La Commission européenne lance une enquête sur Google


Denis Lalonde - 30/11/2010

La Commission européenne a révélé ce matin qu’elle avait décidé d’ouvrir une enquête pour vérifier des allégations selon lesquelles Google aurait abusé de sa position dominante dans le marché de la recherche Internet.

Dans un communiqué, la Commission européenne soutient que « l’ouverture de la procédure formelle fait suite au dépôt par des fournisseurs de service de recherche en ligne de plaintes selon lesquelles leurs services seraient pénalisés dans les résultats de recherche payants et gratuits de Google ». Les plaintes allèguent également que Google favoriserait ses propres services.

La Commission européenne précise que l’ouverture de l’enquête ne signifie pas qu’elle possède des preuves de l’existence d’une infraction, mais qu’une enquête approfondie sera menée sur ce dossier « de manière prioritaire ».

Deux catégories de résultats

Le moteur de recherche Internet de Google fournit deux catégories de résultats lorsqu’un utilisateur recherche une information: des résultats de recherche gratuits et des publicités pour des tiers qui sont affichées en haut et à droite de la page de résultats (également connues sous le nom de résultats de recherche payants ou de liens sponsorisés).

La Commission dit vouloir savoir si Google « a abusé d’une position dominante dans le marché de la recherche en ligne en abaissant dans ses résultats de recherche gratuits le rang de services concurrents qui se spécialisent dans la fourniture aux utilisateurs de certains types de contenu spécifiques, ainsi qu’en accordant à ses propres services de recherche verticaux un placement préférentiel, afin d’exclure les services concurrents. »

Score de qualité

L’enquête vise également des allégations selon lesquelles Google aurait dégradé le « score de qualité » de services de recherche verticaux concurrents dans ses résultats de recherche payants.

Selon ce principe, le score de qualité influence la probabilité qu’une publicité soit affichée par Google, ainsi que son rang. Si deux annonceurs utilisent le même mot clé, celui dont le score de qualité est inférieur doit payer plus cher pour atteindre le même rang.

Clauses d’exclusivité?

L’enquête de la Commission visera également les allégations selon lesquelles Google imposerait des clauses d’exclusivité à des partenaires publicitaires, en leur interdisant de disposer certains types de publicités fournies par des concurrents sur leur site web, ainsi qu’aux fournisseurs d’ordinateurs et de logiciels, ce dans le but d’exclure des outils de recherche concurrents.

Enfin, la Commission enquêtera sur des allégations concernant la restriction de la portabilité des campagnes de publicité en ligne vers des plateformes de publicité en ligne concurrentes.

Au moment d’écrire ces lignes, Google n’avait pas réagi à l’annonce de la Commission européenne.




Tags: , , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW