Intuit encourage les contribuables à abandonner le crayon


Alain Beaulieu - 16/03/2009

Avec ses versions en ligne d’ImpôtRapide 2009, Intuit Canada veut amener les contribuables canadiens à recourir davantage à Internet pour transmettre leurs déclarations de revenus et adopter une attitude plus écologique. Certaines versions sont entièrement gratuites, à certaines conditions : pour d’autres, il faut payer au moment d’imprimer ou de transmettre; des précisions.

2009 marque la première fois qu’Intuit Canada offre une version en ligne totalement gratuite de sa solution de déclaration de revenus ImpôtRapide. Le fabricant propose, en fait, deux versions en ligne gratuite de sa solution, dont la mouture 2009 a été dévoilée en février dernier et dont on a parlé à deux reprises, soit le 11 février et le 11 mars.

Une précision s’impose avant d’aller plus loin, la gratuité de la solution ayant semé la confusion parmi notre lectorat, certaines conditions doivent être respectées pour pouvoir bénéficier de la gratuité complète, laquelle ne vise que les versions Gratuit et Étudiant d’ImpôtRapide 2009. Une section du site Web du fabricant a d’ailleurs été mise sur pied pour permettre au contribuable de choisir la solution, parmi les cinq offertes par le fabricant, qui lui convient le mieux et savoir s’il est éligible à la gratuité totale. Les deux autres versions disponibles en ligne, mais qui ne sont pas gratuites, sont De luxe, Platine et Entreprise non incorporée.

Ainsi, si nous résumons, pour pouvoir utiliser la version Gratuit, l’utilisateur doit n’avoir eu en 2008 que des revenus d’emplois, incluant les revenus de pourboire, ou de retraite, incluant les revenus de pension, et donc n’avoir reçu que les relevés d’emploi T4 ou T4A du gouvernement fédéral et Relevé 1 du gouvernement du Québec. Ceux qui ont d’autres sources de revenus, tels que des intérêts de source canadienne, ou qui ont cotisé à un REER en 2008 sont exclus. On parle donc d’un profil de revenus très simple. « Dans ce cas, il n’y a aucuns frais à payer; ça coûte 0 $ », de souligner Stone de Souza, directeur des communications pour le Québec chez Intuit Canada.

Pour pouvoir utiliser la version Étudiant, le contribuable doit avoir payé des frais de scolarité (relevés T2202A ou T11) et avoir eu un revenu brut inférieur à 20 000 $ en 2008. En revanche, il peut avoir cotisé à un REER en 2008 et préparer la déclaration de son conjoint en même temps, afin d’optimiser les déductions, ce que ne permet pas de faire la version Gratuit.

Il faut aussi préciser que toutes les versions en ligne d’ImpôtRapide peuvent être utilisées gratuitement, mais que c’est lors de l’impression de la déclaration ou de sa transmission par voie électronique que des frais s’appliquent, d’où la confusion rapportée dans notre parution du 11 mars dernier. Cela permet à l’utilisateur de se faire une idée du remboursement auquel il peut s’attendre pour 2008 et de s’initier au produit.

« La gratuité dans ImpôtRapide en ligne est générale, c’est-à-dire qu’on peut l’essayer et faire sa déclaration sans avoir à payer un sou, précise M. de Souza. Ça permet de voir, à mesure qu’on rentre les informations, le remboursement qu’on va recevoir. Mais, au moment de l’imprimer ou de la transmettre, des versions sont payantes et d’autres pas. Jusqu’à la transmission ou l’impression, c’est gratuit. »

Justifications écologiques

Dans ce contexte, on peut se questionner sur les raisons qui ont poussé le fabricant à offrir son produit gratuitement cette année. La motivation du fournisseur serait double. D’une part, il veut amener plus de Canadiens à recourir Internet pour produire leurs déclarations de revenus et ainsi expérimenter les bienfaits que procure cette façon de faire, comparativement à la méthode traditionnelle, sur papier. Et, d’autre part, en agissant de la sorte, il espère contribuer à réduire l’impact environnemental du processus, sans compter que les contribuables qui transfèrent leur déclaration de revenus fédérale au moyen d’ImpôtNet de l’Agence du Revenu du Canada (ARC) peuvent profiter de la Solution écolo avec remise en argent de 10 $ par version de produit.

« L’objectif est d’aider les contribuables qui ont des revenus simples ou les étudiants à ne pas pas se fatiguer à remplir des formulaires papier, mais à aller sur Internet et faire leurs déclarations de revenus rapidement sans avoir à payer un sou, affirme M. de Souza. Nous encourageons les contribuables à faire leurs déclarations en ligne, parce que ça permet de recevoir le remboursement très rapidement, généralement en huit jours ouvrables. […] En plus, ça permet d’éviter de dépenser du papier. On a comme stratégie de se positionner comme une entreprise verte, donc tant qu’on réussira à réduire la consommation de papier, notre contribution [environnementale] sera plus substantielle. C’est ce qui a motivé notre décision d’offrir des versions en ligne. »

Alors que la version De luxe (19,99 $ en ligne) d’ImpôtRapide 2009 s’adresse aux particuliers et aux familles qui veulent profiter des déductions pour cotisation à un REER, pour les frais médicaux et les crédits pour conjoint et personnes à charge, la version Platine (29,99 $) est conçue pour les contribuables qui ont des revenus de placements ou d’immeubles locatifs, des gains ou pertes en capital, ou qui veulent planifier leur retraite.

S’adressant aux propriétaires d’entreprise individuelle et aux travailleurs autonomes, la version Entreprise non incorporée (39,99 $) permet, pour sa part, de combiner les déclarations de revenus personnels et professionnels sur une même déclaration.

Les trois versions comprennent, en outre, une trousse d’optimisation des déductions qui dresse la liste de A à Z de toutes les déductions possibles, en plus du module d’entrevue EasyStep qui pose des questions simples, guide l’utilisateur étape par étape et remplit automatiquement les formulaires à mesure que celui-ci prépare ses déclarations. ImpôtRapide permet aussi d’optimiser le partage des revenus, des prestations, des crédits et des frais pour les couples et, dans le cas des retraités, le partage des pensions.

ImpôtRapide 2009 comprend aussi un optimiseur REER qui permet, comme son nom l’indique, d’optimiser les cotisations à un REER de sorte à obtenir les remboursements les plus élevés possible : une barre coulissante intégrée permet de voir instantanément l’effet de différentes cotisations au REER sur le revenu net, le taux d’imposition moyen, l’impôt dû ou les remboursements prévus.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , ,