L’actualité des TI en bref – 14 mai 2009


Alain Beaulieu - 14/05/2009

Hausse de clientèle chez Vidéotron
– Clemex accroît sa présence sur le marché des aciéries
– Nakisa, deux fois honoré par SAP
– Prestige Télécom décroche un contrat dans les Maritimes
– Le Canada sur la liste noire des pays pirates
– Planète TI
La clientèle de Vidéotron croît

Vidéotron a enregistré, au terme du premier trimestre de 2009, une hausse de clientèle pour l’ensemble de ses services, soit la télédistribution, l’accès Internet, la téléphonie par câble et la téléphonie sans fil. Au niveau de ses services de télédistribution, plus de 13 000 foyers se sont ajoutés à sa base d’abonnés dont le nombre excède maintenant 1,72 million. La croissance la plus forte a eu lieu du côté du service illico télé numérique, qui enregistrait un ajout de plus de 35 000 clients.

En ce qui concerne les services d’accès à Internet haute vitesse par modem-câble, la croissance a été de 25 404 nouveaux abonnés, ce qui porte à plus de 1 million le nombre d’abonnés et fait de Vidéotron le premier fournisseur au Québec, soutient-il. Les services Internet à très haute vitesse TGV 30 et TGV 50 rejoignent, pour leur part, 915 000 abonnés.

Le bassin d’utilisateurs du service de téléphonie par câble a été augmenté de près de 39 000 nouveaux clients au cours du premier trimestre de 2009, pour atteindre 890 918 clients. En outre, l’entreprise a activé durant ce trimestre 4 613 nouvelles lignes de téléphonie sans fil, lesquelles totalisent maintenant 68 015 lignes.

La proportion de ses clients abonnés à deux services et plus a aussi crû au terme de ce trimestre, comparativement au même trimestre de 2008. Ainsi, cette proportion était de 66 % au 31 mars 2009, comparativement à 60 % un an plus tôt.

Clemex accroît sa présence sur le marché des aciéries

L’entreprise Technologies Clemex, de Longueuil, a vendu deux systèmes Clemex CIR, servant à contrôler la propreté de l’acier, à deux aciéries américaines, soit Carpenter Technology Corporation et SSAB (Swedish Steel AB). Cette dernière s’est aussi procuré un microduromètre Clemex CMT.HD, qui sert à mesurer la dureté du métal. Clemex conçoit, fabrique et met en marché des logiciels d’analyse d’images utilisés par des laboratoires de recherche et de contrôle de la qualité en microscopie.

Nakisa, deux fois honoré par SAP

L’éditeur de logiciels Nakisa, dont le bureau nord-américain est situé à Montréal, s’est mérité deux prix 2009 SAP Pinnacle Awards, le premier en qualité d’Innovateur logiciel de l’année (Software Solutions Innovator of the Year) et le second, dans la catégorie des solutions d’architecture orientée vers les services (SOA Proof Points/Showcase Leadership – Software).

Ces prix, qui sont décernés aux partenaires de SAP s’étant le mieux illustrés sur le marché, l’ont été lors de la conférence SAPPHIRE 2009, qui avait lieu du 11 au 14 mai à Orlando, en Floride. Plus de 300 entreprises étaient en nominations, soit le double de l’année précédente.

Nakisa, qui a aussi un bureau en Allemagne, fournit des solutions de gestion du talent et d’optimisation de la performance des effectifs.

Prestige Télécom décroche un contrat dans les Maritimes

L’entreprise Prestige Télécom, qui fournit des services d’ingénierie de réseau, d’approvisionnement en matériel, d’installation et de soutien de réseaux, a paraphé un contrat de trois ans avec un important opérateur de réseaux situé dans les provinces maritimes. Évalué à 9 M$, le contrat porte sur la mise en oeuvre d’une infrastructure de réseaux extérieurs qui couvrira les territoires de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-Labrador. Les services que fournira la firme de Baie-d’Urfé incluent la conception des réseaux, la gestion des dossiers, la création de projets détaillés, le droit de passage et le service de dessins assistés.

Pour mener à terme son contrat, la firme a établi des bureaux dans les Maritimes et travaille actuellement au recrutement de plus de 30 employés dédiés à ces nouvelles activités. La firme a aussi procédé à la nomination de Colin Bell au poste de directeur – Ingénierie pour l’Est du Canada. M. Bell a joint l’entreprise en 2007 suite à l’acquisition par celle-ci de Keen Communication Services, une firme d’ingénierie dont il était président-directeur général.

Le Canada sur la liste noire des pays pirates

Le Canada fait désormais partie de la liste noire américaine des pays qui interviennent peu pour combattre le piratage et la contrefaçon de produits américains, incluant les logiciels, la musique et les films, et ce, bien que le taux de piratage de logiciels ait diminué entre 2007 et 2008, passant de 33 % à 32 %. Même à 32 %, ce taux a engendré une perte de 1,2 G$ dans l’économie canadienne et classe le pays au 17e rang dans la liste des 25 pays avec le plus faible taux de piratage de logiciels (le taux est de 20 % aux États-Unis). Établie par les représentants américains du commerce, cette liste comprend des pays comme la Chine et la Russie, qui sont considérés comme deux des plus importants délinquants depuis plusieurs années.

C’est du moins ce que prétendent les auteurs de la dernière étude annuelle sur le piratage de la Business Software Alliance (BSA) qui imputent cet état de choses à l’incapacité du Canada de moderniser sa loi sur les droits d’auteur et d’établir des mesures d’application efficaces de la loi. En conséquence, ils demandent aux autorités canadiennes de mettre en place une réglementation plus forte sur les droits d’auteur.

Réalisée par la firme de recherche IDC, l’étude souligne une augmentation du taux de logiciels piratés entre 2007 et 2008 à l’échelle mondiale, lequel est passé de 38 % à 41 % et a engendré un manque à gagner de plus de 50 milliards de dollars. Il s’agit d’une deuxième hausse annuelle consécutive et les auteurs de l’étude s’attendent à ce que les actes de piratage augmentent cette année par rapport à 2008, en raison de la situation économique difficile actuelle.

Planète TI

Belgique – La Commission européenne a déclaré Intel coupable de violation des lois antitrust dans le secteur des microprocesseurs d’ordinateurs et l’a condamnée à une amende de 1,44 G$ US. La Commission estime que les agissements d’Intel, qui consistaient à accorder de substantiels rabais au détaillant Media Markt pour qu’il cesse de vendre les produits de son rival AMD, ont causé un préjudice à des millions de consommateurs européens qui avaient de cette façon moins de choix.

États-Unis – Oracle a conclu une entente visant l’acquisition de l’entreprise Virtual Iron, qui fournit des logiciels de virtualisation. Cette acquisition, qui reste à être approuvée par les autorités réglementaires, ce qui devrait être fait d’ici l’été, permettra à Oracle d’enrichir son offre dans le domaine de l’allocation dynamique des ressources. > À lire dans Network World

États-Unis – VMware et Google ne s’entendent pas à savoir s’il est plus profitable pour les clients de mettre sur pied un centre de données virtualisé à l’interne ou de recourir à un impartiteur par l’entremise d’un nuage informatique. Alors que le premier penche pour la première option, le second, qui offre un service de nuage, préconise la seconde option, par l’entremise de leur blogue respectif. > À lire dans Network World

États-Unis – SAP est d’avis que les organisations qui ont recours à l’informatique analytique ont une idée plus précise de ce qui se passe que celles qui n’y ont pas recours, ce qui devrait les aider à mieux passer au travers de la récession. C’est ce qu’a affirmé le co-chef de la direction de SAP, Leo Apotheker, lors de son allocution à la conférence SAPPHIRE 2009.

Avec le service de nouvelles IDG

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , ,