L’actualité des TI en bref


Steeve2 - 07/03/2008

Selon Deloitte, les entreprises ne profitent pas pleinement de l’impartition. Mars est le mois de la prévention de la fraude. Le site Autoexpert.ca aurait bénéficié d’une bonne croissance en 2007. Et plus…

Les entreprises profitent mal de leurs projets d’impartition

La planification médiocre et la polarisation sur la réduction des coûts nuisent aux initiatives d’impartition souligne un sondage réalisé par Deloitte auprès de 300 cadres supérieurs d’entreprises nord-américaines et européennes. Même si 70 % des dirigeants se disent satisfaits ou très satisfaits, ils n’ont pas encore pleinement réalisé tous les avantages. Par exemple, seul le tiers (34 %) des répondants ont tiré des avantages importants des idées novatrices de leurs fournisseurs de services d’impartition ou de la transformation de leur exploitation.

Intitulé « Pourquoi se contenter du minimum? », le sondage révèle aussi que les entreprises canadiennes savent moins bien tirer financièrement parti de leurs projets d’impartition. Alors que le rendement moyen du capital investi dans les projets d’impartition dépasse légèrement 25 % à l’échelle mondiale, les répondants canadiens font état d’un rendement d’à peine 15 %. Par ailleurs, moins des deux tiers (60 %) des répondants canadiens se sont dits satisfaits ou extrêmement satisfaits de leurs services d’impartition, contre 70 % des entreprises étrangères sondées. Les entreprises canadiennes (elles étaient 25 parmi les 300 répondants au sondage de Deloitte) accuseraient donc un retard sur leurs homologues étrangers pour tirer des avantages financiers ou autres des projets d’impartition.

Un salon virtuel de l’emploi

L’entreprise VoiceJob, de Montréal, tiendra un premier salon virtuel de l’emploi, nommé eFair Job, du 17 au 28 mars 2008 sur l’Internet. L’événement est réalisé en collaboration avec le prestataire de services de placement Randstad.

Ce salon, fondé sur une interface en trois dimensions, sera doté de kiosques et de salles de conférence. Les employeurs, qui exploiteront des kiosques virtuels selon la localisation des postes à combler, y afficheront des contenus multimédias de présentation et des fiches d’emplois à combler. Ces employeurs auront accès à des outils de recherche et de gestion pour obtenir de statistiques de fréquentation ou interroger la banque de données des candidats inscrits. Les candidats pourront consulter et postuler les emplois en expédiant leur curriculum vitae en format texte ou vidéo, clavarder en direct ou laisser des messages aux employeurs. Les deux parties pourront s’inscrire à des réseaux correspondant à vingt secteurs d’activité, ainsi qu’à des groupes de réseautage.

Suggestions pour prévenir la fraude

Mars étant le mois de la prévention de la fraude, le Bureau de la concurrence profite de l’occasion pour dévoiler les résultats d’un sondage d’Environics mené pour son compte au sujet des fraudes par marketing de masse (FMM) ciblant des Canadiens.

Selon ce sondage, au cours de la dernière année, 58 % des Canadiens sondés ont indiqué qu’ils avaient déjà été la cible de fraudeurs; ceux qui ont été ciblés ont reçu 16 communications frauduleuses. Aussi, un million d’adultes canadiens sont tombés dans le piège des fraudeurs et 87 % sont d’avis que la FMM est un grave problème au Canada. On estime qu’en tout, les Canadiens ont perdu environ 450 millions $ à cause des FMM.

L’Agence du revenu du Canada (ARC), qui gère les renseignements fiscaux de plus de 30 millions de personnes chaque année, d’entreprises et d’autres organisations, propose, pour sa part, une liste de mesures permettant de se protéger contre le vol d’identité. Ses suggestions sont : ne donnez à personne votre code d’accès; effacez le cache en mémoire, fermez et relancez votre navigateur; connaissez votre spécialiste en déclarations de revenus; ne donnez à personne votre ID utilisateur ni votre mot de passe pour mon dossier; autorisez votre représentant à utiliser le service représenter un client; n’envoyez jamais de renseignements confidentiels par courriel; protégez vos renseignements personnels et gardez-les confidentiels.

Emergis implante une solution chez La Capitale

Emergis, une entreprise de TELUS, a complété l’implantation de sa solution de gestion des demandes de règlement multibénéfices chez La Capitale assurances et gestion du patrimoine, le premier client à tirer parti de la solution intégrée Assure Demandes de règlement d’Emergis. En vertu de l’entente de 10 ans, Emergis gère dans un premier temps les demandes de règlement de médicaments et de soins dentaires de La Capitale et ajoutera dans un deuxième temps la gestion des demandes de règlement de soins de santé complémentaires.

La plate-forme inclura bientôt un module pour la gestion électronique des demandes de règlement des soins de santé complémentaires, offrant ainsi des services additionnels aux assureurs.

AutoExpert.ca quadruple ses visiteurs

Le site Web AutoExpert.ca, qui rejoindrait plus de 150 000 visiteurs chaque mois grâce à son service d’affichage gratuit de petites annonces, serait le site automobile ayant obtenu la plus forte croissance en 2007 au Canada. Les rapports de Comscore MediaMetrix et de Google Analytics sur le trafic généré par AutoExpert.ca en 2007 révèlent que ce site automobile canadien aurait connu la plus forte croissance dans sa catégorie, soit 458 % d’augmentation du nombre de ses visiteurs uniques.

Autoexpert.ca est produit par les Publications Le Guide, éditeur de publications imprimées dans le domaine de la vente d’automobiles neuves et d’occasion. À la fin de l’année 2005, Publications Le Guide a mandaté l’agence Les Alliés Marketing afin que celle-ci prenne en charge ses activités marketing. La commercialisation des espaces publicitaires Autoexpert.ca est assurée par la régie Branchez-vous!

En quelques octets

Opération Gareautrain, d’Ottawa, vient de lancer une formation en ligne afin de former les nouveaux conducteurs sur la meilleure façon d’approcher les passages à niveau.

Virtual Expert Clinics, de Fredericton, développeur du logiciel d’apprentissage AutismPro pour les enfants avec des troubles de développement, a remporté un prix Innovations Au travail décerné par Rogers.

Afin de rembourser certaines dettes bancaires, le développeur de solutions de traitement de signaux numériques Lyrtech, de Québec, a conclu un financement par affacturage de 1,1 M$ pouvant aller jusqu’à 2,5 M$ avec Finexcorp, une société de financement sur actif privée et indépendante de Québec qui propose des solutions de fonds de roulement.

Technologies interactives Mediagrif, une firme de Longueuil spécialisée dans les réseaux et solutions d’affaires électroniques, a obtenu l’approbation de la Bourse de Toronto de racheter jusqu’à 10 % des actions ordinaires détenues dans le public en date du 29 février 2008.

TELUS a conclu une entente de représentation publicitaire avec la société montréalaise Branchez-vous, qui commercialisera les espaces publicitaires sur deux portails grand public de Telus au Québec, soit GlobeTrotter.net et myTELUS.com, comprenant notamment la webdiffusion de la cybersérie «Le Cas Roberge».

Mitec Telecom, qui fournit des produits à radiofréquence à des fournisseurs de réseaux de télécommunications et de communication par satellite, a reçu une deuxième commande de matériel de la part d’un exploitant de réseau cellulaire africain dont l’identité n’a pas été révélée.


À lire aussi cette semaine: La coopération fait la force Le CRTC opte pour la déréglementation des services de gros L’économie des TI en bref Donner un sens à ses indicateurs de rendement Ménage numérique




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,