L’actualité des TI en bref


La rédaction - 20/06/2008

Novell se joint au CEIGIA – Des ex-dirigeants de Nortel accusés au criminel – Les TIC pour réduire les émissions de gaz à effet de serre – Above Sécurité change de DG – La carte à puce débarque à St-Jérôme – Les Québécois ont dépensé 3,3 milliards $ sur Internet en un an – Des hôpitaux du Québec et IBM collaborent – Collaboration en sécurité Québec-New York.

Novell se joint au CEIGIA

Novell Canada adhère au Centre d’innovation et d’excellence en gestion des identités et des accès (CEIGIA). Mis sur pied par OKIOK en mai dernier, ce centre a pour objectif de favoriser le développement de nouvelles expertises, technologies, méthodes et approches de pointe en matière de déploiement de technologies de gestion des identités et de la sécurité destinées aux réseaux d’information des grandes sociétés nationales et internationales. L’entreprise mettra plus spécifiquement ses experts, son portail électronique de ressources didactiques PartnerNet et ses technologies reliées à la gestion des identités et de la sécurité au profit du centre. Outre OKIOK, le Centre bénéficie déjà de l’appui de l’École Polytechnique de Montréal, Sun Microsystèmes et Siemens.

Anciens dirigeants de Nortel accusés au criminel

L’Équipe intégrée de la police des marchés financiers de la région du Grand Toronto de la Gendarmerie royale du Canada a porté les accusations criminelles contre trois anciens dirigeants de Nortel, soit Frank Dunn, l’ancien président et chef de la direction, Douglas Beatty, ancien directeur financier, et Michael Gollogly, ancien contrôleur de gestion. Tous trois font face à sept chefs d’accusation, pour avoir falsifié les livres et les documents de l’entreprise et avoir publié de faux prospectus, de sorte à influencer le marché public en 2002 et 2003.

Les TIC pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur les résultats d’une récente étude publiée par l’organisme de promotion du développement durable WWF-Canada, en collaboration avec Bell Canada, WWF-Canada croit qu’en utilisant de façon judicieuse les services et technologies de l’information et des communications (TIC) le Canada pourrait réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20 millions de tonnes par année. Ce chiffre correspond aux émissions de 3,2 millions de voitures ou à 7 % des obligations annuelles du Canada en vertu du protocole de Kyoto. Avec une mise en oeuvre plus vigoureuse, on pourrait atteindre d’une façon réaliste des réductions annuelles allant jusqu’à 36 millions de tonnes d’ici à 2020. Comme la plupart de ces réductions découleraient d’une meilleure efficacité énergétique, on estime que les entreprises, le gouvernement et les citoyens pourraient faire des économies se situant entre 7,5 milliards $ et 13 milliards $ par année.

Intitulée «Innover pour un Canada à faibles émissions de gaz carbonique: Utiliser la technologie pour transformer l’avenir», l’étude explique comment, en utilisant mieux les produits et services des TIC actuellement disponibles, on peut dissocier la croissance économique et la prospérité du Canada de sa dépendance traditionnelle aux combustibles fossiles. En mettant en place réseaux, logiciels, matériels et services à large bande et en y recourant le plus possible dans le cadre du télétravail, on peut, par exemple, réduire les déplacements et la consommation d’énergie. Une étude similaire a été faite par WWF-Europe.

Above Sécurité change de DG

Le fournisseur de solutions de sécurité de l’information Above Sécurité a promu Guy Langevin au poste de directeur général. Disposant d’une vaste expérience de cadre supérieur acquise dans diverses industries, telles que les télécommunications, l’informatique, la finance, la distribution, l’aéronautique et la biotechnologie, M. Langevin était auparavant vice-président des services professionnels en sécurité informatique d’Above Sécurité. Son rôle était d’assurer que les projets soient gérés selon les meilleures pratiques et que les mandats soient réalisés en fonction des objectifs d’affaires de clients de la firme. Un ingénieur diplômé de l’Université Laval en génie électrique, M. Langevin a également obtenu une Maîtrise en Sciences, spécialisée en gestion de projet, de l’Université du Québec à Montréal.

La carte à puce débarque à St-Jérôme Carte à puce_BNC.jpg – Une première transaction a été effectuée au guichet automatique de la Banque Nationale à St-Jérôme.

Située au nord de Montréal, la ville de St-Jérôme a été le site cette semaine des premières transactions officielles par carte de débit à puce. Effectuées dans le cadre d’un projet pilote auquel participent la Banque Nationale du Canada (BNC) et le Mouvement des caisses Desjardins , les transactions en question ont eu lieu au guichet automatique des deux institutions financières, qui sont aussi impliquées dans un projet pilote similaire à Kitchener-Waterloo, en Ontario.

L’événement visait, en outre, à marquer le lancement des nouvelles cartes client à puce des deux institutions. Alors que la carte de la BNC sera en circulation dès le mois d’août dans certaines succursales ciblées, la carte de Desjardins est déjà en circulation, à raison de 20000 exemplaires. Les cartes, qui intégreront aussi une bande magnétique pour faciliter la transition à la nouvelle technologie, seront progressivement envoyées aux clients des deux institutions. En janvier 2009, la BNC prévoit que 10000 nouvelles cartes seront ainsi mises en circulation. La carte de crédit à puce BNC sera, pour sa part, déployée dès cet automne.Desjardins s’attend, pour sa part, à ce que plus de 9 millions de cartes de débit et de crédit soient graduellement munies d’une puce.

Les Québécois ont dépensé 3,3 milliards $ sur Internet en un an

Le CEFRIO , l’agence Internet VDL2 et la firme SOM Recherches et Sondages ont rendu public la dernière édition de l’Indice du commerce électronique au Québec. On apprend ainsi qu’en avril, 14% des adultes québécois, soit 800000 individus, ont acheté pour plus de 250 millions de dollars de produits et services sur Internet et que la valeur moyenne des achats mensuels était de 298$ par consommateur. Sur ce nombre, environ 120 000 ont effectué des achats en ligne dont la valeur a excédé 1000 dollars. Sur une base annuelle, les Québécois ont dépensé au total 3,3 milliards $ de la sorte. L’Indice sonde les Québécois sur leurs habitudes d’achats en ligne sur une base mensuelle depuis juin 2007.

Les achats les plus populaires étaient les livres, revues ou journaux en ligne, étant le lot de 21% des consommateurs, suivis des vêtements, bijoux et accessoires (19%) et des appareils électroniques grand public (12%). Les achats sont surtout effectués sur des sites situés à l’extérieur du Canada.

Des hôpitaux du Québec et IBM collaborent

Artefact Informatique, une division du Groupe LGS, une compagnie IBM, spécialisée dans la mise en œuvre de solutions cliniques, va fournir aux hôpitaux du Québec une solution de gestion pharmaceutique permettant de protéger les patients contre les interactions dangereuses des médicaments, appelée SyPhaC. Les hôpitaux et les établissements de soins de santé dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de Gaspésie/Îles de la Madeleine et de l’Outaouais ont investi deux millions de dollars à la mise en oeuvre de cette solution, qui fait appel à la technologie et aux services IBM. La solution permet, en outre, à chaque département de pharmacie d’hôpital d’y intégrer ses besoins et paramètres particuliers, tout en maintenant des normes rigoureuses, de sorte à réduire le risque d’erreurs humaines, en créant des profils pharmacologiques personnalisés et en automatisant les vérifications.

SyPhaC a été installé au départ dans certains hôpitaux des régions du Bas-Saint-Laurent, de Gaspésie/Îles de la Madeleine et de l’Outaouais au début de 2007. En janvier 2008, 25 hôpitaux du Québec, y compris l’Institut de cardiologie de Montréal et le Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ), utilisaient SyPhac pour gérer l’utilisation des médicaments.

Collaboration en sécurité Québec-New York

Prompt , la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Plattsburgh-North Country Chamber of Commerce ont signé une entente de principe visant à accentuer la collaboration Québec-New York dans des projets de recherche dans le secteur de la sécurité publique. Cette entente découle de la création du Corridor Québec-New York, une initiative visant à développer les échanges et à raffermir les liens économiques entre les deux communautés.

L’entente vise à encourager les partenariats entre les entreprises, les universités et les institutions de recherche afin de supporter le développement de niches dans le secteur de la sécurité publique, telle que la sécurité des frontières. Les projets identifiés seront dirigés par l’industrie et développés en collaboration avec le secteur de la recherche universitaire. Conformément à sa mission, Prompt mettra à contribution ses capacités financières, grâce à une participation du gouvernement du Québec, afin de faciliter la conclusion de partenariats.

En quelques octets

L’Institut VISAGE propose aux Canadiennes voulant mieux s’y retrouver dans l’univers complexe des traitements anti-âge non chirurgicaux InstitutVisage.ca, un site Web consacré aux soins esthétiques du visage, qui informe sur les traitements disponibles et donne des références de médecins pratiquant ce type de traitements, le premier du genre au Québec.

La Société des arts technologiques (SAT) a annoncé la tenue de l’événement culturel DOMAGAYA – La rencontre des cultures autochtones et des arts numériques, du 21 juin au 1er juillet prochain, au Bassin Louise du Vieux-Port de Québec, dans le cadre du 400e de la ville de Québec.

À l’issue d’un essai gratuit d’un mois, le Directeur général des élections du Québec a décidé de remplacer sa solution de filtrage du courriel actuelle, jugée inefficace, par le service ZEROSPAM .

Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS) a acquis la suite d’informatique décisionnelle de SAS, qui servira à amener les données provenant des systèmes d’héritage dans une couche commune d’exploitation et d’agrégation, plus facile et plus efficace à exploiter.

Resources IT, la filiale mexicaine de la firme montréalaise spécialisée en informatique décisionnelle et en stockage de données Groupe ODESIA a signé trois contrats d’une valeur totale de 1,5 million$ avec Televisa, PEMEX et Comex, visant la fourniture de solutions et de services à être réalisée en 2008 et en 2009.

Le fournisseur montréalais de services gérés Internet Radialpoint a renouvelé pour plusieurs années des contrats-clés, touchant plusieurs services de sécurité, avec les fournisseurs Internet Verizon, qui fait affaires avec Radialpoint depuis 2005, Bell Canada, qui est client depuis 2002, et Virgin Media, qui prolonge sa relation avec Radialpoint de quatre ans.

La firme Fortsum Solutions d’affaires, qui fournit des solutions de gestion de données d’affaires, a choisi la firme Marchés mondiaux CIBC comme conseillers financiers, pour l’aider à évaluer les options stratégiques qui s’offrent à l’entreprise.

La firme-conseil DMR a signé un protocole d’entente de cinq ans, évalué à plus de 10 millions $, avec la Ville de Montréal , pour la fourniture de services dans les domaines des progiciels de gestion intégrée et de la géomatique, qui appuieront les projets d’amélioration du système de gestion territorial et du système intégré de gestion des ressources humaines, financières et matérielles de la Ville.


À lire aussi cette semaine: L’Association de marketing relationnel met en garde les entreprises québécoises CGI inaugure, signe et communique Le Service des incendies de Montréal mise sur le cyberapprentissage Pourriel et antipourriel: des industries complémentaires en croissance La nécessaire collaboration gouvernementale