L’actualité des TI en bref


Steeve - 16/11/2007

Le sous-financement des programmes universitaires en science informatique inquiète – Beenox et Sarbakan en pleine expansion – Mandat de 91,8 M$ pour CGI – Technomédia acquise par une société française – Le Réseau inter logiQ réseaute du Saguenay au New Jersey.

Mobilisation générale autour du sous-financement des programmes universitaires en science informatique

Une coalition de représentants du monde des affaires, de l’industrie des technologies de l’information et des communications (TIC), des fournisseurs, des centres de formation, des étudiants en science informatique, ainsi que des associations du secteur se mobilisent pour sensibiliser le gouvernement du Québec et corriger les nouvelles règles qui entraînent le sous-financement de la formation en science informatique.

Selon un mémoire préparé par TechnoCompétences et ses partenaires, la mise en oeuvre de la nouvelle grille de financement de l’enseignement et de la recherche universitaire réduit les ratios de financement des programmes en science informatique de 12 % à 55 % selon le cycle et entraîne un manque de ressources d’environ 10 M$ par année pour les étudiants et les départements de science informatique des universités du Québec.

Pourtant, la croissance des emplois en TIC se maintient avec 6 700 nouveaux emplois créés en 2006 et une prévision de 21 000 nouveaux emplois d’ici 2010, soit environ 7 000 nouveaux emplois pour chacune des trois prochaines années. Or, le nombre total de diplômés en TI qui sortent des universités et collèges du Québec est présentement inférieur à 5 000, et ce fossé entre l’offre et la demande s’élargira si les programmes de formation universitaire en science informatique continuent d’être sous-financés.

100 000 $ et 60 nouveaux emplois chez Sarbakan d’ici 2 ans

Le studio de création numérique Sarbakan, spécialisé dans le développement et l’exploitation de propriétés animée, poursuit son expansion et reçoit une contribution financière de plus de 100 000 $ de la part du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Cette aide s’inscrit dans le cadre d’un plan de formation totalisant quelque 400 000 $ mené par l’entreprise. Sarbakan emploie actuellement plus de 100 personnes, auxquelles une soixantaine d’autres viendront s’ajouter d’ici deux ans.

Les nouveaux employés, tout comme un certain nombre de ceux déjà en place, devront être formés aux processus de conception, d’animation et de production de Sarbakan et aussi augmenter leurs compétences, particulièrement en ce qui a trait à l’utilisation des logiciels Flash CS3 et Virtools.

32 entreprises du Saguenay-Lac St-Jean s’affilient au Réseau inter logiQ

Suivant une entente signée le 9 novembre dernier, le Réseau des entreprises en TIC du Saguenay – Lac St-Jean (RETIC) devient un chapitre à part entière du Réseau inter logiQ.

Jacques Perron, président du conseil d’administration du RETIC, estime que cette fusion permettra aux 32 membres que regroupait cette organisation de briser leur isolement et d’accéder à un plus grand nombre de partenaires potentiels. Nicole Martel, PDG du Réseau inter logiQ, reconnaît pour sa part l’expertise des entreprises du Saguenay – Lac St-Jean dans le secteur industriel et considère la venue de ces entreprises comme une valeur ajoutée pour l’ensemble des membres du réseau national.

Entre autres initiatives, le Réseau inter logiQ tiendra une série de quatre webconférences sur les meilleures pratiques en commercialisation, qui constituent le nerf de la guerre pour les entreprises en TI. Ce format d’activité répondra mieux à la réalité des entreprises qui ne peuvent pas toujours se déplacer pour assister à une conférence dans les grands centres.

Travaux publics Canada confie un mandat de 91,8 M$ à CGI

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) a confié au Groupe CGI un contrat de 3 ans, évalué à 91,8 millions de dollars. Le contrat vise la prestation de services d’ingénierie et de gestion technique à la Direction générale des services d’infotechnologie (DGSI) de TPSGC.

CGI et la DGSI collaboreront afin de transformer le modèle actuel de prestation de services et le remplacer par un modèle de services gérés axé sur les résultats, conformément à la vision de services partagés de la DGSI de TPSGC.

En vertu de l’entente, TPSGC pourra exercer quatre options de renouvellement d’un an. Au total, les services fournis pourraient porter la valeur du contrat à plus de 400 millions $ si l’on tient compte de la croissance et de la transformation des services. CGI, qui compte un effectif de plus de 5 000 professionnels spécialisés dans le secteur public et tire plus de 1 milliard $ de ce secteur, est l’un des plus grands fournisseurs de services de gestion des TI et des processus d’affaires aux administrations publiques du Canada et des États-Unis.

Technomedia pourrait devenir une propriété française

La société montréalaise Technomedia, fournisseur de solutions de gestion des talents et de développement du capital humain, a formé un partenariat stratégique avec le groupe SBT (Scientific Brain Training), une société française spécialisée dans l’entraînement et l’évaluation des capacités cérébrales. Plus précisément, SBT a signé une lettre d’intention en vue de l’acquisition, dès la mi-décembre, de la société Technomedia.

La transaction, dont la valeur n’a pas été dévoilée, prévoit qu’ Alain Latry, le président et CEO en fonction, conservera une participation minoritaire à l’actionnariat et continuera de diriger Technomedia, qui poursuivra sa mission actuelle.

Technomedia complète ainsi sa technologie TM SIGAL et ses services d’apprentissage en ligne en permettant le support de l’évaluation comportementale et cognitive des collaborateurs. Ensemble, les deux sociétés disposent d’une offre complète de logiciels et de services permettant l’émergence, l’évaluation et la valorisation du capital humain au sein des organisations. La forte synergie entre les offres et la proximité des projets réalisés chez des clients communs auraient été à l’origine du rapprochement entre les deux entreprises.

Beenox sort un jeu vidéo et déménagera dans des locaux plus vastes

Beenox, un développeur de jeux vidéo établi à Québec qui est une filiale à part entière d’Activision, vient de lancer le jeu Drôle d’abeille (Bee Movie Game), entièrement développé à Québec, pour les consoles de nouvelle génération. Le jeu s’inspire du film d’animation du même nom, créé par Jerry Seinfeld et le studio DreamWorks. Il s’agit du premier jeu vidéo sur consoles qui est développé en entier par Beenox.

Beenox, qui a franchi le cap des 100 employés dans sa division de création et qui en compte une vingtaine dans sa division d’assurance qualité, a annoncé en mai dernier qu’elle prévoyait créer plus de 200 emplois à Québec d’ici 2009. L’entreprise emménagera dans un nouvel édifice qui sera érigé par la société immobilière GM Développement au 305, boulevard Charest Est à Québec. Beenox prévoit occuper jusqu’à cinq des dix étages de l’immeuble.

Le Réseau inter logiQ conclut une entente de réciprocité avec le New Jersey

Le Réseau inter logiQ a conclu une entente de réciprocité avec le New Jersey Tech Council (NJTC) concernant le « Prix PDG de l’année SGF » qui sera attribué dans le cadre de l’événement Vision PDG qui aura lieu du 7 au 9 février 2008 au Fairmont Tremblant).

En vertu de cette entente, les trois finalistes du prix seront invités à présenter leur entreprise lors de l’événement annuel du NJTC What’s Next In It! qui se tiendra au printemps 2008. De leur côté, les membres du NJTC désigneront trois entreprises prometteuses qui seront conviées à se présenter lors de la soirée de remise du « Prix PDG de l’année SGF ».

Par cette initiative, le Réseau inter logiQ et le NJTC visent à favoriser l’identification de partenaires potentiels pour leurs membres. Les États-Unis constitueraient le premier marché d’exportation de plus de 55 % des entreprises membres du Réseau inter logiQ.

En quelques octets

Postes Canada sera dans le livre des records Guinness pour avoir aidé le Père Noël à répondre au plus gros volume de lettres avec des réponses en plus de 25 langues, y compris en braille grâce à T-Base Communications, d’Ottawa.

Le programme de cybermentorat Academos, une initiative de la Corporation Educentre de Bois-de-Boulogne, a conclu une entente de partenariat avec le Conseil du patronat du Québec (CPQ), en vue d’inciter les travailleurs à s’investir comme cybermentors auprès de jeunes de 14 à 30 ans.

Le Groupe CGI s’est hissé au 15e rang du classement annuel des prestataires de services financiers FinTech 100, coorganisé par le magazine American Banker et le cabinet de recherche Financial Insights.

Le Service de formation continue du Groupe Collegia accepte jusqu’au 7 décembre les inscriptions à son programme d’attestations d’études collégiales en Animation 3D orientée jeu vidéo qui sera dispensé dès février 2008 au Campus Ubisoft à Montréal et au Cégep de Matane.

Fido s’est classé au premier rang de la catégorie « Entente de services » parmi tous les fournisseurs de communications mobiles au Canada, selon l’édition 2007 de l’enquête Canadian Wireless Customer Satisfaction de J.D. Power.

Un sondage réalisé auprès d’un millier de consommateurs pour Staples Business Depot/Bureau en Gros indique que 64 % des Canadiens prévoient acheter un cadeau électronique pour les Fêtes : appareils de navigation GPS, appareils photo numériques, lecteurs MP3, cadres pour photos numériques et ordinateurs portatifs.


À lire aussi cette semaine: Le Web, pour maintenir l’attention et susciter l’interaction

Les impacts du taux de roulement de la main-d’oeuvre en TI IBM met la main sur Cognos

Résistance au changement L’autre définition




Tags: , ,