L’actualité des TI en bref


Alain Beaulieu et Jean Francois - 08/02/2008

Entre autres, Prompt-Québec obtient du financement gouvernemental, BCE fait le bilan de l’année 2007 et Jobboom fait des prédictions favorables à la main-d’oeuvre du secteur des TI.

6,15 millions $ pour PROMPT-Québec

L’organisme à but non lucratif PROMPT-Québec, qui établit des partenariats de recherche entre les entreprises privées du secteur des TIC, les centres publics de recherche et les universités du Québec, a obtenu 6 150 000 $ du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE) du Gouvernement du Québec pour financer les projets de recherche de la ronde 2008-2010.

Selon PROMPT, les projets de la nouvelle ronde cibleront les thématiques établies par les entreprises, qui contribuent, avec le gouvernement du Canada, au financement de l’organisme. Ainsi, les projets seront notamment liés aux secteurs des médias, de la santé et de la sécurité. Le montant accordé par le gouvernement du Québec permettra d’augmenter le nombre et la portée des partenariats de recherche industriels-universitaires.

PROMPT-Québec, qui signifie Partenariats de Recherche Orientée en Microélectronique, Photonique et Télécommunications, a été fondé en 2003. Ses projets entamés au cours des deux rondes précédentes ont trait aux technologies et réseaux omniprésents, aux technologies et réseaux photoniques, à la vidéo numérique et aux systèmes de communication sans fil.

Des réductions et un départ chez Lyrtech

Lyrtech de Québec, qui développe des solutions de traitement de signaux numériques audio, vidéo et de communication sans fil, manifeste publiquement qu’elle a entrepris des mesures de « redimensionnement » et de réduction des frais. Ces mesures pourraient entraîner une réduction des dépenses annuelles de 750 000 $.

L’entreprise croit que ces réductions de dépenses, ainsi que la récente vente de ses actifs en assemblage de produits à Enigma Interconnect, seront « déterminantes » pour l’atteinte de la profitabilité par l’entreprise en 2008. Par ailleurs, Lyrtech précise que l’usine d’assemblage vendue à Enigma Interconnect a repris ses activités.

D’autre part, le directeur financier Alain Landry a quitté le poste qu’il occupait dans l’entreprise depuis deux années et demie. Louis Bélanger, le fondateur et chef de la direction de Lyrtech, prendra la relève de M. Landry jusqu’à ce qu’un remplaçant soit nommé. M. Vincent Bélanger, un ancien directeur financier de Lyrtech, aidera le grand patron de l’entreprise.

Fin d’un litige pour Kangouru Média

Kangourou Média de Mirabel, qui commercialise des systèmes de diffusion de contenus multimédias vers des consoles mobiles dans divers secteurs de l’industrie du sport, a mis un terme à un différent qui l’opposait à l’entreprise américaine Immersion Entertainment. Cette entreprise, qui alléguait que Kangourou contrevenait à deux brevets américains, avait entamé une poursuite devant les tribunaux afin d’obtenir réparation.

Les deux parties ont convenu d’un règlement à l’amiable qui accorde à Kangourou les droits internationaux exclusifs sur la propriété intellectuelle qui faisait l’objet du litige jusqu’à la fin de 2010. En guise de compensation, Kangourou a versé 2 millions $ le 1er février 2008, et promis de verser des redevances rétroactives au 1er janvier 2008 ainsi que des redevances d’au moins 1 million $ à la fin de 2009. Kangourou pourra ensuite prolonger l’accord d’exclusivité jusqu’à l’expiration du brevet, en échange du versement de redevances.

Bilan annuel chez BCE

L’entreprise de télécommunications Bell Canada Entreprises a publié les résultats du quatrième trimestre et de l’année entière pour l’exercice financier 2007.

Pour le quatrième trimestre, l’entité Bell Canada rapporte des revenus de 3,8 milliards $, Bell Aliant des revenus de 858 millions $ et Télésat des revenus de 45 millions $. Au total, BCE rapporte des revenus de 4,5 milliards $, en hausse de 0,4 % en comparaison avec les revenus du dernier trimestre de l’année financière 2006. Pour l’année financière complète, les revenus de Bell sont de 14,7 milliards $, en croissance de 1,4 % d’année en année, alors que ceux de BCE totalisent 17,8 milliards $, en hausse de 1,2 % d’année en année.

Toutefois, la vente de Télésat en octobre 2007, pour 2,3 milliards $, rend impossible une comparaison équitable entre les résultats de 2007 et ceux de l’année précédente. Le bénéfice net de BCE est de 2,3 milliards $ pour le quatrième trimestre, contre 717 millions $ pour le 4e trimestre de 2006, et de plus de 4 milliards $ pour l’année financière au complet, contre 2 milliards $ pour l’année financière 2006.

Au niveau de la clientèle, Bell Canada comptait plus de 8,1 millions de clients des services sur fil à la fin de l’année 2007, en recul de 6,5 %. Le nombre de clients résidentiels a diminué de 9,9 % et le nombre de clients d’affaires de 1,6 %. Par ailleurs, un « important client de gros » a entamé une migration de ses lignes téléphoniques vers son réseau informatique, ce qui résulte en le retrait de 58 000 lignes téléphoniques au cours du trimestre. Ce client, une fois sa transition complétée aura soustrait 273 000 lignes du carnet de clients de Bell…

Bell rapporte 124 000 activations nettes pour son service d’accès Internet haute vitesse, en baisse de 19,5 % d’année en année, mais le nombre total de clients, qui dépasse la barre des 2 millions, est en hausse de 6,8 %. Pour les services vidéo, les 2 000 activations nettes en 2007 constituent une baisse de 97,8 % d’année en année, alors que le nombre total d’abonnés, qui est de plus de 1,8 million, est en hausse de 0,1 %.

Pour les services de téléphonie mobile, Bell rapporte 408 000 activations nettes, en baisse de 20,5 %, dont 206 000 aux services postpayés, en baisse de 29,7 %. Au total, l’entreprise comptait à la fin de 2007 6,2 millions de clients des services sans fil, en hausse de 4,4 %, dont 4,4 millions sont abonnés à des services postpayés, en croissance de 4,9 %.

L’avenir sourit aux chercheurs d’emplois

Bien que le secteur des TI ne soit pas en tête de file des secteurs d’emplois qui risquent le plus d’être touchés par la retraite des baby-boomers, l’éditeur Éditions Jobboom fait des prédictions encourageantes à son endroit. Ainsi, dans l’ensemble, la demande de personnel en TI sera équivalente ou supérieure à l’offre d’ici 2011, si on se fie aux conclusions du Bilan 2008 des perspectives du marché du travail que la filiale de Quebecor Média a dévoilé la semaine dernière. Le secteur devrait générer 18 000 embauches d’ici 2010 au Québec (le secteur a créé 10 000 emplois entre 2001 et 2006).

Bien que les deux tiers des emplois du secteur se trouvent actuellement dans la région montréalaise, les régions de l’Outaouais et de la Capitale-Nationale, qui souhaitent diversifier leur économie, devraient accaparer une partie plus grande des emplois qu’elles ne le font maintenant. Les sous-secteurs qui manqueront le plus de main-d’oeuvre sont la géomatique, l’animation 3D et la synthèse d’images. Les experts en sécurité et les concepteurs de sites Web seront particulièrement recherchés au cours des prochaines années, en raison de la croissance du commerce électronique, tout comme les spécialistes du jeu électronique et du multimédia.

Cela dit, les secteurs plus traditionnels, comme ceux de la santé, des mines, de la construction et de l’agriculture, seront davantage touchés par le départ des baby-boomers que le secteur des TI. La pénurie de main-d’oeuvre n’entraînera pas nécessairement une surenchère salariale, puisque les employeurs, qui sont à 75 % des PME, sont restreints financièrement. Ces derniers miseront davantage sur la flexibilité des horaires de travail pour attirer les travailleurs.

En quelques octets

Le fabricant de simulateurs de vol Mechtronix, de Montréal, fournira un dispositif d’entraînement au vol à l’école de pilotage du transporteur aérien de brousse Cargair, de Saint-Hubert.

Bell Canada a soumis une nouvelle convention collective à ses 5 000 techniciens et employés auxiliaires affiliés au Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP), pour tenter de régler l’impasse des négociations de renouvellement.

Bell Canada a signé une entente afin d’offrir des contenus multimédias de Radio-Canada/CBC, le diffuseur des Jeux olympiques d’été de 2008 à Pékin, à ses abonnés des services de communications mobiles, d’Internet et de télévision HD.

L’agence Web de marketing relationnel Inpix, qui fournit des services de communications interactives, a remporté l’appel d’offres pour la planification stratégique et la refonte du site Web de TV5 Québec Canada.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef et Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Montréal fusionne ses télécoms Vidéotron amène ses clients en TGV Des acquisitions et des contrats Reproduction de données et relève : un pensez-y-bien Le fil du temps




Tags: , , , , , , , , , , ,