L’actualité des TI en bref


Jean-François Ferland - 24/11/2009

Un projet d’Ellicom récompensé par un prix
Changement à la direction chez iWeb et DEQ
Données financières de mi-parcours chez D-Box
Vente de Cossette: contre-offre, divulgation et demande d’information

Un projet d’Ellicom récompensé par un prix

L’entreprise Ellicom de Québec, qui développe et commercialise des produits et des services technologiques liés à l’apprentissage, a obtenu l’un des deuxième prix dans la catégorie “Meilleur contenu personnalisé”, lors de la remise des prix Excellence in learning de la firme américaine Brandon Hall Research.

Ellicom a obtenu cette récompense pour un projet qui consistait à réaliser trois modules en ligne interactifs pour le client Bombardier Transport, qui en a fait l’utilisation dans le cadre de la formation liée à la production de trains. Ces prix ont été attribués lors de la conférence Innovations in Learning, qui a eu lieu récemment en Californie.

Changement à la direction chez iWeb et DEQ

Groupe iWeb de Montréal, qui fournit des services d’hébergement Internet et d’infrastructure TI, a nommé Cyrille Mertès au nouveau poste de chef de la direction technologique. M. Mertès occupait auparavant le poste de vice-président aux technologies de l’information et à l’infrastructure. Également, iWeb a promu Marc Trudel, qui occupait le poste de directeur principal responsable de l’expérience client, au poste de vice-président aux opérations. Les postes qu’occupaient auparavant ces personnes auraient été abolis.

Chez DEQ Systèmes de Lévis, un fournisseur de systèmes électroniques auxiliaires qui sont exploités sur les tables de jeu dans les casinos, la direction de l’entreprise a nommé Brian Jenkins au poste de gestionnaire des ventes et de la commercialisation pour les régions de l’Australasie et de l’Asie du sud-est. M. Jenkins a travaillé durant 15 ans à titre de directeur de division, pour le même marché régional, chez le fabricant de tables de jeu traditionnelles et électroniques TCSJohnHuxley.

Données financières de mi-parcours chez D-Box

L’entreprise D-Box de Longueuil, qui commercialise des systèmes de génération de mouvements destinés à l’industrie du divertissement, rapporte des revenus de 908 795 $ pour le deuxième trimestre de son année financière 2010, qui a pris fin le 30 septembre dernier. Lors du trimestre équivalent de l’année financière 2009, l’entreprise avait produit des revenus de 1 004 910 $. La perte nette de 1,5 M$ du trimestre est supérieure à la perte nette de 1,4 M$ qui avait été rapportée douze mois plus tôt.

Au cours du deuxième trimestre, D-Box a procédé à l’implantation de ses produits chez un premier client au Québec, soit Cinéma Beloeil. L’entreprise a également signé des ententes avec d’autres exploitants de salles de cinéma aux États-Unis. Outre le marché des cinémas en salle, les deux autres marchés où D-Box consacre ses efforts sont ceux du cinéma maison et du jeu vidéo.

Pour les six premiers mois de l’année financière, D-Box rapporte des revenus de 2 M$ et une perte nette de 2,9 M$. Le premier semestre de l’année financière 2009 s’était soldé par des revenus de 2,1 M$ et par une perte nette de 2,5 M$.

Vente de Cossette: contre-offre, divulgation et demande d’information

La vente de l’agence publicitaire Cossette de Québec fait l’objet d’autres rebondissements. Alors que Cossette avait annoncé, il y a quelques semaines, un projet d’acquisition de la part de la société d’investissement américaine Mill Road Capital pour un prix de 7,87 $ l’action, le consortium concurrent Cosmos Capital – dont fait partie l’ancien dirigeant de Bell et Nortel Jean Monty – a dévoilé publiquement, le 17 novembre dernier, son intention d’égaler l’offre. Cosmos Capital avait manifesté en juillet dernier son intention d’acquérir Cossette avec une offre initiale de 5,25 $ l’action.

Cossette a répliqué à cette contre-offre quelques jours plus tard par le biais de deux communiqués. Le premier document recommandait à nouveau aux actionnaires de l’agence publicitaire d’accepter l’offre de Mill Road Capital, lors d’un vote prévu à la mi-décembre. Or, l’autre communiqué relate la réception d’une lettre de Cosmos Capital, qui souhaiterait offrir 8,10 $ l’action si une vérification diligente des livres et l’accès à des renseignements internes de Cossette sont obtenus. Cossette affirme que cette proposition bonifiée n’a pas été rendue publique par Cosmos Capital.

Cossette a transmis récemment une lettre à ce consortium par le biais de ses avocats afin d’obtenir diverses informations, dont des preuves de détention des capitaux propres et une liste des éléments de vérification diligente. Cossette dit avoir reçu des réponses partielles, mais exige l’obtention d’autres informations “afin que le conseil [d’administration] puisse déterminer sir la proposition […] de Cosmos pourrait raisonnablement mener à une proposition supérieure”.

Mentionnons que Cosmos avait formulé des demandes de vérification lors de ses offres précédentes. Cossette affirme que Mill Road n’a pas formulé d’exigence de la sorte.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+