Je l’ai entendu à la radio


Patrice Guy - 13/08/2009

À L’ESSAI Amateurs de radio, à vos écouteurs. WunderRadio, une petite application pour votre téléphone intelligent iPhone, Windows et bientôt Android et Blackberry vous permet de syntoniser le monde. Wunderbar!

Quand j’étais petit garçon et que j’allais chez mes grands-parents, j’étais toujours fasciné par la radio qui était au centre du salon de lecture (ou boudoir, je ne suis plus certain du nom qu’on donnait à cette pièce de la maison). C’était une vieille radio à lampes qui offrait la bande AM, mais également des fréquences ondes courtes et de radio amateur, ce qui permettait d’écouter des émissions de radio qui provenaient d’un peu partout dans le monde.

C’était une révélation pour moi, puisqu’il faut se rappeler qu’à l’époque, si nous avions la chance de vivre à Montréal, nous avions le privilège d’avoir accès à 4 stations de télé (le 2, le 6, le 10 et le 12). Le soir, à l’occasion, on pouvait voir, enneigée, la station de Plattsburgh. L’actualité internationale à la source était plutôt rare. Enfant, j’ai donc passé beaucoup de temps à jouer avec les différents boutons pour syntoniser des stations de radio comme The Voice of America et autres.

Il s’agissait d’une radio fabriquée par la firme Hallicrafters, plus particulièrement le modèle S-40 . Adolescent, mes grands-parents m’ont donné cette radio, je l’ai encore d’ailleurs et elle fonctionne toujours.

Radio S-40 de Hallicrafters

Poste de radio S-40 de Hallicrafters

C’est en écoutant cette radio que j’ai entendu quelques événements se déployer, par exemple, un certain attentat dont plusieurs (enfin, ceux d’entre vous qui étaient nés…) se souviennent aux J.O. de Munich en 1972. J’écoutais aussi France-Inter, un réseau qui ne se serait jamais rendu jusqu’ici autrement. (À bien y penser, les ondes courtes et la radio amateur, c’était peut-être le Twitter de l’époque…)

J’aime les commentaires et les analyses qui ont une vue différente de la mienne, mais j’aime beaucoup le contact direct avec l’information, le plus près de la source possible. (C’est probablement ce qui explique que je suis journaliste…) Chaque fois que je suis en visite quelque part, j’aime bien lire les journaux locaux. Pendant mes vacances au Nouveau-Brunswick comme récemment, j’achète sans faute l’Acadie Nouvelle, par exemple, pour avoir le point de vue local. Idem ailleurs. Ce sera probablement de moins en moins vrai dans le futur, avec ce qui se passe dans la crise des journaux, mais ça, c’est une autre histoire.

Le temps me manque aujourd’hui pour écouter la radio internationale, ou lire les médias locaux pourtant plus facilement accessibles via le Web, et c’est fort dommage. Mais voici que j’ai découvert une nouvelle application pour iPhone qui a ravivé tous azimuts ma curiosité pour la radio internationale : WunderRadio (lien vers iTunes) .

(Sur le site Web de l’entreprise, on peut lire que l’application est également disponible pour Windows Mobile et sera éventuellement offerte pour le Blackberry et la plateforme Android.)

Il s’agit en fait d’un logiciel client qui permet d’accéder à la base de données de stations de radio de Radiotime et de les écouter en transit (streaming), directement sur votre appareil mobile, en utilisant le 3G ou le WiFi, selon votre connexion. En fait, je suis tombé sur ce logiciel en cherchant quelque chose pour remplacer l’adaptateur radio de mon iPod, qui n’était pas compatible avec mon iPhone. (Voir saisies d’écran à la fin de l’article.)

L’application qui se vend 6,99 $ vaut la peine, si on aime la radio. Comme on peut le voir dans les différentes saisies d’écran, on peut facilement naviguer d’un continent à l’autre, d’un pays à l’autre, d’un genre à l’autre et trouver une station de radio qui correspond à ses intérêts ou à sa curiosité. Le fournisseur affirme que plus de 30 000 stations de radio font partie de la base de données et accessibles, par conséquent, via Internet. L’application met également à profit le GPS de l’appareil en trouvant les stations de radio qui sont aux alentours de votre localisation actuelle.

On peut ajuster certains paramètres de l’application, notamment la vitesse de transmission et la taille du tampon. À ce dernier égard et après plusieurs essais, je suggère de choisir au moins 10 secondes de tampon, ce qui m’a semblé efficace avec la plupart des stations que j’ai essayées.

Contrairement à la fonctionnalité iPod du iPhone qui continue de jouer en arrière-plan même si on passe à une autre application, WunderRadio cesse de fonctionner quand on sort de l’application. Toutefois, c’est un irritant très relatif, pour moi, puisque je me sers de cette application essentiellement quand je marche de la maison à la station de métro ou vers le bureau.

MISE À JOUR: J’avais écrit cet article avec la version 1.7 de WunderRadio, mais au moment d’en faire une dernière lecture avant publication, la version 1.8 est devenue disponible, laquelle règle en partie le problème ci-haut mentionné, entre autres corrections et améliorations. En effet, dans le cas de certaines stations, un lien apparaît dans la page d’accueil de la station permettant de charger une page Web qui se connectera à la station via QuickTime permettant ainsi d’écouter la radio en arrière-plan tout en a roulant une autre application. (J’ai ajouté quelques écrans au diaporama en fin d’article qui illustrent cette fonctionnalité.)

Dans plusieurs cas, on peut voir le logo de Twitter ou de Last.fm sur la page d’écoute d’une station, ce qui permet de consulter son compte Twitter via un navigateur interne à l’application. La fonctionnalité Twitter affiche aussi la liste des comptes Twitter de la station, lorsque disponibles, et permet d’envoyer un message à un de ces comptes.

J’ai trouvé quelques stations (aucune montréalaise, en passant), dont Wolf FM de San Francisco dont les données XML sont transmises correctement et bien formatées permettant à l’application de communiquer avec Last.fm et de présenter une page concernant l’artiste qui tourne en ce moment.

Petite note: certains passages de la description française de cette application sur l’App Store sont d’une horreur… Dommage, parce que cela discrédite malheureusement un peu une application mobile autrement géniale si la radio internationale vous intéresse.

Diaporama des saisies d’écran de WunderRadio

Get the flash player here: http://www.adobe.com/flashplayer

Patrice-Guy Martin est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.