La balle est dans le camp du client


Alain Beaulieu - 26/01/2007

TENDANCES L’année 2007 devrait confirmer le vieil adage qui veut que le client ait toujours raison, alors que les fournisseurs redoubleront d’efforts pour satisfaire ses moindres désirs.

Cette année, la balance du pouvoir jouera en faveur du client, affirme le cabinet de services professionnels Deloitte, qui vient de rendre publiques ses dix prévisions annuelles pour les secteurs des technologies, des médias et des télécommunications.

Les prévisions ont été établies à partir des informations fournies par 5 000 associés, administrateurs et dirigeants oeuvrant au sein de la firme et des clients corporatifs et analystes du monde entier.

Donc, en 2007, les conditions du marché forceront les fournisseurs à se soumettre aux quatre volontés des clients et de faire tout en leur pouvoir pour satisfaire leurs moindres attentes, s’ils veulent les compter dans leurs rangs. Cela nécessitera évidemment que les fournisseurs fassent certains aménagements au niveau de leurs produits et services et de leurs façons de faire.

C’est dans cette perspective que la firme s’attend à ce que les fournisseurs proposent de plus en plus de produits et des services soucieux de l’environnement, en réponse aux préoccupations environnementales croissantes des clients. La firme s’attend aussi à ce que les technologies biométriques, perçues par les clients comme un moyen de hausser les niveaux de sécurité, s’étendent à une gamme de plus en plus vaste d’applications. Soucieux d’éviter les gaspillages d’énergie, les clients se montreront de plus en plus favorables aux produits intégrant des dispositifs capables de générer de l’énergie à partir de diverses sources dans l’environnement immédiat, telles que le soleil.

La quatrième prédiction de Deloitte porte sur les nouveaux médias qui continueront d’avoir la cote auprès des clients. Mais la firme met en garde les promoteurs des nouveaux médias d’utiliser des statistiques valables lorsqu’ils compareront les nouveaux et les anciens médias pour solliciter les annonceurs et les investisseurs.

L’importance des mondes fictifs en ligne, tel que Second Life, continuera de croître cette année. La firme enjoint toutefois les annonceurs et les investisseurs à faire preuve de prudence dans l’évaluation de leur importance économique qui risque d’être gonflée.

Médias, interactivité, etc.

Deloitte n’est pas d’accord avec la croyance généralisée qui veut que les contenus générés par les utilisateurs finissent par conquérir les médias établis. La firme croit plutôt que ce type de contenus demeure, dans l’ensemble, médiocre et présente peu d’intérêt ou de valeur en 2007.

Septièmement, la firme de services s’attend à ce que l’importance de la télévision interactive se maintienne cette année, grâce aux progrès technologiques qui facilitent la participation des spectateurs et étendent sa pénétration sur le marché. Cette forme de télévision générera des croissants cette année.

En 2007, on devrait aussi assister à une intensification et une mondialisation du débat entourant la neutralité d’Internet. Les gouvernements devront décider s’ils doivent instaurer des règlements additionnels pour protéger la vitalité et le potentiel d’Internet, en aidant par exemple les exploitants de réseau et les fournisseurs de services à investir dans de nouvelles infrastructures pour maintenir la qualité des services.

Malgré les attentes des fournisseurs, Deloitte ne croit pas que la télévision mobile réussira mieux commercialement cette année qu’elle ne l’a fait l’année passée. La raison étant que les clients ne sont pas encore convaincus de sa pertinence.

Finalement, la firme s’attend à ce que la tendance en faveur de la téléphonie mobile continue de s’accentuer en 2007, au détriment de la téléphonie fixe, au bureau comme à la maison. En fait, la téléphonie mobile devrait consolider sa position comme principal réseau de communications vocales cette année, ce qui obligera les exploitants à accroître la capacité et la robustesse de leur réseau.




Tags: , ,