L’actualité des TI en bref


Alain Beaulieu - 11/03/2009

ImpôtRapide 2009 : pas si gratuit qu’il n’y paraît. Un premier film commercial fait appel à la technologie D-Box. Contrat en Malaisie pour Mechtronix. Liste des numéros exclus : efficace, mais moins connue au Québec. Logiciels Radio IP achète une firme suédoise. Le Comité d’investissement communautaire de Telus s’enrichit. Planète TI.

ImpôtRapide 2009 : pas si gratuit qu’il n’y paraît

Une précision doit être apportée à un article publié récemment où il est mentionné que le logiciel de déclaration de revenus ImpôtRapide 2009 d’Intuit peut être utilisé en ligne gratuitement dans sa version simple, c’est-à-dire pour des contribuables n’ayant que des revenus d’emplois ou de retraite.

Or, après vérification et malgré ce qu’on nous a dit, il appert que l’utilisation du logiciel en ligne n’est pas si gratuite que ça, comme nous l’a souligné un fidèle lecteur, René Leduc. En fait, l’utilisation comme telle du logiciel est gratuite, mais c’est lorsqu’on s’apprête à imprimer la déclaration ou de la soumettre électroniquement via IMPÔTNET que l’utilisateur doit payer des frais. L’impression ou la transmission électronique de vos déclarations indique votre satisfaction avec ImpôtRapide en ligne, et vous devrez payer votre logiciel à ce moment-là, mentionne-t-on sur le site Web du fabricant. Petite nuance…

Un premier film commercial fait appel à la technologie D-Box

C’est le film de suspense et d’action Fast & Furious des studios Universal Pictures, qui sera lancé le 3 avril prochain, qui sera le premier film commercial à faire appel à la technologie de génération de mouvement D-Box Motion Code de la firme québécoise D-Box Technologies.

En prévision de la sortie de ce film, des sections de sièges spécialement équipés de la technologie D-Box auront été installées dans deux cinémas, soit le Mann Chinese 6 Theatre à Hollywood en Californie, et le UltraStar Surprise Pointe 14 à Surprise en Arizona. Un kiosque de démonstration sera installé dans le hall d’entrée de chacun des cinémas pour permettre aux cinéphiles d’avoir un avant-goût de l’expérience cinématographique immersive offerte par D-Box.

Contrat en Malaisie pour Mechtronix

L’école de pilotage GGIFA International Aviation College de Malaisie s’est portée acquéreur d’un simulateur de vol Ascent Flight Trainer de Mechtronix Systems. Ce simulateur, configuré en Cessna 172R monomoteur et équipé d’avionique Garmin 1000, est destiné à soutenir un projet d’expansion dans ses nouvelles installations de Bintulu Sarawak, en Malaisie orientale.

L’école prévoit utiliser ce dispositif de formation pour offrir des cours de licence de pilote professionnel, de qualification de vol aux instruments et de règles de vol à vue à des étudiants malais et étrangers. Le simulateur comprendra un système visuel de 180 par 35 degrés et un générateur d’images. Le centre de formation malais prévoit déployer l’appareil au printemps 2009. Cette commande s’ajoute aux dix autres ventes conclues en Asie par le Mechtronix au cours des douze derniers mois.

Liste des numéros exclus : efficace, mais moins connue au Québec

L’Association de la recherche et de l’intelligence marketing (ARIM), l’organisme qui régit et réglemente l’industrie de la recherche sur l’opinion publique au Canada, a rendu publics les résultats d’un premier sondage sur l’efficacité de la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus (LNNTE) du Canada. Introduite le 30 septembre dernier, cette liste vise à permettre de bloquer les appels non désirés des télévendeurs.

Effectué par Harris-Decima auprès de 2 035 adultes canadiens, le sondage montre que les Québécois sont moins au courant de l’existence de la LNNTE que l’ensemble des Canadiens, soit 69 % contre 84 %, et qu’il y ont moins recours que dans les autres provinces.

Ainsi, 25 % des adultes québécois ont inscrit leurs lignes terrestres résidentielles sur la LNNTE, comparativement à 33 % pour l’ensemble du pays, alors que 7 % y ont inscrit leurs numéros de téléphone cellulaire, contre 12 % à la grandeur du pays. C’est en Ontario qu’on trouve la plus grande proportion d’adultes ayant inscrit un numéro de téléphone sur la LNNTE, soit 41 % contre 25 % au Québec.

L’efficacité de la LNNTE semble toutefois bonne, puisque 83 % des Québécois qui y ont inscrit leur numéro de téléphone affirment recevoir moins d’appels de télémarketing. Cette proportion est de 84 % en Ontario, soit la plus forte valeur au pays. En revanche, 9 % des Québécois affirment recevoir plus d’appels de télémarketing maintenant qu’ils y ont inscrit leur numéro de téléphone, ce qui met en lumière la nécessité d’imposer des pénalités aux télévendeurs qui font fi de la liste, estiment les auteurs du rapport.

Logiciels Radio IP achète une firme suédoise

L’entreprise montréalaise Logiciels Radio IP, spécialisée dans les solutions de réseaux privés virtuels (VPN) mobiles pour les situations critiques, a acquis la firme suédoise ipUnplugged. Localisée à Stockholm, ipUnplugged développe des logiciels d’accès réseau qui assurent une itinérance (roaming) transparente et sécurisée au travers des réseaux locaux, étendus et sans fil 3G et 4G, publics et gouvernementaux. Fondée en 1999, l’entreprise n’emploie pour l’instant qu’une personne, mais Radio IP, qui est en processus de recrutement, prévoit augmenter ce nombre.

Grâce à cette acquisition, Logiciels Radio IP enrichit sa gamme de produits, par l’ajout notamment des logiciels Mobile Client, Roaming Client, Roaming Gateway et Roaming Server précédemment offerts par ipUnplugged, en plus d’étendre sa présence sur le marché européen. En plus des droits d’auteur sur les technologies actuellement offertes par ipUnplugged, Radio IP a aussi acquis les brevets en instance d’approbation de l’entreprise suédoise. Logiciels Radio IP s’est en outre engagée à assurer le soutien de la gamme de produits ipUnplugged existante et d’en poursuivre le développement et la vente, par l’entremise notamment des revendeurs à valeur ajoutée.

Le Comité d’investissement communautaire de Telus s’enrichit

Deux femmes bien en vue dans la communauté des affaires montréalaise, soit Andrea Martin, la présidente de Reader’s Digest Canada et Amérique latine, et Claude Benoit, la présidente et chef de la direction de la Société du Vieux-Port de Montréal, ont joint le Comité d’investissement communautaire de Telus à Montréal.

En 2008, les comités d’investissement communautaire de Telus au Québec ont remis plus d’un million de dollars, dont quatre dons de 50 000 $, aux collectivités locales. La priorité est accordée aux projets reliés aux domaines des arts et de la culture, de l’éducation et du sport ou de la santé et du mieux-être dans l’environnement qui ont un effet maximal auprès des jeunes des communautés métropolitaines.

Le comité montréalais entend tirer profit des connaissances des milieux culturel, scientifique et caritatif de ses nouveaux membres. Alors que Mme Martin est qualifiée de chef de file dans le domaine des médias et du marketing, Mme Benoît est reconnue pour sa contribution en éducation et pour le rayonnement de la culture montréalaise.

Planète TI

États-Unis – Barbara Liskov, professeure au Massachusetts Institute of Technology, recevra le 27 juin prochain le prix A.M. Turing Award 2008, considéré par plusieurs comme le prix Nobel en sciences informatiques. Elle a contribué à la mise au point des techniques de programmation en orienté objet, sur lesquelles se fondent notamment les langages de programmation Java et C++. Elle est, en outre, la première femme américaine à avoir obtenu un doctorat en sciences informatiques.

États-Unis – Le président et chef de la direction d’IBM Sam Palmisano a obtenu une rémunération totale d’environ 20,96 M$ US en 2008, incluant un salaire de 1,8 M$ US, un bonus à la performance de 5,5 M$ US et des options sur actions totalisant 12,22 M$ US. Sa rémunération était de 20,91 M$ US en 2007. Totalisant 103,6 G$ US en 2008, les ventes de l’entreprise étaient en hausse de 5 % par rapport à 2007.

Allemagne – L’Allemagne est le dernier pays à avoir ratifié le seul traité international concernant les crimes informatiques qui existe, soit la Convention sur la cybercriminalité adoptée en 2001 par le Conseil de l’Europe. Ce faisant, l’Allemagne indique sa volonté de s’y conformer et d’adapter sa législation en conséquence. Des 47 pays qui ont signé la Convention, 24 ne l’ont pas encore ratifiée.

France – La France et l’Irlande s’apprêtent à introduire des programmes de formation en répression des crimes informatiques et aimeraient que la Commission européenne mette sur pied un programme accrédité de formation à cet effet.

Avec le service de nouvelles IDG

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , , , ,