L’actualité des TI en bref


Alain Beaulieu - 25/04/2008

Génération-Clik Multimédia propose une plate-forme de diffusion musicale à peu de frais. Les techniciens de Bell sont mécontents. Les consommateurs préféreraient les sites Web des entreprises aux médias. Des nouvelles de Tribal Nova, CGI, Global Payments, Novipro, Branchez-vous, Xerox, EXFO, MédiSolution et Lyrtech.

Tribal Nova s’associe à Bell

La firme montréalaise Tribal Nova, qui se spécialise dans la production et la commercialisation de contenus interactifs jeunesse, s’est entendue avec Bell Canada pour rendre disponible la nouvelle version du site Foulejeux-jeunesse, par l’entremise du service Internet Sympatico de Bell et du site Sympatico.msn.ca.

S’adressant aux enfants âgés de 3 à 12 ans, Foulejeux-jeunesse propose un environnement de jeu, de découvertes et d’apprentissage sécuritaire interactif et bilingue, qui compatible aux ordinateurs Mac et PC. Plus de 500 jeux, vidéos et bandes dessinées y sont offerts, au tarif de 6 $ par mois pour les abonnés Sympatico et de 10 $ par mois pour les non-abonnés.

Diffusion musicale à peu de frais

La firme québécoise Génération-Clik Multimédia, qui se spécialise dans la conception, la programmation et la commercialisation Internet, a levé le voile sur undergroundmusix.com, un site qui permet aux musiciens et aux groupes, qu’ils soient ou non sous contrat, de vendre et de distribuer en ligne, aux quatre coins de la planète, leurs créations musicales sans devoir passer par une maison de disque, donc sans avoir à payer de frais de distribution. Cela dit, un coup les frais de paiement en ligne et d’opération du site déduits, l’artiste récolte 50 % du prix de vente.

Aussi, en devenant membre de la communauté, qui est ouverte à toutes les tendances musicales, l’artiste peut utiliser la plateforme que constitue le site pour réseauter, annoncer ses prochains spectacles, recruter d’autres musiciens, dénicher des salles de spectacle, etc. Depuis sa mise en service il y a un mois, le site compte plusieurs centaines d’artistes provenant des cinq continents.

Héroux-Devtek renouvelle avec CGI

Le manufacturier Héroux-Devtek, qui se spécialise dans les produits destinés aux secteurs de l’aérospatiale et industriel, a renouvelé le contrat de services qui l’unit à la firme-conseil CGI pour une période additionnelle de dix ans, pour une valeur totale d’environ 12 millions $. Dans le cadre de ce contrat, CGI continuera de fournir à Héroux-Devtek des services de gestion des infrastructures, de maintenance d’applications et de services bureautiques.

CGI a aussi fait savoir que sa filiale américaine CGI Federal avait mis sur pied, en partenariat avec la George Mason University (GMU), un programme intitulé « Initiative pour un gouvernement collaboratif ». Ce programme a pour mission d’analyser des modèles de collaboration entre l’État et les secteurs privés et à but non lucratif, et d’examiner comment l’État pourrait mettre à profit ces modèles pour s’acquitter de sa mission avec une efficacité maximale. Dans un premier temps, quatre projets de recherche de pointe sur les diverses formes que peut prendre la collaboration de l’État avec le secteur privé et le secteur sans but lucratif seront entrepris cette année.  Les résultats seront publiés cet été. Une série d’événements seront aussi organisés sur le thème « La collaboration : un outil efficace pour les hauts dirigeants de l’administration publique ».

Les techniciens de Bell sont mécontents

Représentés par le Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP), les techniciens de Bell Canada ont rejeté à 59 % une offre de convention collective présentée par leur employeur le 1er avril dernier.

Cette offre incluait notamment des hausses salariales représentant une augmentation de 13 % sur cinq ans, qui auraient fait passer les salaires de base annuels des techniciens d’environ 66 000 $ à 75 000 $ d’ici décembre 2011. Les techniciens ne sont, entre autres, pas d’accord à ce que la semaine de travail standard soit portée à 40 heures, tel qu’exigé par Bell Canada dans son offre qu’elle dit être finale, ni avec les autres concessions demandées par l’employeur au chapitre de l’organisation du travail. Moyennant un avis de 72 heures, les techniciens peuvent donc débrayer en tout temps maintenant, mais aucune décision n’a encore été prise à ce sujet. Les négociations se poursuivent, nous a-t-on assuré de part et d’autre.

Bell affirme être prête à faire face à un éventuel arrêt de travail des techniciens, ayant formé plus de 4 300 de ses employés-cadres à prendre la relève si un tel arrêt de travail survenait. Les 5 000 techniciens concernés par le différend syndical servent principalement les clients d’affaires dans les grands centres urbains de l’Ontario et du Québec. Les techniciens qui s’occupent des services de Bell Mobilité, du secteur sur fil résidentiel de Bell, de Sympatico et d’ExpressVu, ainsi que les techniciens de Bell Aliant (incluant ceux du Canada atlantique et des régions non urbaines de l’Ontario et du Québec) et de la région ouest de Bell ne sont pas touchés par les négociations en cours.

BNC renouvelle avec Global Payments

La Banque Nationale du Canada (BNC) a prolongé jusqu’en 2017 le contrat qui l’unit au fournisseur de services de traitement des transactions électroniques Global Payments, d’Atlanta (Géorgie).

Ainsi, les commerçants faisant affaire avec la BNC continueront d’être recommandés exclusivement à Global Payments, alors que ses clients continueront de tirer profit de la gamme complète de services d’acceptation de carte de Global Payments, y compris les produits de point de vente, le traitement complet des cartes de crédit ainsi que le règlement des comptes. Aussi, la BNC continuera de fournir une commandite de traitement de MasterCard Canada à Global Payments.

Les consommateurs bouderaient les médias

Selon une étude réalisée par Léger Marketing pour APEX Relations publiques auprès de 1 517 adultes canadiens, les consommateurs préféreraient se référer aux sites Web des entreprises pour obtenir de l’information les guidant dans leurs achats, dans les secteurs de l’automobile, des services bancaires, de l’électronique et des électroménagers. Ils considéreraient ces sites plus fiables et crédibles que les médias, la publicité et même leurs amis.

Consultés chaque semaine par 42 % des consommateurs, les sites Web des entreprises auraient une cote de crédibilité de 38 % qui serait supérieure à celle des autres sources. Qui plus est, la tendance à faire confiance aux sites Web des entreprises serait plus marquée dans l’est du Canada que dans l’ouest et parmi les plus jeunes.

En quelques octets

La firme de services-conseils montréalaise Novipro, qui est déjà partenaire d’IBM au Canada, a signé une entente de partenariat avec Oracle lui permettant de revendre ses produits au Québec et dans les provinces des Maritimes.

Le fournisseur de contenus Internet Branchez-vous a terminé l’exercice 2007 avec des ventes de 4,3 millions $ et un bénéfice net de 350 000 $, ou 1 cent par action, en hausse respectivement de 26 % et de 28 % sur l’exercice précédent.

Ayant la faveur de 45 % des Canadiens, la diminution de l’impression des documents, dont les courriels, figure parmi les dix plus importantes préoccupations environnementales des employés de bureau, selon un récent sondage nord-américain de Xerox.

EXFO Ingénierie électro-optique, qui fournit des solutions de tests pour le secteur des télécommunications, a conclu l’acquisition du fournisseur de solutions évolutives à architecture ouverte conçues pour l’assurance des services convergents Brix Networks, de Boston, annoncée au début d’avril, pour un montant total d’environ 37,5 millions $ US.

La Société de transport de Laval et le Réseau de transport de la Capitale ont choisi la solution de gestion de la facturation Virtuo de MédiSolution, qui sera interfacée à la solution de cartes à puce choisie par les deux organisations et sera déployée au cours des prochains mois.

Louis Chouinard a plaidé coupable au chef d’accusation de Déclarations d’initiés en rapport au fournisseur de solutions de traitement de signaux numériques Lyrtech, de Montréal, porté contre lui par l’Autorité des marchés financiers.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Dell Canada fermera à Ottawa Achats en ligne : un phénomène constant et stable Les réseaux sociaux redéfinissent le concept de vie privée Office 2007, un baume pour Steve Ballmer Témoins numériques




Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,