L’actualité des TI en bref


Jean-François Ferland - 29/02/2008

Flextronics fera prochainement son usine montréalaise. Son client Nortel élimine 2 100 emplois et en exporte un millier d’autres. Kolombo et MédiSolution signent des contrats. En quelques octets.

Difficile semaine pour la main-d’oeuvre des télécoms

Deux entreprises actives dans l’industrie québécoise de la fabrication d’équipements de télécommunications, qui entretiennent des liens directs, ont annoncé d’importantes suppressions d’emplois.

Premièrement, le fabricant Flextronics, de Singapour, a annoncé à ses employés de l’usine de l’arrondissement Saint-Laurent de Montréal que les installations allaient cesser leurs activités le 30 septembre prochain. Quelque 700 personnes perdront leur emploi.

La nouvelle, rapportée par le quotidien La Presse, fait état d’un transfert des activités vers une usine située à Guadalajara au Mexique, vers d’autres fournisseurs localisés dans d’autres pays ainsi qu’au fabricant d’équipements Nortel, qui est un des clients de l’entreprise. Or, l’usine montréalaise a été la propriété de Nortel jusqu’en 2004, alors qu’elle avait été cédée à Flextronics dans le cadre d’une transaction de vente de plusieurs usines au Canada et en Europe (voir aussi cet article).

Si Flextronics n’a pas annoncé publiquement la fin des activités de l’usine montréalaise, la section locale 1999 des Teamsters du Canada, qui représente les employés de l’usine de Flextronics, a manifesté son désaccord envers la décision de fermeture. Le syndicat jette le blâme sur Nortel.

« Nortel veut mettre plusieurs entreprises en concurrence les unes avec les autres pour faire baisser les prix du développement des nouveaux prototypes, affirme le président du local syndical Serge Bérubé. À terme, cette décision a un impact non seulement sur la qualité des produits, mais également sur les travailleurs montréalais qui, eux, ont les compétences pour faire le travail. »

« […] Flextronics […] laisse entendre que certaines activités transférées dans des usines étrangères pourraient être éventuellement rapatriées à Montréal, mais à l’intérieur du giron de Nortel. Entre-temps, on aura inutilement mis 700 employés compétents au chômage. De plus, l’équipementier voudrait réduire de 85 à 55 % le pourcentage des contrats qu’elle passe à Flextronics », ajoute l’organisation syndicale, en affirmant exercer des pressions pour la sauvegarde des emplois menacés.

Au tour de Nortel

Chez l’équipementier Nortel, justement, on rapportait des revenus de 3,2 milliards $ US et une perte nette de 844 millions $ US pour le quatrième trimestre de l’année financière 2007, ainsi que des revenus de 10,9 milliards $ US et une perte nette de 957 millions $ pour l’année financière au complet.

Or, c’est le plan de restructuration annoncé pour 2008 qui a le plus retenu l’attention. Ainsi, Nortel procédera à l’abolition de 2 100 postes, dont 70 % seront éliminés en 2008. De plus, 1 000 emplois seront transférés dans des régions géographiques où la croissance est plus élevée et où les coûts associés à la main-d’oeuvre sont moindres.

Nortel, qui compte 32 000 employés, employait 94 000 avant l’éclatement de la bulle technologique et l’éclosion d’un scandale qui a placé l’entreprise au coeur de la tourmente.

Averna achète Mindready

L’entreprise montréalaise Solutions Mindready, qui produit des solutions pour les systèmes de test et les systèmes embarqués pour divers marchés verticaux, poursuivra son existence sous une autre forme.

Averna, une entreprise de Montréal qui fournit des solutions et des services d’ingénierie de test de produits électroniques dans les industries de l’automobile, du transport terrestre, de la défense, de l’aérospatiale et des télécommunications, a fait l’acquisition des actifs de Mindready, soit la propriété intellectuelle et les lignes de produits associés au domaine des communications et de la radiofréquence. Cinquante emplois d’ingénierie et de gestion sont préservés.

Averna, qui a obtenu le soutien de Fondaction CSN pour l’évaluation et le financement de l’acquisition, n’a pas dévoilé le montant versé pour l’achat des actifs. L’entreprise restera dans le domaine privé.

MédiSolution rayonne dans la région de Québec

L’entreprise montréalaise MédiSolution, qui est spécialisée en solutions informatiques destinées au secteur des soins de la santé et au secteur public, a paraphé un contrat avec l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale pour le déploiement d’une solution de gestion intégrée de radiologie.

L’entente, évaluée à 750 000 $, vise l’implantation de la solution de radiologie dans six établissements de santé de la région de Québec au cours de la prochaine année. La solution pourra être intégrée à d’autres applications informatiques qui sont utilisées par ces établissements.

Kolombo sur la trace de Génératrice Drummond

L’entreprise Kolombo de Québec, qui est spécialisée en systèmes de gestion, de protection et d’antivol de machinerie et de véhicules industriels et commerciaux, a obtenu un contrat du fournisseur de génératrices et d’alternateurs Génératrice Drummond de Saint-Nicéphore.

La solution de Kolombo permet d’obtenir, par le biais d’un module et d’un téléphone mobile, des informations à propos des opérations d’entretien, du temps d’exploitation, de l’état de fonctionnement et des besoins de réparation d’une trentaine de génératrices. Il s’agit de la première fois qu’une application de Kolombo sert à la surveillance du fonctionnement de génératrices.

Vente et récupération de produits Dell chez Bureau en gros

Le fabricant de matériel informatique Dell et le détaillant Bureau en gros ont annoncé une entente commerciale à plusieurs volets.

Bureau en gros offrira des ordinateurs, des imprimantes, des périphériques et des accessoires de Dell dans les magasins Bureau en gros, qui procéderont aussi à la récupération des cartouches d’encre et de toner.  Pour chaque cartouche d’encre ou de toner qui aura été récupérée, un dollar sera versé à des écoles qui participent au programme Recycler pour l’éducation. Ce programme de Bureau en gros vise à éduquer les adultes et les enfants sur les bienfaits et l’importance du recyclage.

Dell et la maison-mère de Bureau en gros, l’entreprise américaine Staples, avaient signé une entente similaire à l’automne 2007.

En quelques octets

La firme d’ingénierie-construction Roche Groupe-conseil achète la firme Les Consultants FBG de Beauce, qui détient notamment une expertise en câblage structuré de réseaux d’informatique et de télécommunications.

CGI Federal, la filiale américaine de Groupe CGI qui fournit des solutions technologiques aux organismes gouvernementaux, a été sélectionnée avec trois autres firmes pour soumissionner lors d’appels d’offres de l’Agence de protection de l’environnement (EPA).

L’entreprise de marketing tactique Pixman Média Nomade rapporte des revenus de 499 738 $, en hausse de 103 % d’année en année, et une perte nette de 877 301 $ pour le deuxième trimestre de son année financière 2008.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Pour la conscience écologique d’un monde technologique Le futur conjugué au présent Des nouvelles technologiques de la Colline Parlementaire Les applications AS/400 sur PC : une stratégie à ne pas négliger L’essoufflement du facteur numérique




Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+