L’actualité des TI en bref


Alain Beaulieu et Jean Francois - 22/08/2008

TechnoMontréal cherche un nouveau DG. Ottawa et ses déchets technologiques. Toronto accueille le plus puissant ordinateur au Canada. Télé-Annonces n’est plus. Corruption des données du gouvernement fédéral. Medical Intelligence au Royaume-Uni. Les Québécois dépensent. Nstein signe deux contrats à l’étranger. Et plus encore.

TechnoMontréal se cherche un nouveau dirigeant

L’organisme TechnoMontréal, qui se définit comme étant la grappe des technologies de l’information et des communications du Grand Montréal, se retrouvera bientôt sans directeur général. Le DG actuel, Pierre Root, a annoncé qu’il quittera son poste le 27 août, en raison de l’offre d’un « poste très intéressant » de la part d’une des organisations membres. M. Root, qui cumulait ces fonctions depuis le 1er novembre 2007, avait pris la relève de Lyne Bouchard qui dirigeait l’organisme depuis sa fondation en avril de la même année.

Selon l’offre d’emploi, le candidat idéal pour ce poste doit avoir oeuvré à titre de consultant, de conseiller à la direction ou de cadre supérieur, avoir réalisé des mandats d’analyse et de planification stratégique pour des projets « mobilisateurs et collectifs », avoir une expérience en concertation, connaître le secteur des TIC et posséder un réseau auprès des acteurs privés, publics et universitaires. Il doit aussi être familier avec les relations gouvernementales, pour la recherche et la gestion du financement public, tout comme être expérimenté en relations publiques. La période de dépôt de candidature, qui devait se terminer le 22 août, a été prolongée d’une semaine jusqu’au 29 août.

Ottawa veut recycler ses ordinateurs

Selon un article de La Presse Canadienne qui a été diffusé par le quotidien montréalais Le Devoir, le gouvernement du Canada envisagerait la mise en place d’un programme de récupération des déchets technologiques afin d’éviter que les ordinateurs et les périphériques ne prennent la direction des dépotoirs. L’absence de programmes de récupération et d’échéanciers d’établissement de tels programmes dans certaines provinces inciterait le ministère des Travaux publics et Services gouvernementaux à mettre en place sa propre structure pancanadienne au cours des cinq prochaines années.

Sur le site de ce ministère, un document d’orientation nommé Écologisation des opérations gouvernementales souligne le besoin d’établissement d’une méthode pangouvernementale de gestion des déchets de bureau globale pour les déchets électroniques. Le document suggère l’adoption de mesures de réduction des déchets comme l’augmentation du ratio employés-imprimante, l’usage d’équipement électronique multifonctions et le recours au programme de réutilisation Ordinateurs pour l’école. À propos des équipements excédentaires, le document indique que le gouvernement fédéral « élaborera une méthode efficace et environnementale de gestion pour les éliminer en temps opportun. »

Le plus puissant superordinateur au Canada

En vertu d’une entente conclue entre IBM et l’Université de Toronto, le Canada accueillera bientôt le plus puissant superordinateur situé à l’extérieur des États-Unis. Sa vitesse de calcul devrait atteindre 360 trillions d’opérations par seconde, soit 30 fois plus que le plus important système actuellement utilisé pour la recherche scientifique au Canada, alors que sa capacité de stockage devrait être 60 fois plus importante que celle nécessaire pour stocker les archives Web de la Bibliothèque du Congrès américain.

Construit par IBM, cet ordinateur, qui sera doté d’une architecture hybride fondée sur le système à haut rendement iDataplex IBM et sur une architecture POWER6 évoluée et regroupera plus de 4 000 serveurs, devrait être complété à l’été 2009. L’un des premiers systèmes à utiliser la nouvelle technologie Nehalem d’Intel, qui sera lancée cet automne, l’ordinateur sera logé dans un centre de données à très haute efficacité énergétique situé au nord de Toronto. Le centre, dont la mise sur pied bénéficie de l’appui financier du Fonds des plateformes nationales de la Fondation canadienne pour l’innovation, en partenariat avec le gouvernement ontarien et l’université de Toronto, sera connecté à un grand complexe de stockage.

Il servira essentiellement aux recherches menées par le consortium SciNet qui, réunissant l’Université de Toronto et des hôpitaux de recherche qui lui sont affiliés, se consacre à l’étude des changements climatiques, à l’aérospatiale, à l’astrophysique, à la bio-informatique, à la physique chimique, à l’imagerie médicale, entre autres, et aux divers phénomènes qui y sont rattachés. Le consortium est aussi associé au projet international ATLAS dont l’objectif est d’étudier les forces fondamentales qui régissent l’univers, à partir notamment des données produites par le Grand Collisionneur de Hadrons de Genève, qui seront disponibles à partir de septembre.

Télé-Annonces disparaît des écrans

Le réseau Télé-Annonces de l’entreprise médiatique Astral Média, qui diffusait des petites annonces à la télévision et sur Internet , cesse ses activités. Vingt-huit employés à temps plein et dix employés à temps partiel perdent leur emploi.

La décision de l’entreprise aurait été influencée par le manque de pertinence de ce service dans la stratégie commerciale de l’entreprise, mais surtout par la grande popularité des sites gratuits de petites annonces sur Internet. Astral Média remboursera les clients au prorata des durées de contrat non écoulées. Le site Web des petites annonces était encore actif au moment de mettre cette nouvelle en ligne.

Militaires accusés

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) a porté des accusations contre deux militaires, soit le Maître de 2e classe Sylvia Reid et le Maître de 2e classe Janet Sinclair, en rapport avec la corruption présumée d’une base de données du gouvernement en juillet 2007, alors qu’ils étaient en poste à Ottawa. Le SNEFC est une unité indépendante de la Police militaire dont le mandat est de faire enquête sur des questions délicates et graves touchant les biens de la Défense nationale, les employés du Ministère de la Défense nationale et les membres des Forces canadiennes en service au Canada et à l’étranger.

Conformément aux preuves recueillies, découlant notamment de l’analyse judiciaire des ordinateurs, les deux militaires canadiens sont accusés de sabotage, de conspiration, de méfait concernant des données et de dommage volontaire aux biens. L’enquête ayant conduit à ces accusations a été menée par des membres du SNEFC en collaboration avec la Police militaire des Forces canadiennes basées à Ottawa.

Medical Intelligence fait une percée au Royaume-Uni

Medical Intelligence Technologies, qui fournit des solutions de télésécurité mobile, a paraphé un contrat de licence avec Masternaut Three X, une société de gestion de ressources mobiles et de repérage de véhicules établie au Royaume-Uni. Il s’agit de son premier client situé dans ce pays. Grâce à cette entente, Masternaut Three X pourra intégrer le service Urgentys reposant sur la technologie GPS, de Medical Intelligence, à son propre logiciel de gestion des parcs automobiles. Ainsi, les travailleurs solitaires faisant partie de la clientèle de Masternaut Three X, qui compte 2 000 sociétés et PME, disposeront d’une solution harmonisée.

Évaluée à 440 343 $ (216 000 livres sterling), l’entente initiale comprend une commande de boutons d’urgence Urgentys GPS Lone Worker. La livraison des appareils devrait débuter à la fin du troisième trimestre de 2008.

Les Québécois dépensent plus sur le Web

Selon l’Indice du commerce électronique au Québec, 14 % des adultes québécois ont acheté pour plus de 322 millions $ de produits et services sur Internet en juin 2008, comparativement à 251 millions $ le mois précédent et à 242 millions $ en juin 2007. La dépense moyenne par consommateur a aussi crû en juin par rapport à mai, passant de 240 $ à 371 $. En revanche, le nombre de Québécois à acheter des produits et services sur Internet est demeuré stable d’année en année.

À raison de 18 % des transactions, les livres, revues et journaux dominent le palmarès des achats en ligne, suivis des vêtements, bijoux et accessoires (15 %), des billets de spectacle (11 %), du matériel d’ordinateur (8,5 %) et des logiciels (6,8 %). L’Indice du commerce électronique au Québec est établi tous les mois depuis un an par le Cefrio, l’agence Internet VDL2 et la firme SOM Recherches et Sondages pour rendre compte des habitudes de consommation des Québécois, tant sur des sites marchands que sur des portails favorisant les transactions électroniques entre consommateurs.

Nstein signe deux nouveaux contrats

L’entreprise a signé deux contrats à l’étranger, l’un avec l’entreprise d’information française Groupe Moniteur, qui dessert les marchés de la construction et des collectivités locales, et l’autre avec un éditeur de journaux de l’Iowa. En vertu du premier contrat, Nstein Technologies fournira à Groupe Moniteur l’ensemble de sa suite OPS, ce qui inclut Digital Asset Management (DAM), Web Content Management (WCM) et Text Mining Engine (TME). La suite servira à l’élaboration d’une plate-forme de gestion pour l’ensemble des contenus numériques de l’entreprise qui pourra ainsi gérer, mettre en relation, publier et réutiliser ses contenus numériques à travers l’ensemble de ses publications et services.

Établie en 1903, Groupe Moniteur possède plus de 30 publications. L’entreprise, qui a acquis une première version de DAM en 2005, prévoit compléter le déploiement de l’ensemble des technologies de gestion de contenu de Nstein à l’automne 2008 sur ses deux sites phares, soit Le Moniteur et La Gazette des communes.

Le deuxième contrat a été signé avec la société Omaha World-Herald, qui possède des journaux dans les états de l’Iowa et du Nebraska. En affaires depuis 1885, l’entreprise s’est, quant à elle, portée acquéreuse de la solution TME qu’elle entend utiliser pour organiser de façon sémantique sa bibliothèque de contenus multimédias. Grâce à la solution de Nstein, l’entreprise entend baliser de façon plus efficace et cohérente l’ensemble des contenus utilisateurs et éditoriaux qu’elle fournit via ses sites Web, notamment les articles, les images et les vidéos. Outre l’amélioration de la recherche frontale et éditoriale, ces balises aideront l’entreprise à optimiser les moteurs de recherche sur l’ensemble de ses sites, à automatiser les flux de travaux, à assurer la personnalisation et à rationaliser les efforts de syndication.

En quelques octets

Organisé par Mobile Maestria, en collaboration avec TechnoMontréal et l’Institut International des Télécommunications (IIT), le premier Forum canadien sur la gestion des sans-fils rassemblera le 9 octobre prochain à Montréal grands et petits fournisseurs, incluant Bell, Rogers, Telus, Microsoft, RIM, Motorola et Wavesat, pour discuter de l’avenir de l’industrie.

En vertu de contrats conclus avec d’importants radiodiffuseurs du Mexique, de l’Argentine et du Chili, c’est AldeaVision Solutions, une firme de Montréal fournissant des services de vidéotransmission, qui transmet en direct les Jeux olympiques d’été de Pékin de 2008 dans ces pays.

L’éditeur de logiciels pour le secteur de la santé MédiSolution distribuera les solutions pour le système d’information axé sur les soins communautaires Paris et assurera le soutien technique des clients au Canada de l’éditeur anglais In4tek .

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef et Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Facturation des messages texte : un peu de confusion, un peu de contestation On réseaute et on déjeune? L’économie des TI en bref Mobile vs stationnaire ou mobile vs mobile? Facture verte, reçu vert




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,