une croissance de 5,7 %. Le Japon est la région du monde où les téléphones évolués ont été livrés en plus grand nombre avec 11,6 millions d’unités, soit une part de marché de 33 % et une augmentation de 153 % d’année en année.

En Amérique du Nord, ce sont les assistants numériques personnels qui auraient été livrés en plus grand nombre, alors qu’ils auraient constitué 45 % des livraisons à l’échelle planétaire. Les livraisons de téléphones évolués auraient augmenté de 104 % d’année en année sur ce continent, mais elles n’auraient constitué que 6,3 % des livraisons du marché mondial. La demande pour les assistants numériques serait toutefois en chute libre à l’échelle internationale.

Pour l’année 2006 dans son ensemble, Gartner estime que 81 millions de téléphones évolués seront livrés à l’échelle mondiale, ce qui constituerait une augmentation de 66 % en comparaison avec l’année 2006. Quant aux assistants numériques personnels, la livraison estimée de 16 millions d’unités représenterait une modeste croissance de 6,3 %. La firme évalue que 52 % des livraisons d’assistants numériques personnels en 2006 seront destinés au marché des entreprises.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+