La BAnQ adhère au RISQ


Alain Beaulieu - 08/09/2006

En se raccordant au réseau du RISQ, Bibliothèque et Archives nationales du Québec hausse la performance du lien qui relie ses établissements entre eux et avec les autres membres du RISQ qui peuvent accéder gratuitement à ses ressources.

L’organisme voué à la conservation et à la diffusion du patrimoine culturel québécois Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) s’est raccordé au réseau privé du Réseau d’informations scientifiques du Québec (RISQ) et est, par conséquent, devenu membre de l’organisme de télécommunications qui est au service des établissements québécois de recherche et d’éducation.

Ce faisant, les différents établissements de BAnQ bénéficieront d’une connexion haute vitesse plus rapide entre eux et avec les autres membres du RISQ, soit des universités, des cégeps et des commissions scolaires, qui peuvent accéder rapidement et gratuitement, et de façon illimitée, aux ressources disponibles sur le portail Internet de l’institution.

Cette dernière justifie son adhésion au réseau du RISQ du fait que cela contribue à son mandat de diffusion du patrimoine et des ressources éducatives dont elle a la garde auprès des élèves, des éducateurs et des chercheurs québécois. L’adhésion au RISQ facilitera aussi la mise en œuvre de programmes de numérisation de documents et d’échanges internationaux, du fait que le réseau du RISQ est relié directement au réseau CA*net 4 qui est lui-même connecté aux réseaux de recherche et d’éducation mondiaux, notamment européens, facilitant ainsi l’intégration du patrimoine québécois au Réseau francophone des bibliothèques nationales numériques créé à Paris en février dernier.

On trouve parmi les ressources disponibles sur le portail de BAnQ, une bibliothèque virtuelle proposant des dizaines de milliers de livres, articles de presse, pièces musicales, documents d’archives, etc., appelée « Collection numérique », et une passerelle vers des dizaines de bases de données dans tous les domaines (littérature, sciences, économie, etc.) et des banques d’images libres de droits, désignée « Ressources en ligne ». On trouve aussi sur le portail un module qui permet d’interroger un bibliothécaire spécialisé à distance, une banque de romans, un portail pour jeune public et un répertoire de sites éducatifs sous le nom de « Bibliothèque de références ».

La Grande Bibliothèque, le Centre de conservation de la rue Holt, à Montréal, et le Centre d’archives de Québec sont les premiers établissements qui seront directement raccordés au réseau du RISQ, au sein d’un réseau local étendu (LANX). La performance des communications à l’intérieur de ce réseau sera identique à celle d’un réseau local.