L’actualité des TI en bref


Alain Beaulieu et Jean Francois - 13/06/2008

Le gestionnaire du domaine .ca revoit ses règles de protection des renseignements personnels. Ottawa veut réformer la Loi sur le droit d’auteur. Meilleure intégration des TIC pour les soins et services à domicile. Chrystian Guy se joint à VDL2. IBM voit vert. Et plus encore.

Noms de domaine point-ca : protection des renseignements personnels des titulaires

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI), une organisation sans but lucratif qui gère le registre des noms de domaine point-ca (.ca) au Canada, a modifié sa politique de protection des renseignements personnels.

En clair, lors d’une recherche au moyen du moteur WHOIS, les fiches de renseignements des particuliers qui détiennent des noms de domaine n’afficheront pas les renseignements personnels, comme le nom, l’adresse et les numéros de téléphone et de télécopieur. Ces renseignements pourront être divulgués à certaines personnes dans certaines situations particulières, par exemple lorsqu’on a enfreint une loi. Dans le cas des entreprises et des organismes, les renseignements des personnes responsables de l’enregistrement d’un nom de domaine seront encore visibles. Ici encore, certains titulaires pourront demander à ce que leurs renseignements ne soient pas visibles.

Ottawa veut réformer la Loi sur le droit d’auteur

Le gouvernement du Canada a déposé le projet de loi C-61 qui modifie la Loi sur le droit d’auteur. Cette décision fait suite au discours du Trône d’octobre dernier, alors que le gouvernement s’engageait à rehausser « la protection des droits de propriété culturelle et intellectuelle au Canada ». Le projet de loi, qui vise essentiellement à refléter l’évolution qu’ont connue les technologies numériques au cours des dix dernières années, introduit de nouvelles exceptions susceptibles de satisfaire les besoins des consommateurs tout en protégeant les droits des créateurs.

Par exemple, s’il est adopté, le projet de loi permettrait à tout citoyen d’enregistrer des émissions de télévision aux fins d’écoute en différé et de copier de la musique acquise légalement sur d’autres supports, dont les lecteurs MP3 et les téléphones cellulaires, jusqu’à concurrence d’une copie par appareil, pourvu que le support original ne soit pas protégé par un dispositif « anticopie ». Le projet de loi prévoit aussi des exceptions pour les établissements d’enseignement et de recherche et met en place de nouvelles dispositions au sujet de la responsabilité des fournisseurs de services Internet. Pour plus de détail, on consultera le dossier de l’édition de juillet/août de Direction informatique qui portera sur le droit d’auteur à l’heure du numérique et analysera plus à fond le projet de loi.

L’ACSSD prône une meilleure intégration des TIC aux soins à domicile

Au terme d’une vaste enquête sur les soins et les services de santé à domicile, l’Association canadienne de soins et services à domicile (ACSSD) est d’avis que les gouvernements du Canada devraient faire en sorte que les technologies de l’information et des communications (TIC) soient davantage mises à profit dans le domaine des soins et des services à domicile. Commanditée par Inforoute Santé du Canada, l’enquête avait pour objectif de mieux évaluer le potentiel et la disponibilité des TIC dans le domaine des soins et des services à domicile. Le rapport final, qui a été déposé cette semaine, émet neuf recommandations, découlant des discussions et des consultations que l’organisme sans but lucratif a effectuées à la grandeur du pays et auxquelles ont participé des centaines de spécialistes des soins à domicile.

L’organisme est d’avis qu’une intégration accrue des TIC au niveau des communautés qui offrent des soins de santé aux Canadiens permettra de relever le défi que présente le vieillissement de la population, l’engorgement des urgences et la surpopulation des hôpitaux, du fait que les TIC permettent aux fournisseurs de soins à domicile d’offrir leurs services à plus de patients, de diminuer la quantité de paperasserie nécessaire et d’avoir accès à la bonne information au bon moment.

« Les soins à domicile se trouvent à un tournant important : tandis que la demande ne cesse de croître, les ressources, elles, demeurent peu abondantes. Il est donc essentiel de fournir à nos professionnels dévoués les outils nécessaires pour prodiguer des soins à domicile de manière plus efficace », a déclaré Richard Alvarez, président et chef de la direction, Inforoute Santé du Canada.

L’ACSSD, qui affirme qu’aucune stratégie en ce sens n’a encore été établie par les gouvernements canadiens, pas plus que des fonds n’ont été débloqués à cette fin, exhorte donc ces derniers à remédier à la situation et passer à l’action le plus tôt possible.

Chrystian Guy se joint à VDL2

Un des cofondateurs de La Toile du Québec, Chrystian Guy a joint les rangs de l’agence Internet VDL2 en qualité de directeur des affaires électroniques. Dans le cadre de ses nouvelles responsabilités, M. Guy sera impliqué dans tous les projets ayant une dimension opérationnelle importante. Il mettra plus particulièrement à contribution son expertise en optimisation des processus d’affaires, en conseil stratégique et en veille technologique, au profit notamment du quotidien Le Devoir, l’Ordre des ingénieurs du Québec, Boa-Franc et la SEPAQ, qui figurent parmi les clients de l’entreprise.

M. Guy était auparavant directeur, sites Web économiques chez Transcontinental Média. Après avoir contribué à la création de La Toile du Québec en 1995, il a cofondé l’entreprise Netgraphe, qui opérait notamment les sites La Toile, Multimédium, Webfin et Jobboom et qui est passée dans le giron de Quebecor Média en 2000, un an après avoir fait son entrée en bourse.

Plus gros centre informatique vert au Canada

IBM s’est associé à GigaCenter Services, qui se spécialise dans la conception, la construction et l’exploitation de centres informatiques verts de haut calibre, et Rackforce Networks, qui fournit des services de réseau et d’infrastructure de centres informatiques, pour construire le plus important centre informatique écologique au Canada. S’inscrivant dans le projet appelé Big Green, initié le printemps dernier, le futur centre sera situé dans le centre de la Colombie-Britannique et fera une utilisation écologique, plus efficiente, des ressources énergétiques. Règle générale, les centres Big Green permettent des économies d’énergie de 40 % en moyenne, tout en permettant d’augmenter l’utilisation des systèmes de deux à quatre fois en moyenne. À ce jour, plus de 2 000 clients ont fait appel à IBM pour mettre sur pied de tels centres.

D’une superficie de 150 000 pieds carrés et d’une valeur de 75 millions $, le centre de Colombie-Britannique s’appellera GigaCenter Services Corp et sera doté de capacités d’alimentation et de refroidissement nécessaires pour prendre en charge diverses technologies, des serveurs lames haute densité aux grands systèmes, et aura recours à une approche modulaire établie par IBM. Le centre aura un taux d’efficacité énergétique de 1,38, soit le taux le plus élevé de l’industrie, selon IBM. Sa construction prendra trois ans; la première phase est prévue se terminer en décembre 2008. Les clients pourront louer des espaces à l’intérieur du centre, tels qu’une armoire, un cabinet spécialisé ou des locaux privés, en plus d’utiliser divers services que proposera le centre, dont des services de résilience et de continuité des opérations.

Erratum

Suite à un malentendu, une erreur s’est malencontreusement glissée dans l’article intitulé « OKIOK propose un centre de référence en gestion des identités », publié dans l’édition du 30 mai 2008 de Direction Informatique Express. Contrairement à ce qu’il y est écrit, José Fernandez, professeur adjoint au Département de génie informatique et génie logiciel de l’École Polytechnique, ne dirige pas le Centre d’excellence et d’innovation en gestion des identités et des accès (CEIGIA), mais plutôt les travaux de maîtrise et de doctorat en GIA effectués à l’École Polytechnique, en plus de favoriser le transfert des connaissances entre l’institution universitaire, le Centre et les partenaires universitaires et commerciaux du Centre. C’est plutôt Claude Vigeant, président d’OKIOK, qui dirige le Centre, qui est localisé à même les locaux d’OKIOK, dans Laval Technopôle.

En quelques octets

Le centre de liaison et de transfert Cefrio a entamé le projet d’étude « Génération C », qui observera l’utilisation des technologies de l’information par les jeunes Québécois âgés entre 12 et 24 ans.

Pour marquer ses 17 ans d’existence, le fournisseur de solutions d’apprentissage sur Internet Edu-Performance a refait son site Internet de formation en ligne, ajouté de nouveaux cours à son catalogue en ligne, dont Pack Office 2007 et MS Windows Vista, et conclu de nouveaux partenariats.

La montréalaise Groupe Image Buzz, qui se spécialise dans la création et le traitement de l’image, a mis sur pied une division interactive, dont le mandat sera de faciliter le déploiement de Buzz version 2.0 et qui sera dirigée par Maxime Landreville, le nouveau directeur artistique pour l’interactif de l’entreprise.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef et Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Que réserve l’avenir pour les laboratoires fédéraux en TIC? La plupart des crimes commis par Internet au Canada ne sont pas punis L’économie des TI en bref De la santé de Steve Jobs et du cours de l’action d’Apple Ostracisme numérique




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,