La logistique au service du commerce de détail


Michel4 - 26/02/2009

ÉTUDE DE CAS Établie au Québec depuis 85 ans, Saint-Hilaire importe et distribue des vêtements, des accessoires et de la lingerie haut de gamme, dont la marque Chantelle. L’entreprise a pris un virage crucial au cours des dernières années.

En 2006, l’entreprise a en effet procédé au réaménagement de son entrepôt ainsi qu’à l’implantation de la solution Radio Beacon, un système de gestion d’entrepôt (WMS, pour Warehouse Management System).

« Nous connaissions une croissance de l’ordre moyen de 14 % annuellement depuis quelques années déjà, mais nous éprouvions de la difficulté à suivre cette courbe dans nos opérations et processus, et nous avions constamment l’impression de courir après notre souffle, explique Benoît Dubuc, vice-président, opérations chez Saint-Hilaire. Nous étions grandement limités par nos capacités d’entreposage, de gestion des commandes et d’expédition. De plus, nos délais de livraison ne correspondant plus aux standards que nous nous étions fixés, il devenait impératif de les améliorer. »

Agrandissement par l’intérieur

Afin de combler les besoins en matière d’espace, il fallait nécessairement revoir l’utilisation de celui dont disposait l’entreprise. Aussi, Saint-Hilaire a fait appel à une firme d’experts-conseils pour réaliser l’aménagement de son centre de distribution de l’Île-des-Sœurs.

Pour augmenter l’espace disponible dans un entrepôt, on doit apprendre à vivre avec les contraintes et optimiser intelligemment. Voilà exactement ce qui a été fait chez Saint-Hilaire. Il a donc fallu exploiter l’espace en hauteur, agrandir la mezzanine, développer un système d’étagères pratiques et intégrer un réseau de convoyeurs afin de réduire grandement les déplacements des employés travaillant au traitement des commandes. 

Au cours du projet, il a été constaté qu’un système de gestion d’entrepôt pouvait venir en aide à l’entreprise. Cette possibilité a été soulevée auprès de la direction de Saint-Hilaire, qui l’a acceptée. Au terme du premier projet de réaménagement, un deuxième a donc suivi très rapidement. Complément de la première, la phase II consistait à implanter la solution Radio Beacon WMS.

Un WMS exploitant pleinement le code à barres

En plus des délais de livraison à réduire, la direction de Saint-Hilaire désirait limiter le nombre d’erreurs qui se glissaient parfois dans les commandes. Le temps était donc au changement et, pourquoi pas, au virage technologique. En poste depuis un plus de 18 mois à ce moment, Benoit Dubuc croyait réellement aux bénéfices d’une transformation des processus.

« Nous sommes à l’ère des technologies depuis plusieurs années et nous voulions nous assurer de bien suivre le courant pour continuer à croître. Bien que certaines solutions technologiques avaient été implantées dans le passé, notamment le progiciel de gestion intégré (ERP) Dynamics NAV de Microsoft, nous devions continuer à optimiser nos opérations. Radio Beacon WMS s’est avérée pour nous la solution idéale. »

Faisant figure de leader dans le marché, la solution Radio Beacon a été mise en œuvre en l’espace de quelques semaines. En plus de donner un fier coup de main dans les activités de prélèvement (« picking ») et de localisation des produits, grâce à la lecture de codes à barres principalement, la solution a grandement amélioré l’exactitude des inventaires et des commandes.

Pour toute entreprise offrant des services aux détaillants, la vraie valeur ajoutée réside dans sa capacité à remplir rapidement ses promesses de livraison. Par exemple, avoir des stocks en grande quantité ne confère aucune valeur s’ils sont introuvables dans l’entrepôt.

Questionné sur la réaction de sa clientèle vis-à-vis de la rapidité avec laquelle les commandes lui sont maintenant livrées, Benoit Dubuc répond, sourire en coin : « Quand tes clients ne t’appellent pas, c’est bon signe! » Et il ajoute : « Nous sommes réellement passés d’un mode réactif à un mode proactif, et nos ventes s’en ressentent positivement. D’ailleurs, au service à la clientèle, on a pu remarquer une augmentation certaine de la satisfaction de nos clients. »

Un avenir sans papier

Que réserve l’avenir à Saint-Hilaire? En tout cas, la direction n’a pas l’intention de s’arrêter à ces démarches, même si elles comblent ses attentes. « Pour améliorer davantage notre gestion des stocks, nous nous devons d’améliorer nos prévisions, indique M. Dubuc. C’est d’ailleurs là-dessus que nous nous pencherons prochainement. Aussi, en plus de croire aux technologies, j’ai un grand respect pour l’environnement. C’est donc pour cette raison que je veux lancer des initiatives visant à éliminer le plus possible l’utilisation du papier dans nos activités. Le pas peut sembler petit, mais ce sera notre façon de faire notre part, du moins pour l’instant. »

Le défi est lancé aux autres entreprises d’en faire autant…

Michel Girard, vice-président de la pratique logistique pour le Groupe Créatech, qui se spécialise en optimisation de la chaîne d’approvisionnement et en intégration de solutions en TI.