L’actualité des TI en bref


Jean-François Ferland - 03/11/2009

Proposition aux créanciers et examen des options chez ART
Sélections technologiques pour deux entités gouvernementales
Contrat dans le Nord-ouest américain pour Speedware
Mises à jour de ventes d’actifs chez Nortel

Proposition aux créanciers et examen des options chez ART

Le conseil d’administration de l’entreprise ART Recherches et Technologies Avancées de Montréal, qui développe et commercialise des produits d’imagerie optique destinés aux industries des soins de la santé et du pharmaceutique, a déposé un avis d’intention de formulation d’une proposition à ses créanciers, en vertu de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. L’entreprise a également obtenu du financement temporaire qui pourrait atteindre 1,2 M$.

Cette annonce survient quelques jours après qu’ART ait indiqué qu’elle avait entamé un examen de ses options stratégiques. La vente d’une partie ou du total des actifs, la restructuration de l’entreprise ou de son capital, la fusion et la vente par acquisition font partie des possibilités qui seront étudiées par le conseil d’administration, de concert avec une firme de services-conseils. L’entreprise ajoute que rien ne garantit qu’un geste sera concrétisé, mais elle ajoute qu’elle ne compte pas commenter l’évolution de sa réflexion, sauf s’il y a des développements majeurs. Entre-temps, ART a procédé à une rationalisation qui a eu des impacts sur 35 postes, dont 15 ont fait l’objet d’abolitions, de démissions ou de congédiements.

Dans les plus récents résultats financiers d’ART, soit ceux du deuxième trimestre de l’année financière 2009, les revenus étaient de 982 033 $ et la perte nette était de 1 092 308 $. Pour les six mois complétés de l’année financière en cours, les revenus étaient de 1 052 729 $ et la perte nette était de 2,4 M$.

Sélections technologiques pour deux entités gouvernementales

La Société de l’assurance automobile du Québec, l’entité du gouvernement québécois qui gère le programme public d’assurance pour les conducteur et l’émission des permis de conduire et des plaques d’immatriculation, a recours depuis quelques mois à une solution intégrée de traitement des chèques par la numérisation. Cette solution est fondée sur un système de traitement des documents par imagerie, qui provient du fournisseur Aperta d’Écosse, et sur un logiciel de capture des données de Parascript, une entreprise de Boulder au Colorado.

D’autre part, la Ville de Québec a octroyé un contrat de 2,78 M$ à WebTech Wireless, une entreprise de Vancouver qui fournit des systèmes de localisation et des services télématiques pour les flottes de véhicules. La première étape de l’entente, qui a trait à l’intégration d’une solution de gestion de flotte aux véhicules d’entretien de la ville, vise l’installation d’un système pilote de gestion et l’intégration de modules de données mobiles par localisation GPS dans 114 chasse-neige et saleuses d’ici mars 2010. Ces modules permettront d’obtenir des données relatives au fonctionnement des véhicules et au suivi des fonctions de déneigement et d’étalage du sel. Deux étapes ultérieures ont trait à l’installation de tels modules dans d’autres véhicules municipaux.

Contrat dans le Nord-ouest américain pour Speedware

Speedware, une entreprise de Montréal qui est spécialisée dans les solutions de modernisation des TI, a décroché un contrat de prestation de services de modernisation d’applications patrimoniales auprès du Washington State Board for Community and Technical Colleges, un organisme de coordination d’un réseau de 34 collèges techniques et communautaires dans l’État de Washington, aux États-Unis.

Le contrat, que Speedware estime être parmi les plus importants qu’elle ait eu à réaliser à ce jour, a trait à des services de consultation et de soutien technique ainsi qu’à la vente de licences pour procéder à la migration d’applications et de bases de données vers une plate-forme centralisée. La durée du mandat est de 20 mois.

Speedware, depuis 2005, appartient au fournisseur américain Activant Solutions.

Mises à jour de ventes d’actifs chez Nortel

Le fabricant d’équipement de réseautique et de télécommunications Nortel Networks s’est entendu avec l’entreprise japonaise Hitachi Global, qui oeuvre notamment dans le secteur des solutions technologiques pour les organisations, afin de lui vendre pour 10 M$ US des actifs qui sont liés aux composantes pour les réseaux de communication mobile de prochaine génération. Notamment, ces actifs incluent des logiciels pour le soutien du transfert de données sur les réseaux sans fil existants et de prochaine génération, du matériel et de la propriété intellectuelle. La transaction, qui a été approuvée par des tribunaux du Canada et des États-Unis, devrait être conclue avant la fin de 2009.

D’autre part, l’enchère ouverte pour la vente d’actifs liés aux réseaux mobiles à technologie GSM, qui devait avoir lieu le 9 novembre, a été reportée au 20 novembre. Également, des tribunaux ont accordé à Nortel une extension jusqu’à la mi-décembre des échéanciers qui permettent la vente d’actifs, dans le cadre du processus de protection contre les créanciers.

Enfin, Nortel et Ericsson ont annoncé que la date de clôture de la transaction visant la vente d’actifs liés aux technologies CDMA et LTE avait été reportée au 30 novembre.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+