L’actualité des TI en bref


Alain Beaulieu - 10/12/2008

Groupe Altus achète Harfan Technologies. Mechtronix se restructure. Un nouveau directeur pour Cypra Media. Quebecor ne veut pas qu’Internet soit réglementé. 638 000 cartouches évitent les sites d’enfouissement. Planète TI.

Groupe Altus achète Harfan Technologies

Groupe Altus de Toronto, une firme-conseil spécialisée en services professionnels et en gestion immobilière, s’est porté acquéreur de la firme Harfan Technologies de Québec. Fondée en 1991, Harfan conçoit et commercialise des solutions logicielles de gestion d’infrastructure destinées aux administrations municipales d’Amérique du Nord. Ces logiciels permettent notamment aux décideurs d’établir les priorités, de saisir les demandes des clients, d’émettre des commandes de travail et de vérifier les réseaux routiers, d’eaux, d’égouts et d’eaux pluviales, conformément aux normes de sécurité et de comptabilité en vigueur.

Grâce à cette acquisition, en tenant compte de l’acquisition récente de la firme Capital Planning Solutions, Altus estime être maintenant en mesure de satisfaire les besoins de planification des dépenses capitales de ses clients oeuvrant dans les secteurs immobilier et des infrastructures et équipements connexes. Employant plus de 1 300 personnes, Altus dispose d’un réseau de 34 bureaux dans 24 villes du Canada, de huit bureaux au Royaume-Uni et d’un bureau aux États-Unis.

Mechtronix se restructure

Le fabricant de simulateurs de vol Mechtronix Systems , adoptant une approche clé en main, a restructuré ses activités pour fournir à ses clients, soit les compagnies aériennes, les centres de formation et les établissements de formation aéronautique, l’ensemble des solutions et des services dont ils ont besoin pour créer un environnement de formation au vol interne. Pour ce faire, l’entreprise de Montréal a mis sur pied l’organisation en holding Mechtronix World Corporation, qui se compose de trois divisions, soit Mechtronix Systems, Mechtronix Capital et Mechtronix Aviation Services.

La principale division de Mechtronix World Corporation, Mechtronix Systems, continuera de réaliser les activités de conception et d’ingénierie, de recherche et de développement et de fabrication des simulateurs de vol et des appareils de formation au pilotage. Pour sa part, Mechtronix Capital offrira son assistance et ses conseils aux clients à la recherche d’un financement spécialisé pour leurs appareils de formation et pour leurs centres de formation aéronautique, alors que Mechtronix Aviation Services apportera aux centres de formation un soutien portant sur la dotation en personnel et sur les activités.

Un nouveau directeur pour Cypra Media

L’entreprise montréalaise Cypra Media, qui fournit des services de livraison par courriel aux éditeurs de contenu Internet et aux spécialistes du marketing sur Internet, a trouvé en la personne de Sam Lee son nouveau directeur du service aux comptes. Relevant du vice-président de la division des services de courriel, Michael Quigley, M. Lee aidera ce dernier à superviser les services-conseils à la clientèle et les processus d’embauche, de formation et de supervision des représentants des services aux comptes et du soutien technique.

M. Lee était auparavant directeur marketing courriel chez Business Objects, à Vancouver. Il a aussi été directeur de comptes, analyste du soutien technique et spécialiste de gestion de campagne au sein d’Epsilon Interactive, à Toronto.

Quebecor ne veut pas qu’Internet soit réglementé

Dans la foulée de l’audience publique sur les nouveaux médias du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) qui aura lieu le 17 février prochain à Gatineau, l’entreprise de médias Quebecor Media a fait savoir qu’elle ne percevait aucune raison valable de réglementer Internet et qu’elle entend défendre sa position en février.

Non seulement elle estime qu’il n’existe aucune preuve ou justification qui milite en faveur d’une réglementation d’Internet, mais elle ne croit pas qu’il soit justifié de lever les ordonnances d’exemption actuelles ou d’imposer une taxe sur les revenus des fournisseurs d’accès Internet pour financer la production de contenus.

L’entreprise affirme qu’il est biaisé de se référer à la Loi sur la radiodiffusion de 1991 pour justifier une action réglementaire et qu’il est inapproprié de recourir à la réglementation pour favoriser la production de contenus canadiens sur Internet, puisqu’Internet offre déjà une grande diversité et richesse de contenus. Elle considère que si les autorités veulent faire en sorte de favoriser la création de contenus canadiens sur Internet, c’est par l’entremise de politiques et de mécanismes d’intervention gouvernementale qu’il faut agir. « La concurrence s’y livre entre les contenus produits par les professionnels des médias et ceux initiés par les usagers, avec jusqu’à maintenant un très net avantage à ces derniers », note l’entreprise.

Quebecor croit que la présence canadienne dans l’environnement de radiodiffusion des nouveaux médias est déjà significative et ne cesse de s’enrichir et qu’une réglementation du secteur nuirait à la compétitivité de l’industrie canadienne et isolerait le Canada des autres pays démocratiques qui se sont abstenus de réglementer dans ce domaine.

638 000 cartouches évitent les sites d’enfouissement

Dans le cadre de sa campagne « Défi d’un million de cartouches », dont l’objectif est de recueillir un million de cartouches d’encre ou de toner d’ici le 22 avril 2009 – la journée de la Terre – afin qu’elles ne soient pas acheminées aux sites d’enfouissement, la chaîne de magasins de fournitures Bureau en gros a collecté à ce jour plus de 638 000 cartouches. Une cartouche d’encre peut prendre entre 400 et 1 000 ans pour se décomposer dans un site d’enfouissement.

Le « Défi d’un million de cartouches » a été lancé le 24 septembre dernier, dans le cadre du programme « Recycler pour l’éducation » qui donne 1 $ pour chaque cartouche recueillie aux écoles participantes. Les cartouches d’encre et de toner usagées peuvent être déposées dans les contenants prévus à cette fin dans n’importe quel magasin Staples/Bureau en gros au Canada.

Planète TI

San Francisco, États-Unis – Alors que Microsoft commence à rendre disponibles ses premières mises à jour de sécurité, des pirates ont déjà commencé à exploiter une nouvelle faille présente dans son fureteur Internet Explorer 7, qui a été identifiée le 7 décembre sur un forum de discussion chinois par un groupe appelé Knownsec. La faille apparaît lorsque le fureteur est exécuté sur Windows XP, Service Pack 2.

Stockholm, Suède – Le fournisseur de services de communication Vodafone a offert 29,4 millions $ US pour acquérir la firme Wayfinder, qui développe des logiciels de navigation pour appareils mobiles. Le conseil d’administration de l’entreprise suédoise recommande aux actionnaires d’accepter l’offre.

San Francisco, États-Unis – Des experts croient que les chefs d’entreprise devraient suivre l’exemple de Barack Obama, qui devra abandonner son appareil BlackBerry pour des raisons de sécurité nationale lorsqu’il sera assermenté, et de cesser d’utiliser leurs BlackBerry, parce qu’ils accroissent le risque que des informations sensibles soient interceptées par des entreprises concurrentes ou des bandits.

Japon – En raison de la situation économique défavorable, Sony prévoit licencier 8 000 employés, soit 5 % de ses effectifs totaux, fermer cinq à six usines, dont une usine en France, et mettre sa stratégie d’expansion mondiale en veilleuse. L’entreprise entend, en outre, réduire de 33 % ses investissements stratégiques.

Avec le service de nouvelles IDG

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , , ,